26 Décembre 2014

Ziggy

"Les grands artistes sont ceux qui ont toujours su s'arrêter à temps. Parfois je suis allé un peu trop loin, pas beaucoup, mais juste assez pour tout gâcher".

Aladdin Sane de David Bowie.
Aladdin Sane de Bowie (1973).

Aladdin Sane selon Uwe de Witt
Ex-libris X-Men: Cyclops de De Witt.

Sur un Ex-libris de l'univers des X-Men (Marvel) Uwe de Witt Parodie la pochette de l'album musical Aladdin Sane de David Bowie. Ici, David Bowie est remplacé par Scott Summers alias Cyclope.

 

Aladdin Sane est le sixième album de David Bowie, sorti en avril 1973. Avec ce disque, il relate les aventures de Ziggy aux Etats-Unis et le choc culturel immense qu'il ressent durant sa tournée américaine spécialement à Detroit dont la violence lui évoque l'ambiance délétère du film Orange mécanique. La coupe en brosse de couleur orange (Excellent choix ! ^^) et l'éclair bicolore découpant le visage de Bowie pose la pochette en canon indépassable de l'esthétique du mouvement glam. La physionomie androgyne de Bowie provoque fascination, peur ou adulation. En 2003, l'album est classé 277e des 500 plus grands albums de tous les temps par le magazine Rolling Stone.

Titres de l'album:

1. Watch that man
2. Aladdin Sane
3. Drive-In saturday
4. Panic in Detroit
5. Cracked actor
6. Time
7. The prettiest star
8. Let's spend the night together
9. The Jean Genie
10. Lady grinning soul

Second moment essentiel de la période glam de Bowie, Aladdin Sane est remplis de chansons intelligemment novatrices qui restent des classiques de l'histoire du rock. Parmi les titres remarquables de cet album, on trouve Panic in Detroit avec les guitares hurlantes de Mick Ronson et la batterie insistante de Mick Woodmansey ; Watch that man, un morceau de piano joyeux, parfait pour un numéro de Bowie ; le lascif et humide Cracked actor ; le Jean Genie aux accents punk ; et une reprise rauque à souhait de Let's spend the night together des Stones. Sur Time, on retrouve un peu le côté théâtral de The rise and fall of Ziggy Stardust, alors que Drive in saturday, The prettiest star et Lady Grinning Soul annoncent l'arrivée des sons plastic soul des disques de Bowie de la fin des années 70.

Aladdin Sane est encore plus impressionnant quand on pense que pendant la même année, Bowie travaille également avec des artistes comme Iggy Pop et Lou Reed, produisant certains de leurs chefs-d'œuvre comme Raw power des Stooges et Transformer de Lou Reed.

PS: Le titre de l'album est un jeu de mot entre -Aladdin Sane- que l'on peut traduire par -Aladin sain d'esprit- et -A lad insane- par -un type fou-.Une référence probable à son frère atteint de schizophrénie, auquel il fait déjà allusion dans The bewlay brothers de l'album Hunky Dory, mais qui révèle également sa propre crainte de cette maladie en s'inventant un personnage.

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #comics , #musique

Commentaires