24 Juillet 2014

Val-gir-sère

Roland Topor: "Touchés par la crise, de nombreux marchands d'armes se sont reconvertis dans la lingerie. Les armes de la séduction".

Photographie de Jean-François José pour une publicité Valisère.
Photographie de José pour une publicité Valisère (1990).

Valisère selon Jean Giraud.
Mœbius entretiens avec Numa Sadoul (Page 32).

Dans Mœbius entretiens avec Numa Sadoul (Giraud et Sadoul, Casterman), Jean Giraud alias Mœbius, plagie une photographie d'une publicité de la marque Valisère, sur un ex-libris titré Gaïa publié ensuite dans ce recueil d'entretiens. Ce cliché est l'œuvre du photographe Jean-François José pris en 1990 pour les besoins de la campagne promotionnelle de la ligne de lingerie Camélia de chez Valisère Paris.

 

Valisère est une entreprise de ganterie et de lingerie fondée à Grenoble dans l'Isère, d'où son nom, au début du XXe siècle. La marque appartient aujourd'hui à Triumph International.

Le trèfle à trois feuilles, symbole des gants Perrin puis de la marque Valisère résume à lui seul l'histoire de cette famille industrielle grenobloise. Dès les années 1900, le maître gantier Valérien Perrin innove le marché de la ganterie en utilisant, sur le modèle américain, un tissu indémaillable afin de proposer des gants d'une meilleure souplesse. Ce nouveau produit n'obtient pas le succès escompté auprès du public mais permet à son fils Paul, de saisir l'enjeu d'un tel tissu et de l'utiliser dans un autre domaine: la lingerie.

En 1925, l'usine Valisère de Grenoble est créée. Paul Perrin prend alors contact avec Charles Gillet, président de la Rhodiaceta, ancêtre de Rhône-Poulenc, qui devient le fournisseur principal de soie artificielle pour Valisère pendant plus de vingt ans. Valisère suit toutes les innovations textiles: rayonne acétate, nylon, tergal, lycra, ...

Dans les années 30, les usines s'exportent aussi à l'étranger: Brésil, Maroc, Liban... Néanmoins, dans un contexte économique difficile, l'usine de Grenoble ferme ses portes dans les années 80. Aujourd'hui le trèfle a disparu mais Valisère a retrouvé ses lettres de noblesse car depuis 1990, la marque rachetée par Triumph International France, représente le très haut de gamme du groupe en matière de lingerie.

Slogan de 1924: "Le gant de tissu Valisère fait la main jolie et les doigts effilés".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie , #glamour , #publicité

22 Juillet 2014

L'écureuil suédois

Ekorre se traduit par écureuil en suédois.

Photographie de Marie Ekorre par Hans Larsson pour Penthouse.
Photographie d'Ekorre par Larsson pour Penthouse. (1974).

Marie Ekorre selon Lucciano.
Série Violette - Tome 21 de Lucciano, Dalla Santa, et Pigi (Couverture).

Dans le fumetti Série Violette - Tome 21 - "Le savant fou" (Lucciano, Dalla Santa, et Pigi, Elvifrance) Lucciano plagie une photographie de Marie Ekorre tirée du magazine Penthouse de mars 1974, sur la couverture de sa BD. Ce cliché est l'œuvre du photographe Hans Larsson.

 

Pour avoir plus de détails sur ce mensuel masculin pour adulte et en revoir d'autres Pets, c'est par iic que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4. ;-)

C'est la suédoise, Marie Ekorre, qui est doublement à l'honneur dans cet exemplaire du magazine paru en mars 1974. -Doublement-, car elle fait la couverture, et on la retrouve aussi en page centrale en tant que Penthouse's Pet of the Month sous l'objectif de Hans Larsson, dans une série de clichés intitulés: Bottom Up. Dans ce numéro, on croise aussi, Sarah Crutchfield shootée par Earl Miller, et Suzanna Hayes par Bob Guccione. Et sinon, on peut lire une interview du musicien Eubie Blake par Richard Ballad, ou encore un article de Tim O'Brien titré The Vietnam veteran prisoner of peace ...

François Rabelais: "Il n'y a qu'une antistrophe entre femme folle à la messe et femme molle à la fesse".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

20 Juillet 2014

Al bah ça alors !

"Je tiens plutôt du garçon manqué".

Caricature de Jessica Alba (Greg Land).

Dans le comics book Ultimate Fantastic Four #13 - "Le passage (2)" (Land et Millar, Marvel) Greg Land décalque Jessica Alba et lui donne le rôle du double version zombie d'un univers parallèle du Dr Susan Storm Richards alias la Femme Invisible.
(L'image est tirée de la planche 33, case 4).

Eh oui, Greg Land a encore frappé, et cette fois il n'est pas aller chercher loin son modèle puisque Jessica Alba est l'interprète de la version live de Susan Storm au cinéma. La photographie dont il a soigneusement décalqué les contours est d'ailleurs un plan du premier film, Les 4 fantastiques de Tim Story.

Les 4 Fantastiques de Tim Story.
Les 4 Fantastiques de Story (2005) et Ultimate Fantastic Four #13 de Land et Millar (2005).

Vu le contexte, dans ce cas précis, le procédé ne me dérange pas plus que ça, car on pourrait l'apparenté au domaine du clin d'œil. D'autant plus que le résultat qu'il obtient est plutôt sympa, mais le problème c'est qu'il change carrément de modèle à chaque case et c'est très dérangeant pour la lecture... un coup Sue a les cheveux raide, et une case plus loin, elle a les cheveux frisés... c'est très vite illisible !

Là où ça devient complètement risible et grotesque, et c'est très flagrant dans ce numéro, c'est l'expression du visage qu'il donne à certain de ces personnages en allant chercher ces modèles chez les stars du porno en pleine simulation de jouissance, ce que ces détracteurs internautes ont appelé le style -pornface-.

Devon delon Greg Land.
Ultimate Fantastic Four #13 de Land et Millar (Planche 22) et l'actrice porno Devon.

Là par exemple, Mme Richards tire une tronche de pompeuse de nœud capable d'aspirer une balle de golf par un tuyau d'arrosage car elle vient de retrouver sa mère... quoi de plus normal ! ^^ Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres...

Ultimate Powers du même Greg Land est aussi pas mal dans le genre. Voici un infime florilège de ce qui me paraît le plus flagrant:

Pornface - Greg Land.
Ultimate Powers de Land et Bendis (Marvel).

Non mais c'est quoi ces tronches et ses positions... Je t'assure que remis dans le contexte du comic aucun de ces personnages n'est en train de s'envoyer en l'air. Vu que je n'ai pas la même DVDthèque que Land, je n'ai pas les sources pour comparer, mais pour moi c'est incontestable, tout ça est repompé sur des films X et/ou des bouquins de Q ! Sacré Greg !

 

Pour avoir plus d'informations sur Jessica Alba et en voir une autre caricature, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

Jessica Alba: "Je joue les filles simples. Mais pour des raisons qui m'échappent, tout le monde met l'accent sur mon côté sexy".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #comics , #cinema-serie-tv , #glamour

18 Juillet 2014

Gaby de la Forêt

Ambrose Bierce: "Singe. Animal arboricole qui se sent également très à l'aise dans les arbres généalogiques".

Gaby Forester pour Club International.
Photographie de Forester par Goldberg pour Club International (1974).

Gaby Forester selon Mario Cubbino.
Karzan - Tome 10 de Cubbino (Couverture).

Dans les Kazan - Tome 10 - "L'Uccello Preistorico" (Cubbino, Edifumetto), Mario Cubbino plagie une photographies du magazine Club International volume 3 numéro 5, paru en mai 1974. Le modèle qui pose sur ce cliché est Gaby Forester shooté par Goldberg. Ici, Gaby est remplacée par Djane Kéketh.

 

Pour avoir plus d'infos sur ce numéro spécifique de Club International, et en voir une autre version d'adaption de Gaby Forester, va faire un tour »ici« où j'ai déjà dévoilé le sujet. Et si tu veux revoir d'autres playmates de ce mensuel masculin pour adulte, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6. ;-)

Victor Hugo: "N'imitez rien ni personne. Un lion qui copie un lion devient un singe".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

16 Juillet 2014

CalendArt

Jules Renard: "Tenez, dit l'avare: voici un calendrier neuf, et qu'il vous fasse toute l'année !".

Illustration de Knute Munson pour le calendrier de pin-up Brown & Bigelow.
Illustration de Munson pour le calendrier de pin-up Brown & Bigelow (1950).

Ex-libris de philippe Berthet pour sa série Pin-up.
Ex-libris de Berthet pour sa série Pin-up.

Sur un ex-libris tiré de la série Pin-up (Berthet et Yann, Dargaud) Philippe Berthet pastiche une illustration de Knute Munson tirée d'un calendrier de 1950 de la compagnie Brown & Bigelow. Ici la pin-up de K.O. Munson prend les traits de Dottie.

 

La compagnie Brown & Bigelow est une société d'édition basée à Saint Paul au Minnesota. Elle est spécialisée dans la publicité et les produits promotionnelles tels que les stylos, les montres, ... et les calendriers. Les calendriers de Brown & Bigelow se divisent majoritairement en deux catégories. Une première ornée d'illustrations de boy scouts où Normam Rockwell a énormément travaillé, qui a débutée en 1925. Et une seconde, qui elle a débuté au milieu des années 30, arborant des dessins de pin-ups, où de nombreux spécialiste du genre ont œuvré: Cassius Marcellus Coolidge, Rolf Armstrong, Gil Elvgren, Earl Moran, ... , et K.O. Munson.

Knute Munson signant K.O. Munson (1900-1967) était un dessinateur américain d'origine suédois. Il grandit donc en Suède, mais durant son adolescence, il déménage avec sa famille en Norvège puis aux Etats-Unis dans le Michigan où il étudie à l'Académie des beaux arts de Chicago, puis à New-York au Grand central school of art. De retour à Chicago, Munson obtient un emploi comme illustrateur de catalogue pour hommes. En 1936, Knute est embauché par Brown & Bigelow. En 1945 toujours pour Brown & Bigelow il produit le calendrier Direct Mail, tout en continuant à produire des dessins et des peintures pour l'entreprise de publicité. Dans les années 50, il s'installe comme illustrateur indépendant et continue de travaillé dans la publicité.

Alphonse Allais: "Je ne prendrai pas de calendrier cette année, car j'ai été très mécontent de celui de l'année dernière !".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #illustration , #glamour

14 Juillet 2014

Put the coconut down, NOW !

©Double Zéro d'Eric et Ramzy.

Cynthia Milles shootée par Pat Hill pour Penthouse.
Photographie de Miles par Hill pour Penthouse (1977).

Cynthia Miles selon Elvifrance.
Hors-série Rouge - Tome A18 d'Elvifrance (Couverture).

Dans le fumetti Hors-série Rouge - Tome A18 - "Le temple du crime" (Elvifrance) l'illustrateur de la couv' plagie une photographie du magazine Penthouse de Juillet 1977 sur la couverture de sa BD. Le model sur ce cliché est Cynthia Miles shootée Pat Hill. Je ne sais pas si la censure est passée par là, mais en tout cas, Cynthia a été rhabillée pour l'occasion.

Si tu connais les auteurs de ce fumetti (Scénariste, Dessinateur, et illustrateur de couverture), je suis bien entendu preneur ! :-)

 

Pour avoir plus de détails sur ce mensuel masculin pour adulte et en voir d'autres Pets, va faire un tour »ici« , »là« , et aussi »ici«. ;-)

Le numéro paru en Juillet 1977, qui nous réunit aujourd'hui, a pour Une, une photographie prise par Stan Malinowski. La Penthouse's Pet of the Month de juillet, en pages centrales, est Christine Davray shootée par Jean-Yves Haydar. Et parmi toutes les autres playmates de ce mensuel, on trouve Cynthia Miles vu sous l'objectif du photographe Pat Hill sur une plage de Jamaïque dans une série de clichés intitulée: Spice of life.

Proverbe africain: "Qui avale une noix de coco fait confiance à son anus !".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

12 Juillet 2014

Pouêt Pouêt camion !!

Vincent Roca: "C'est curieux, se faire refaire les seins, ça coûte la peau des fesses".

Janet Jackson par Patrick Demarchelier pour RollingStone.
Photographie de Jackson par Demarchelier pour RollingStone (1993).

Janet Jackson selon Elias Chatzoudis.
The waking: dream's end #3 de Malgado et Gregory (Couverture édition limitée de Chatzoudis).

Dans le comics book The waking: dream's end #3 (Malgado et Gregory, Zenescope) Elias Chatzoudis, l'illustrateur de cette couv', parodie la photographie de Janet Jackson issue de la couverture du numéro du 16 septembre 1993 du magazine RollingStone, sur la Une de cette édition limitée. Ce cliché a été pris par le photographe de mode Patrick Demarchelier. Ici, Janet Jackson est remplacée par Vanessa Pelagrano, et les mimines de René Elizondo par celles d'un zombie.

 

Pour lire plus d'informations sur le magazine RollingStone et en voir une autre Une, va faire un tour »ici«, et si tu veux voir d'autres adaptations de la couverture de ce numéro spécifique, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà déshabillé le sujet. ;-)

Michelle Bernier: "Que fait-on des vieux seins quand on s'en fait mettre des neufs ?".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #glamour , #musique

10 Juillet 2014

String ♪ Striiing ♪♪... c'est le facteur !

Philippe Bouvard: "Le string est en retard sur le téléphone puisqu'il fait encore appel à un fil".

Rousse dit aussi La toilette d'Henri Toulouse-Lautrec.
Rousse de Toulouse-Lautrec exposée au Musée d'Orsay (1889).

La toilette selon Claude Pelet.
Rêverie de Pelet.

Sur l'ex-libris Rêverie de Claude Pelet, le dessinateur rend hommage au tableau d'Henri de Toulouse-Lautrec, Rousse dit aussi La toilette. On retrouve la même posture, le même chignon sur la tignasse rousse, et le même style laissant volontairement apparaître les traits de pinceau.

Mais Pelet ne s'est pas arrêté là, il s'est aussi inspiré d'une photographie, qui a spammé toutes les boites mail de France et de Navarre il y a quelques années, en rhabillant la Rousse avec un jeans taille basse, un string, et un petit body laissant apparaître les bretelles de son soutien-gorge.

La toilette en string.

Je n'ai pas trouvé les origines de ce cliché, mais on peut se demander si lui aussi ne rend pas hommage à Toulouse-Lautrec.

 

Extrait de la fiche du musée d'Orsay:

"Toulouse-Lautrec [(1864-1901)] a laissé d'innombrables images de femmes saisies dans leur intimité, notamment représentées à leur toilette. Ici, la figure féminine occupe le centre de la composition et s'impose en gros plan, offrant ainsi la représentation d'un dos sculptural au spectateur. Les sièges en rotin disposés autour d'elle laissent supposer que la scène a lieu dans l'atelier du peintre, rue Caulaincourt.

[...] L'oubli de la pose académique et la perspective accélérée assez inhabituelle chez Lautrec, sont comme un écho à la série de femmes à leur toilette que Degas présenta à la 8e et ultime exposition impressionniste en 1886. Le cadrage de la scène et le point de vue plongeant rappellent incontestablement les pastels magistraux de Degas auxquels Lautrec vouait une grande admiration. De la même façon que son aîné, Lautrec montre les femmes sans leur coquetterie comme vues à travers le trou de la serrure. [...].

Ce tableau a fait l'objet de divers malentendus. Il a, en effet, depuis son origine connu plusieurs titres et sa datation a été modifiée. Il est maintenant établi qu'il a été réalisé en 1889 et non en 1896, comme il apparaît dans les anciens catalogues. C'est sûrement cette œuvre que Lautrec présenta sous le nom de Rousse à l'Exposition des XX à Bruxelles en 1890. Ce titre, voulu par l'artiste, rappelle sa prédilection pour les modèles roux, qu'il représenta toute sa vie [...]".

Paulo Vincente: "String: éclipse partiellement la lune".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure , #photographie

8 Juillet 2014

Virginia Desdémonda

Extrait d'Othello de William Shakespeare: "Il vaut mieux être trompé tout à fait que d'avoir le moindre soupçon".

Photographie de Virginia Winter par Fred Enke pour Men Only (1975).
Photographie de Winter par Enke pour Men Only (1975).

Virginia Winter selon Alessandro Biffignandi.
Satires - Tome 4 de Fenzo (Couverture de Biffignandi).

Dans le fumetti Satires - Tome 4 - "Othello" (Fenzo, Elvifrance), Alessandro Biffignandi, l'illustrateur de la couv', plagie une photographie du magazine Men Only volume 40 numéro 4, paru en avril 1975, sur la couverture de sa BD. Le modèle qui pose sur ce cliché est Virginia Winter, mais elle utilise le pseudo Miss Debbie Hatfield, et le photographe est Fred Enke. Ici, Virginia prend la place de Desdémone dans cette réadaptation frivole d'Othello de Shakespeare.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce numéro spécifique de Men Only, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. Et si tu veux revoir d'autres donzelles de ce mensuel masculin pour adulte, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3. ;-)

Extrait d'Othello de William Shakespeare: "Quand les démons veulent produire les forfaits les plus noirs, ils les présentent d'abord sous des dehors célestes".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

6 Juillet 2014

Paul Dance

"Hormis Spielberg et trois autres types qui font ce qu'ils veulent, les autres, comme moi, font partie d'une industrie qui ne sert qu'à faire rouler des voitures".

Showgirls de Paul Verhoeven.
Showgirls de Verhoeven (1995).

Showgirls selon Kevin Maguire.
Trinity Angels #7 de Maguire et Johnson (Couverture).

Dans le comics book Trinity Angels #7 - "Viva Las Vegas!" (Maguire et Johnson, Acclaim) Kevin Johnson pastiche l'affiche du film de Paul Verhoeven, Showgirls, sur la couverture de sa BD. Ici, la danseuse Nomi Malone alias Elizabeth Berkley est remplacée par Maria Barbella alias Storm Angel.

 

Pitch du film:

Nomi (Elizabeth Berkley), surgie de nulle part, arrive à Vegas pour réaliser son rêve : devenir danseuse. Modestement, elle débute dans une boite de strip-tease. Elle est dotée d'un réel talent et ne souffre d'aucune pudeur. Elle se retrouve rapidement plongée au cœur des grands shows. Parviendra-t-elle à garder son âme ?

Showgirls a reçu 13 nominations aux Razzie Awards de 1995 comme celle du pire acteur pour Kyle MacLachlan. Lors de la cérémonie, le film ""rempoorte"" les prix du pire film, du pire scénario, de la pire actrice et de la pire révélation féminine (Elizabeth Berkley), du pire couple à l'écran, de la pire bande originale, et enfin du pire réalisateur. Ce dernier, Paul Verhoeven, compte parmi les rares primés à être allé chercher sa récompense en mains propres. Comme quoi, un metteur en scène de talent: Robocop, Total Recall, Basic Instinct, Starship Troopers ... peut aussi se planter, le reconnaître, et l'assumer.

Paul Verhoeven: "Les gens développent cette idée curieuse selon laquelle les films les incite à devenir violents alors qu'un film ne reflète que la violence de la société".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv