28 Janvier 2015

Autoroute pour l'enfer

Angus Young: "AC/DC est la réunion de cinq mecs affreux. Et quand on est aussi laid que nous, mieux vaut avoir du talent".

Highway to hell d'AC/DC.
Highway to hell d'AC/DC (1979).

Ramones selon Nick Runge.
Ghostbusters #7 de Schoening et Burnham (Couverture alternative de Runge).

Dans le comics book Ghostbusters #7 - "Possesion for ghosts" (Schoening et Burnham, IDW) Nick Runge, l'illustrateur de la couv', pastiche la pochette de l'album musical Highway to hell d'AC/DC, sur la couverture bis de sa BD. Ici, Malcolm Young est remplacé par Egon Spengler, Phil Rudd par Winston Zeddemore, Angus Young par Ray Stantz, et Bon Scott par Peter Venkman. En arrière plan, Cliff Williams, lui n'est pas remplacé.

 

Highway to hell est le 6e album d'AC/DC sorti le 27 juillet 1979. C'est l'album du groupe le plus vendu de la période Bon Scott mais aussi le dernier de cette période car le chanteur décède moins d'un an plus tard d'une asphyxie causée par ses propres vomissements à l'issue d'une nuit de cuite.

Pistes de l'album:

1. Highway to hell
2. Girls got rhythm
3. Walk all over you
4. Touch too much
5. Beating around the bush
6. Shot down in flames
7. Get it hot
8. If you want blood (You've got it)
9. Love hungry man
10. Night prowler

Qui peut résister à cette boule de feu compacte qui laisse l'auditeur sans répit ni repos tout au long de l'album ? Combien de fois l'ai je parcouru cet autoroute de l'enfer, pied au plancher, sans m'arrêter aux péages ? Au volant d'un pareil bolide, qui voudrait ralentir ? Aux commandes du dragster, le producteur Robert John 'Mutt' Lange, donne des ailes à AC/DC qui s'en va conquérir le monde entier. Un courant chaud venu d'Australie transforme alors tous les jeunes rockers du monde en kangourous épileptiques dont le seul désir est d'exploser la sono sur les riffs de Highway to hell, Shot down in flames, Touch too much ou If you want blood you've got it.

Sur la pochette, Angus tient le diable par la queue, le cartable plein de riffs, la casquette encornée, arborant une moue provocatrice laissant apparaître deux rangées de dents qui s'apprêtent à dévorer la planète.

Angus Young: "[Bon Scott] était un salaud. [Rires...] Quand il voyait une fille nous tourner autour, il disait toujours: Angus, cette fille n'est pas ton type, elle ne te va pas. Et nuit après nuit, on le voyait partir avec des filles qui ne m'allaient pas !".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #musique

26 Janvier 2015

Hiver blond

"Je suis la même au McDo et à la scène".

Caricature d'Ophélie Winter (Kévin Hérault).

Dans HK - Tome 1.4 - "Paradiso" (Hérault et Morvan, Glénat) Kévin Hérault croque Ophélie Winter et lui donne le rôle de la grande reporter Ophélie Summer de la chaîne ICL.
(L'image est tirée de la page 52, case 10).

 

Ophélie Winter (1974) est une chanteuse française. Fille d'un chanteur américain, elle plonge dès sa plus tendre enfance dans le milieu du show business. A 6 ans, elle enregistre en duo Bob et Ophélie, et à 12 ans, en solo, le titre Poil de carotte. Elle quitte son lycée de Neuilly après la classe de première pour se lancer sur les traces artistiques de sa mère en devenant à son tour mannequin.

L'ambition d'Ophélie est claire: devenir une star avant 25 ans. C'est pourquoi elle touche à différents domaines. Entre 1994 et 1996, elle devient animatrice en présentant successivement le Hit Machine, Dance Machine, Coming Next et Ophélie Street.

Mais si elle devient rapidement une vedette, c'est surtout pour sa contribution à l'industrie musicale. En 1995, son premier single, Dieu m'a donné la foi, vendu à 500000 exemplaires, la propulse sur le devant de la scène médiatique. En dix ans, elle sort trois albums, No Soucy, Privacy et Explicit Lyrics. Pour cela, elle s'entoure d'une horde de compositeurs hétéroclite, tels que les collaborateurs de Madonna, Mickael Jackson, Ace of Base, Brandy, et Aaliyah.

Elle s'essaye également au cinéma. Elle fait ses débuts dans Hommes femmes mode d'emploi de Claude Lelouch et poursuit sa carrière cinématographique en jouant dans Tout doit disparaître de Philippe Muyl, Bouge ! de Jérôme Cornuau, et Les jolies choses de Gilles Paquet-Brenner. Son rôle le plus important reste celui qu'elle interprète dans Folle d'elle de Jérôme Cornuau.

En 2007, elle devient jurée de la quatrième saison de Popstars sur M6, aux côtés de Mia Frye, Sébastien Farran et Benjamin Chulvanij. En 2009, elle sort l'album Resurrection. Et l'année dernière, elle participe à la cinquième saison de Danse avec les stars, de laquelle elle est éliminée au bout de la troisième semaine.

Ophélie Winter: "Ça m'a toujours gonflé qu'on me définisse comme une bimbo. J'aimerais qu'on respecte mon talent !".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #musique , #cinema-serie-tv , #television-radio

24 Janvier 2015

Jésus est une fille

Ivan Tourgueniev: "La pitié sans orgueil n'appartient qu'à la femme".

La Pietà de Michel-Ange.
La Pietà de Michel-Ange exposé à la Basilique Saint-Pierre du Vatican à Rome.

La Pietà selon Sana Takeda.
Ms. Marvel #50 de Takeda et Reed (Couverture).

Dans le comics book Ms. Marvel #50 - "The protector" (Takeda et Reed, Marvel) Sana Takeda parodie La Pietà de Michel-Ange sur la couverture de sa BD. Ici, Jésus Christ est remplacé par Carol Susan Jane Danvers alias Ms. Marvel.

 

Pour avoir plus d'informations sur cette célèbre statue de marbre et en voir d'autres parodies, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14. ;-)

***

La célèbre photographe américaine, Ellen Stagg, a elle aussi revisité La Pietà à sa sauce...

La Pietà selon Ellen Stagg.
Jesus as a lady de Stagg (2006).

... et pour elle aussi le fils de dieu est une fille ! ^^

PS: La galerie photo officielle d'Ellen Stagg.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #sculpture-bronze , #religion-mythologie

22 Janvier 2015

Baiser volé

Guy de Maupassant: "Un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé".

V-J Day in Times Square d'Alfred Eisenstaedt.
V-J Day in Times Square de Eisenstaedt pour Life (1945).

V-J Day in Times Square selon Joe Caramagna.
Dark Avengers #189 - d'Edwards et Parker (Couverture de Caramagna).

Dans le comics book Dark Avengers #189 - "Agents of Thunder" (Edwards et Parker, Marvel) l'illustrateur de la couv', Joe Caramagna, pastiche la photographie d'Alfred Eisenstaedt, V-J Day in Times Square, sur la couverture de sa BD. Ce cliché pris le 14 août 1945, le jour de la capitulation du japon, est publié pour la première fois dans le magazine Life du 27 août 1945. Ici, les rôles sont inversés, l'embrasseur devient l'embrassé. Et ainsi donc, le marin de l'US Navy est remplacé par la Sorcière Rouge alias Wanda Maximoff, et la jeune infirmière par le matelot.

 

Pour en apprendre un peu plus sur ce célèbre cliché et en voir une autre parodie, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

Alfred Eisenstaedt: "Je marchais au milieu de la foule, à la recherche de photos à prendre. J’ai repéré un marin qui venait dans ma direction. Il prenait toutes les filles qu’il croisait et les embrassait, aussi bien les jeunes femmes que les vieilles dames. J’ai ensuite remarqué cette infirmière, se tenant au milieu de la foule. Je me suis concentré sur elle, et comme je l’espérais, le marin s’est approché d’elle, l’a penchée en arrière et l’a embrassée. Si cette femme n’avait pas été infirmière, si elle avait porté des vêtements sombres, je n’aurais pas pris la photo. Le contraste entre la robe blanche de l’infirmière et l’uniforme noir du marin donne à la photo toute son émotion".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #journalisme , #propagande , #militaire

20 Janvier 2015

Banquet final

Evangile selon Matthieu (18:20): "Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis là au milieu d'eux".

La Cène de Léonard de Vinci.
La Cène de De Vinci exposée dans l'église Sainte-Marie-des-Grâces de Milan (1498).

La Cène selon Jean-Louis Mourier.
Trolls de Troy - Tomes 13 à 16 de Mourier et Arleston (Couvertures spéciales des albums du coffret Tomes 13 à 16).

Dans Trolls de Troy - Tomes 13 à 16 (Mourier et Arleston, Soleil) Jean-Louis Mourier parodie La Cène, la fresque de Léonard de Vinci, sur ses quatre couvertures des albums édition coffret. Ici, le fils de Dieu, Jésus Christ, est remplacé par Teträm, et les apôtres par les autres trolls du village de Phalompe.

En bon fan du travail de Mourier, je ne résiste pas de te faire partager la version noir et blanc de ce pastiche:

La Cène selon Jean-Louis Mourier.
Trolls de Troy - Tomes 13 à 16 (Version noir et blanc).

On retrouve aussi cette illustration dans le recueil de dessin, Mourierama (Mourier, Soleil), que je ne peux que te conseiller de te procurer si tu veux contempler dans le détail le coup de patte de l'artiste dont mes numérisations et l'affichage sur écran ne lui rendent pas totalement hommage.

 

Si tu veux en savoir plus sur la fresque de Léonard de Vinci et en voir d'autres pastiches, va faire un tour »ici« , »là« , et aussi »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

***

Eric Deschamps, un illustrateur œuvrant essentiellement dans la pub et la conception de jeux vidéo, s'est aussi amusé à parodier De Vinci tout en rendant hommage à la saga Star Wars:

La Cène selon Eric Deschamps.
(©Eric Deschamps).

PS: Je t'invite aussi à visiter sa galerie sur son site web.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure , #religion-mythologie

18 Janvier 2015

Le Connétable

"L'autorité ne va pas sans prestige, ni le prestige sans l'éloignement".

Caricature de Charles De Gaulle (Gäel Séjourné).

Dans Jour J - Tome 2 - "Paris, secteur soviétique" (Séjourné, Duval, et Pécau, Delcourt) Gaël Séjourné croque Charles De Gaulle, et lui fait jouer son propre rôle de général de l'armé française.
(L'image est tirée de la page 37, case 6).

 

Pour avoir plus d'informations sur le Général est en voir d'autres caricatures, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

Son capitaine à Saint-Cyr: "Que voulez-vous que je nomme sergent un garçon [(De Gaulle est alors caporal)] qui ne se sentirait à sa place que connétable !". Un connétable était jadis seul maître des armées après Dieu et le roi.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #politique , #militaire

17 Janvier 2015

3D

Mes dédicaces à exposer dans la rubrique du même nom, fondant comme neige au soleil, j'ai décidé de créer une nouvelle rubrique intitulée 3D pour alimenter le blog et varier les plaisirs.

Cette catégorie 3D que tu retrouves maintenant dans les onglets sous la bannière regroupera mes futurs articles, où je te montrerai ma petite collection de statuettes de personnages de BD.

Le premier billet de cette nouvelle rubrique paraîtra le 9 février prochain. C'est pourquoi, pour l'instant l'onglet 3D ne pointe sur rien.

PS: Si cette rubrique a du succès, j'envisagerai sûrement à l'étendre à d'autres personnages de la culture geek comme les jeux vidéos...

Publié par Chelmi à 20:09pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #news-blog

16 Janvier 2015

Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Ridley Scott: "Personne ne veut prendre de risques, mais quand un succès éclate, on le copie".

Blade Runner de Ridley Scott.
Blade Runner de Scott (1987).

Blade Runner selon Micheal Avon Oeming. Blade Runner selon Micheal Avon Oeming.
Powers #18 de Oeming et Bendis (Couverture).

Dans le comics book Powers #18 - "Cosmic, Part 6" (Oeming et Bendis, Icon Comics) Michael Avon Oeming parodie l'affiche du film Blade Runner de Ridley Scott, sur la couverture de sa BD. Ici, le blade-runner Rick Deckard alias Harrison Ford est remplacé par l'inspecteur des homicides Christian Walker, et la répliquante Rachel alias Sean Young par l'inspecteur Deena Pilgrim.

 

Pitch du film:

Dans les dernières années du 20ème siècle, des milliers d'hommes et de femmes partent à la conquête de l'espace, fuyant les mégalopoles devenues insalubres. Sur les colonies, une nouvelle race d'esclaves voit le jour: les répliquants, des androïdes que rien ne peut distinguer de l'être humain. Los Angeles, 2019. Après avoir massacré un équipage et pris le contrôle d'un vaisseau, les répliquants de type Nexus 6, le modèle le plus perfectionné, sont désormais déclarés: hors la loi. Quatre d'entre eux parviennent cependant à s'échapper et à s'introduire dans Los Angeles. Un agent d'une unité spéciale, un blade-runner (Harrison Ford), est chargé de les éliminer. Selon la terminologie officielle, on ne parle pas d'exécution, mais de retrait...

Ridley Scott: "Une partie de l'action de Blade Runner se déroule dans les bas-quartiers d'une mégalopole qui pourrait être un mélange de Chicago et New-York, si ces deux villes venaient à fusionner. Le film est un thriller futuriste. Nous espérions avoir créé un décor totalement crédible et réaliste, bien qu'il soit également riche, exotique et bariolé. Nous avons commencé par dessiner des voitures aérodynamiques et étincelantes, mais elles nous ont semblé trop futuristes et nous sommes repartis dans une autre voie pour ne pas détruire cette sensation de familiarité".

A l'instar de son confrère Isaac Asimov, Philip K. Dick est l'un des très grands noms de la littérature SF. Il a de nombreuses fois été porté sur grand écran. La première fois en 1982 avec Blade Runner, adapté de sa nouvelle Do androids dream of electric sheep ?; puis huit ans plus tard avec Total Recall de Paul Verhoeven. En 1992, c'est un français qui s'empare d'une de ses nouvelles: Confessions d'un barjo de Jérôme Boivin, avec dans le rôle titre Hippolyte Girardot. En 1995, c'est au tour de Planète hurlante de voir le jour, inspiré par la courte nouvelle Second variety. Les années 2000 ne sont pas en reste, avec Minority report de Steven Spielberg en 2002; Paycheck de John Woo en 2004. En 2006, l'adaptation de sa nouvelle A scanner darkly est l'occasion de plonger le spectateur dans un univers semi-autobiographique, l'écrivain ayant en effet beaucoup usé de drogues au cours de sa carrière. En 2007, le Néo-Zélandais Lee Tamahori transforme la nouvelle The gold man en pure spectacle pyrotechnique avec Next , dans lequel Nicolas Cage en medium capable de voir le future et de modifier le présent en conséquence.

Ridley Scott: "Faites ce que vous n'avez pas encore fait, c'est la clé".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv

14 Janvier 2015

Digest... ion

Yvan Audouard: "Il vaut mieux être le dindon de la farce que la farce du dindon".

Freedom from want de Norman Rockwell.
Freedom from want de Rockwell pour la couverture du Saturday Evening Post (1943).

Freedom from want selon Dan Parent.
Archie Digest #258 de Parent (Couverture).

Dans le comics book Archie Digest #258 (Parent, Archie comic publication) Dan Parent pastiche l'illustration Freedom from want de Norman Rockwell, faisant la Une du Saturday Evening Post du 6 mars 1943, sur la couverture de sa BD.

 

Pour avoir plus d'informations sur cette célèbre couverture du Saturday Evening Post, va faire un tour »ici« , »là« , aussi »ici« , encore »là« , et »ici« , où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

PS: Les photographes Cristin Burton et Robert Teten, et la maquilleuse Tiffany Marie se sont aussi amusés à parodier cette illustration de Norman Rockwell sur »cette carte de vacances« où ils ont fait poser leur famille et amis.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #illustration

12 Janvier 2015

Encadré

Noel Gallagher: "C'est la théorie de la relativité, n'est-ce pas ? Quand j'avais 15 ans, il [(Liam)] en avait 10. On ne pouvait concevoir une vie sociale ensemble. C'est drôle de voir qu'on a fini dans le même groupe".

Wonderwall d'Oasis.
Wonderwall d'Oasis (1995).

Wonderwall selon Harold  Sakuishi.
Beck - Tome 15 de Sakuishi (Planche 1).

Dans le manga Beck - Tome 15 (Sakuishi, Delcourt), Harold Sakuishi pastiche la pochette du single Wonderwall d'Oasis sur la page d'introduction du chapitre de sa BD. Ici, Anita Heryet est remplacée par Maho Minami.

 

Wonderwall est une chanson du groupe britannique Oasis de l'album (What's the Story) Morning glory ? sorti dans les bacs en 1995. C'est incontestablement la chanson la plus célèbre du groupe. Véritable phénomène musical, ce titre a contribué en grande partie au succès de l'album, et ce dès sa sortie.

Il a souvent été dit que Wonderwall avait été écrite pour Meg Mathews, la petite amie de Noel Gallagher à l'époque, avec qui il s'est marié en 1997 puis de qui il a divorcé 4 ans plus tard. Celui-ci déclare aujourd'hui que cette chanson ne parlait pas du tout de Meg, mais il s'était senti obligé de donner crédit à la rumeur à l'époque.

"La signification de cette chanson m'a été volée par les médias. Comment expliquer à votre petite amie que la chanson ne parle pas d'elle, une fois qu'elle a lu partout que c'était le cas ? Cette chanson parle d'un ami imaginaire qui va arriver pour vous sauver de vous-même".

Pour la pochette de ce single, l'artiste Brian Cannon s'est inspiré de l'œuvre surréaliste de Magritte. C'est son bras qui tient le cadre. La photographie à été prise sur la colline de Primrose Hill au nord de Londres. Au départ c'était Liam qui devait poser, mais au final une figure féminine lui a été préférée: Anita Heryet, une employé de la maison de production Creation Records.

Liam Gallagher: "Alors ça y est, Noel se prend pour Eric Clapton ? Bientôt, il va avoir une queue de cheval".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #manga , #musique