29 Novembre 2009

Le cinquième :

Beatles / passage clouté / passage sur le blog. Au choix ! ^^

Abbey Road des The Beatles.
Abbey Road des Beatles (1969).

Abbey Road selon Bruno Bazile.
Les Avatars - Tome 1 de Bazile et Veys (Couverture).

Dans Les Avatars - Tome 1 - "Des champs de fraises pour toujours" (Bazile et Veys, Dargaud) Bruno Bazile parodie la pochette de l'album musical Abbey Road des Beatles sur la couverture de sa BD. On retrouve bien nos quatre piétons dans le vent avec, en plus, au milieu le cinquième Beatles ^^.

Ici dans l'album, ce fameux cinquième larron est bien sûr un de ces êtres étranges, les avatars, apparu mystérieusement en Angleterre et essayant de s'intégrer à la société. Mais dans la réalité, ce titre de -Cinquième Beatles- est attribué à plusieurs personnes dont : Brian Epstein, leur manager ; George Martin, leur producteur ; Neil Aspinall, le gérant de leur label, Pete Best, leur batteur avant l'arrivée de Ringo ; et Stuart Sutcliffe, leur premier bassiste(*). Alors, pour toi, c'est qui le Cinquième ?

 

Pour avoir plus d'info sur cet album et voir d'autres adaptations, tu peux faire un tour »ici« , »là«, et »ici« , ou encore »là« , où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

(*) A savoir: Stuart Sutcliffe n'est pas musicien et il intègre le groupe uniquement parce qu'il a les moyens de s'acheter une basse. En concert, il se produit dos au public pour que personne ne s'aperçoive qu'il ne sait pas jouer. Il arrive aussi que son instrument ne soit carrément pas branché à un ampli. Il quitte le groupe rapidement pour se consacrer à ses études d'art. C'est Paul McCartney qui le remplace à la basse, Lennon et Harrison ne voulant pas quitter leurs guitares.

Publié par Chelmi à 10:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #musique

26 Novembre 2009

Rencontre avec Nicolas Mitric

Au 25ème festival Bédéciné d'Illzach, en 2009, je me suis fait dédicacer le Tome 5 de Kookaburra (Mitric et Crisse, Soleil) par son auteur: Nicolas Mitric.

Dédicace Nicolas Mitric (Kookaburra, Soleil).

Après une longue matinée d'attente, qui heureusement est finalement passée relativement vite grâce à l'ambiance bonne enfant qui régnait dans la file d'attente, j'ai pu voir naître sous mes yeux mon personnage préféré de l'univers Kookaburra: le sergent Melville O'Hara dit -Skullface-. D'après Mitric, "chez Skull tout est dans le chapeau !".

Même si je suis nostalgique du coup de patte de Crisse sur Kookaburra, je suis très content que ce dernier ait confié les rênes à Mitric qui a su boucler le premier cycle de ce Space Opera avec brio en dépit des mauvaises langues.

Le premier tome du second cycle (Tome 6), me laisse pour l'instant assez perplexe mais ce n'est que le début et je suis confiant. En revanche, j'ai vraiment du mal avec la série dérivée K, à laquelle je ne comprends rien du tout, d'après Mitric, ça va se décanter avec le dernier tome de la trilogie. Mouais... pour le coup je ne suis pas sûr que soit une bonne stratégie de laisser les fans autant dans le brouillard. Les planches de Ramos sont, certes, superbes, mais le Tome 1 a franchement ni queue ni tête.

Ces dernières années, ce que je préfère chez Kookaburra, c'est son univers étendu avec la série de one shot Kookaburra Universe. Je les aime tous en dépit de leur diversité. Les choix éditoriaux de Mitric sont, pour l'instant excellents. Les planches des tomes #12 et #13 sont déjà bouclées, et je suis impatient de tenir entre mes mains le treizième (KU #13 de Boudoiron et Louis, Soleil) car on y retrouve enfin Skullface, et "mortes burnes" (^^) Skullface dessiné par Arnaud Boudoiron, d'après ce que j'en ai vu, ça déchire grave sa race. @@

PS : 2010 sera une année Kookaburra ou ne sera pas... puisque que doivent paraître durant celle-ci le Tome 7 de Kookaburra, le Tome 3 de K, et les tomes #12 #13 et #14 de Kookaburra Universe. :-)

Publié par Chelmi à 15:00pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #dedicace , #bd-franco-belge

24 Novembre 2009

Auto promo

Info du soir, bonsoir ! Et hop, un petit billet rapide pour vous mettre au courant de différentes modifications sur kiCswiLA?.

Refonte d'articles:

Mon article sur Druuna et Ana Lima étant un des billets ayant le plus de succès On se demande bien pourquoi ! ^^ aux vues des stats quotidiennes du blog, j'étais assez embêté depuis sa parution, à cause du manque d'informations le concernant et du doute qui planait sur l'identité d'Ana Lima (Voir les coms de l'article). Depuis peu, j'ai découvert que cette photo de Lima était tirée d'un numéro de Playboy (dont elle faisait aussi la couverture) et confirmé qu'Ana Lima était bien une personne à part entière et non un diminutif d'Adriana Lima (La mannequin célèbre) comme le laissait entendre certains.

Si tu es un habitué de ce blog, tu sais que je mets un point d'honneur à ce que mes articles soient bien étoffés... enfin comment dire... que chaque image, photo, tableau... soient bien référencés (auteur, provenance, date, qui, quand, où, pourquoi...). De plus, sachant que cet article a une certaine popularité, il sert en quelque sorte de vitrine du blog, c'est pourquoi, j'ai décidé de le réécrire. »Et je t'invite à le redécouvrir«

J'ai aussi apporté une petite modif sur l'article d'Alerte à Malibu Décidément ! ^^ Bob, si tu passes par là, je sais déjà à quoi tu songes. ^^ Le changement porte sur le dessin de Tarquin que j'ai trouvé en meilleur définition (sur le blog du talentueux coloriste Lamirand) et sans la maquette envahissante du magazine qui permet ainsi de profiter pleinement de l'illustration. »Là aussi, tu peux y rejeter un œil«

 

Chelmimage:

Denise Milani est Guliveriani.

Puisque je suis en pleine auto promo et pour ne pas sortir du sujet des playmates, je t'invite aller voir mon dernier montage photo avec Denise Milani. Oui, Bob, je sais...^^

 

Wikkio:

J'ai aussi mis en place un bouton de vote Wikio au bas des derniers articles. Si tu veux participer à augmenter la visibilité de kiCswiLA?, il te suffit de voter pour les articles qui te plaisent. Merci d'avance à toi cher lecteur adoré ! ;-)

 

Tout le monde s'en fiche mais pas moi !

Dimanche soir, TF1 et France 2 rediffusaient concurrentiellement Ça se dit ça ? On va dire que oui. ^^ Taxi 4 et Le cinquième élément. Du coup, ça fait deux jours que mon article intitulé Taxi 5(ième élément) rencontre un certain succès. Marrant, non ?... :-)

Guy Bedos: "Il y a une certaine dangerosité du narcissisme dans l'obsession de la séduction."
Ho ? Bon ben, je m'arrête là alors ! ^^

Publié par Chelmi à 22:30pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #news-blog

22 Novembre 2009

Ah ! Dollars !

Désolé, pas trouvé mieux ! -__-

Caricature de Louis-Adélard Senécal (Achdé).

Dans Lucky Luke - Tome 73 - "La belle province" (Achdé et Gerra, Lucky Comics) Achdé caricature Louis-Adélard Senécal et lui fait jouer son propre rôle de promoteur du chemin de fer au Québec.
(L'image est tirée de la page 33, case 7).

 

Louis-Adélard Senécal (1829-1887) était un homme d'affaires et un homme politique québécois. Débutant dans le commerce régional des céréales dans la vallée du Richelieu, il profite des possibilités offertes par le traité de réciprocité signé avec les Etats-Unis en 1854 pour s'établir dans le transport et dans l'industrie du sciage, et faire de la spéculation immobilière.

En 1867, on estime son volume d'affaires annuel à 3 millions de dollars. Il siège comme Libéral à l'Assemblée législative du Québec de 1867 à 1871 et est député fédéral de 1867 à 1872. Toutefois, ses difficultés financières l'occupent aussi beaucoup.

Au début des années 1870, il se tourne vers la construction de chemins de fer. Avec les Libéraux dans l'opposition au Québec, il change d'allégeance en faveur des Bleus provinciaux en 1874; son appui contribue au retour des Bleus au pouvoir en 1879 et lui vaut entre 1880 et 1882 le poste de Surintendant du Chemin de fer de Québec, Montréal, Ottawa et occidental, propriété du gouvernement.

En 1884, en raison des doutes que la presse canadienne fait circuler sur son éthique commerciale, Senécal ne réussit pas à obtenir le soutien financier français et britannique qu'il recherche pour ses trois projets de plusieurs millions de dollars, dont un câble transatlantique. Il se consacre alors à la Richelieu and Ontario Navigation Co., dont il avait remplacé le président en 1882. Il est nommé au Sénat le 25 janvier 1887.

Ce personnage public coloré et controversé est considéré par certains de ses contemporains comme le symbole de l'émergence de l'économie du Canada français et par d'autres comme l'incarnation de la malhonnêteté, les deux mains plongées dans les coffres de l'Etat.

PS: Son nom est souvent orthographié Sénécal mais lui signait toujours Senécal.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #politique

16 Novembre 2009

Superpatriot

"Le patriotisme n'a pas de frontières".
(©Philippe Meyer, Extrait de Les Progrès du progrès).

I want YOU for US Army de James Montgomery Flagg.
I want you for U.S. Army de Flagg pour la couverture du journal Frank Leslie's Illustrated Weekly (1916).

I want You selon Neil Adams.
Superdupont - Tome 4 de Lob, Gotlib, Alexis, Gossens, Adams, Coutelis et Solé (Couverture).

Dans Superdupont - Tome 4 - "Oui nide iou" (Lob, Gotlib, Alexis, Gossens, Adams, Coutelis et Solé, Fluide Glacial), Neil Adams parodie sur la couverture de sa BD, le dessin, I want YOU for U.S. Army, de James Montgomery Flagg, illustrant la Une du journal Frank Leslie's Illustrated Weekly du 6 juillet 1916. Il remplace l'oncle Sam par Superdupont.

A noter, la petite mèche sur le front de Superdupont, qui rappelle bien celle du plus célèbre des superhéros américain de comics: Superman.

 

Pour avoir plus d'information sur cette illustration et voir d'autres adaptations, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

PS: Le personnage de l'Oncle Sam, a aussi été reprit par DC Comics qui en a fait un de ces superhéros. Plus récemment (2001), Semic a aussi utilisé cet icône, en sortant un one shot, Uncle Sam (Ross et Darnell), un portrait acide de l'idéologie et du patriotisme américain.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #illustration , #militaire , #propagande

9 Novembre 2009

Raoul

"Mais y connaît pas Raoul ce mec ! Y va avoir un réveil pénible, j'ai voulu être diplomate à cause de vous tous, éviter que le sang coule. Mais maintenant c'est fini, je vais le travailler en férocité, le faire marcher à coup de lattes, à ma pogne je veux le voir ! Et vous verrez qu'il demandera pardon et au garde à vous..."
Les tontons Flingueurs).

caricarture de Bernard Blier (Efix).

Dans Mon amie la poof - Chapitre I - "Moorad" (Efix, Petit à Petit) Efix caricature Bernard Blier et lui donne le rôle d'un garçon de café.
(L'image ci-dessus est tirée de la planche 23, case 7).

Vu les alcooliques... heu... les acolytes qui entourent Blier (et qui feront l'objet d'autres articles ;-) ), on voit tout de suite que l'auteur fait un clin d'œil au film culte de Georges Lautner, Les tontons flingueurs, où Blier (L'inoubliable HA HA ! ^^) incarne Raoul Volfoni.

 

Pour en savoir plus sur la bio/filmographie de Blier et voir d'autres caricatures, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà traité le sujet.

Encore quelques répliques de Raoul (©Michel Audiard):

"Bougez pas ! Les mains sur la table. Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours".

"Mais dis donc, on n'est quand même pas venus pour beurrer des sandwichs".

"Alors, y dort le gros con ? Ben y dormira encore mieux quand il aura pris ça dans la gueule ! Il entendra chanter les anges, le gugusse de Montauban ! Je vais le renvoyer tout droit à la maison mère, au Terminus des prétentieux..."

"Dis donc, elle est maquée à un jaloux ta nièce ? J'faisais un brin de causette, le genre réservé, tu m'connais : mousse et pampre, voilà tout d'un coup qu'un petit cave est venu me chercher, les gros mots et tout !"

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

3 Novembre 2009

Dernier casse-croûte

"En vérité, je vous le dis, l'un de vous me livrera."

La Cène de Léonard de Vinci.
La Cène de De Vinci exposée dans l'église Sainte-Marie-des-Grâces de Milan (1498).

La Cène selon Gregorz Rosinski.
Le grand pouvoir du Chninckel - Tome 2 de Rosinski et Van Hamme (Planche 9, case 1).

Dans Le grand pouvoir du Chninckel - Tome 2 - "Le choisi" (Rosinski et Van Hamme, Casterman) Gregorz Rosinski transpose la fresque La Cène de Léonard de Vinci dans une des cases de sa BD. Ici Jésus et ses apôtres sont remplacés par J'On, le choisi, et ses -disciples-.

 

La fresque de Léonard de Vinci (1452-1519) peint de 1494 à 1498 sur un pan de mur du réfectoire du couvent dominical de Sainte-Marie-des-Grâces, illustre la parole prononcée par le Christ durant son dernier repas, "En vérité, je vous le dis, l'un de vous me livrera", et les réactions de chacun des apôtres. Léonard peint les figures de telle sorte que le spectateur lise facilement leurs pensées au travers de leurs attitudes. A cet égard, La Cène est une illustration magistrale de la théorie des -mouvements de l'âme-, saint Thomas sceptique tendant l'index, saint Philippe, se levant pour protester de son innocence, saint Barthélemy, indigné, appuyant les mains sur la table...

Le geste du Christ condense deux moments, celui de la trahison de Judas, il semble désigner de sa main droite le plat de Judas ; et celui de l'institution du sacrement de l'eucharistie, il ouvre ses bras vers le vin et le calice.

Contrairement à toute la tradition, Judas n'est pas mis à l'écart ni représenté de dos. Il est assis de profil, un peu en recul, touchant la bourse contenant l'argent de sa trahison. Il reste cependant dans l'ombre. La diagonale de lumière qui vient de la gauche touche les apôtres, mais l'évite.

Quand on observe d'un peu plus près la scène, on remarque que le personnage à gauche du Christ, c'est-à-dire à sa droite, est une femme ! Le premier apôtre assis à la droite de Jésus n'est rien d'autre que Marie Madeleine. On la reconnaît par sa physionomie et aussi parce qu'elle croise les doigts. Madeleine est souvent représentée ainsi, les doigts entrelacés.

***

Cette fresque a inspiré de nombreux artistes, notamment les auteurs de ces excellentes séries TV:

La Cène / Dr House
Affiche promotionnelle de la saison 4 de la série Dr House.

La Cène / Battlestar Galactica.
Affiche promotionnelle de la saison 4 de la série Battlestar Galactica.

La Cène / Les Soprano.
Affiche promotionnelle de la saison 1 de la série Les Soprano.

La cène / Lost.
Affiche promotionnelle de la saison 6 de la série Lost.

La Cène / Oz.
Affiche promotionnelle de la série Oz.

La Cène / Bones.
Affiche promotionnelle de la saison 6 de la série Bones.

La Cène / Les Tudors.
Affiche promotionnelle de la série Les Tudors.


Pan de l'épisode 13 de la saison 3 "Les sept merveilles" d'American Horror Story.

La Cène / Roseanne.
Affiche promotionnelle de la sitcom Roseanne.

La Cène / Friends.
Affiche promotionnelle de la sitcom Friends.

La Cène / That 70's Show.
Plan de l'épisode 3 "A poil !" de la saison 1 de That 70's Show.

La Cène / Los Vecinos en Guerra.
Affiche promotionnelle de la saison 1 de la telenovela Los Vecinos en Guerra.

La Cène / Les Simpson.
Plan de l'épisode 19 "Le jugement dernier" de la saison 16 des Simpson.

La Cène / South Park.
Plan de l'épisode 3 "Margaritaville" de la saison 13 des South Park.

La Cène / Timon et Pumbaa.
Plan d'un épisode de Timon et Pumbaa.

PS: La Cène a aussi été parodiée dans de nombreux autres médias comme le cinéma, la publicité... mais j'aurai l'occasion de te montrer tout ça dans d'autres articles. ;-)

Publié par Chelmi à 20:00pm - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure , #religion-mythologie

1 Novembre 2009

Rencontre avec Boulet II – Le retour

A la 26ème Fête de la BD d'Audincourt, en 2008, je me suis fait dédicacer le Tome 1 de Notes (Delcourt) par son auteur Boulet.

Dédicace de Boulet (Notes).

C'est la deuxième fois que je le rencontrais, et je confirme Boulet est vraiment un auteur sympathique, agréable et accueillant. Vraiment soucieux de contenter tout le monde, il prend le temps de discuter avec chaque lecteur sans pour autant être trop long. Il a un coup de crayon sûr et rapide, pas de travail préparatoire, au feutre directement. Le résultat est toujours bleffant même si ici mon chouette petit Panda n'est pas forcément représentatif de l'étendu de ses dédicaces.

Si tu aimes les dragons, les dinosaures et autres gros lézards, n'hésite pas à lui en demander un, tu ne seras pas déçu. ^^

PS: Tu peux revoir mon autre dédicace de Boulet »ici«. :-)

Publié par Chelmi à 10:13am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #dedicace , #bd-franco-belge