27 Février 2010

Minos [a eu] tort

Et le tort, tue ! Désolé !

Dédale montrant la génisse de bois à Pasiphaé
Dédale montrant la génisse de bois à Pasiphaé, fresque de la maison des Vettii de Pompéi.

Dédale montrant la génisse de bois à Pasiphaé selon Milo Manara
Giuseppe Bergman - Tome 4 de Manara (Page 41, case 3).

Dans Giuseppe Bergman - Tome 4 - "Revoir les étoiles" (Manara, Casterman) Milo Manara transpose une fresque, Dédale montrant la génisse de bois à Pasiphaé, de la maison des Vettii dans une case de sa BD. Ici l'héroïne de Manara se prend pour la reine de Crète, Pasiphaé.

 

Le mythe de la naissance du Minotaure:

Minos, le roi de Crète, n'ayant pas tenu son engagement de sacrifier à Poséidon un magnifique taureau blanc qu'il lui avait envoyé, le dieu pour se venger rend Pasiphaé amoureuse de l'animal. Selon le Pseudo-Apollodore (III, 1, 2):

"Dédale construisit une vache de bois montée sur des roulettes ; l'intérieur était creux, et elle était recouverte d'une peau de bovidé ; il la mit dans le pré où le taureau avait l'habitude de paître, et Pasiphaé y entra. Quand le taureau s'en approcha, il la monta, comme s'il s'agissait d'une vraie vache. Ainsi la jeune femme mit au monde Astérion, dit le Minotaure : il avait la tête d'un taureau et le corps d'un homme."

C'est suite à cet épisode que Minos fait construire le labyrinthe, par le même Dédale, où il maintient enfermé le Minotaure asoiffé de chair humaine. S'en suit la légende de Thésée et du fil d'Ariane...

PS: On ne connait pas l'auteur de cette fresque.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure , #religion-mythologie

24 Février 2010

Formidable !

Les Guignols de l'info)

Caricature de Philippe Gildas (Didier Crisse).

Dans Les sorcières de l'épée de cristal : Lorette et Harpye  (Crisse et Goupil, Vents d'Ouest) Crisse croque Philippe Gildas et lui fait jouer son propre rôle de présentateur télé au coté d'un dénommé Antoine.
(L'image est tirée de la page 34, case 5).

 

Philippe Gildas (1935) est un journaliste et un présentateur de radio-télévision français. Diplômé du Centre de formation des journalistes de Paris, c'est en 1962 et à la radio qu'il entame sa carrière journalistique. Officiant sur RTL, il obtient rapidement le poste de directeur de l'information.

Sept ans plus tard, il débute à la télévision, à l'ORTF. Là encore, au bout de trois ans, il accède au poste de rédacteur en chef. Il multiplie les expériences et les émissions: La Tête et les jambes, La Chasse au trésor sur Antenne 2... avant d'intégrer l'équipe de Canal + en 1985.

Au bout de deux ans, Alain de Greef lui propose d'animer Nulle part ailleurs, aux côtés d'Antoine de Caunes. Pendant de longues années, le duo, entouré de comiques comme Les Nuls, Laurent Chalumeau, José Garcia..., cartonne véritablement et attire de nombreux téléspectateurs. Gildas raccroche en 1997, quelques années après le départ de De Caunes.

Par la suite, il présente encore les émissions Chacun son monde sur la chaine Voyage, et Vous prendrez bien un peu de recul en 2004 ; et Vive la télé en 2005 sur Paris Première. Décidément mordu du petit écran, Philippe revient en 2007 avec Vivolta, une chaîne de télévision et un site internet destinés à l'art de vivre au féminin des plus de 40 ans.

Figure incontournable du paysage audiovisuel français, Philippe Gildas a su prouver son professionnalisme, aussi bien dans le rire que dans des entreprises sérieuses.

PS: Philippe Gildas avait pour volonté d'appeler sa chaîne spéciale 45-65 ans: Vista, mais son projet a été contrecarré par Microsoft lors du lancement du système d'exploitation Windows Vista. Il a donc porté plainte contre le géant de l'informatique, et rebaptisé la chaîne Vivolta en attendant l'aboutissement de la procédure...

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #television-radio , #journalisme

21 Février 2010

Rencontre avec Pascal Regnauld

Au 24ème festival Bédéciné d'Illzach, en 2008, je me suis fait dédicacer le Tome 17 de Canardo (Sokal et Regnauld, Casterman), par son dessinateur: Pascal Regnauld.

Dédicace de Pascal Regnauld (Canardo).

Je possède une grosse dizaine de tomes de cette série et je dois avouer que je ne savais pas que monsieur Regnault travaillait dessus depuis un bon bout de temps. Il faut dire que ce n'est pas très explicite sur le crédit des albums et encore moins sur le site de l'éditeur. D'autres sites références n'y font aussi aucune mention ou alors il le crédite seulement en tant que coloriste. Bizarre... car Pascal, en est quand même à son huitième numéro sur la série, au départ, pour facilité la transition, il faisait seulement les crayonnés que Benoit Sokal corrigeait et encrait, puis petit à petit il a prit les commandes du dessin et des couleurs, seul.

Ne connaissant donc pas son nom, je n'avais pas prévu de me faire dédicacer un album de la série, j'ai donc acheté le Tome 17 - "Une bourgeoise fatale", et j'ai demandé à Regnauld, de me dessiner le cochon du Tome 13 - "Le buveur en col blanc", mon album préféré de la série. Le dessinateur m'a prévenu que le personnage ne serait peut être pas hyper ressemblant, vu que ça faisait un moment qu'il ne l'avait pas couché sur le papier... Ben moi, je le trouve très chouette pour un porc alcoolo !!! ^^

PS: Normal que Sokal ait délégué le dessin à un collègue, vu que son activité de concepteur de jeu vidéo lui prend beaucoup de temps, et sortir un Canardo par an ne devait plus être possible.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #dedicace , #bd-franco-belge

18 Février 2010

"Crétin de l'Himalaya"

(©Capitaine Haddock)

Horizons perdus de Frank Capra.
Horizons perdus de Capra (1937).

Horizons perdus selon Hergé.
Tintin et Milou - Tome 20 de Hergé (Page 35, case 5).

Dans Tintin et Milou - Tome 20 - "Tintin au Tibet" (Hergé, Casterman) Hergé transpose un plan du film de Frank Capra, Horizons perdus dans une case de sa BD. Ici, le capitaine Archibald Haddock prend la place de Robert Conway alias Ronald Colman. D'une manière générale, Hergé s'imprègne de toute l'imagerie des scènes du film retraçant la randonnée et la codée des survivants du crash, et on le comprend car le long métrage est innovant et marquant de réalisme pour l'époque.

D'un point de vue graphique, cet album est un chef d'œuvre, car il est très difficile de donner de la consistance au blanc. Et l'essentiel de l'aventure se déroulant au milieu des neiges, le risque était de donner une impression de vide aux lecteurs. C'est assez fascinant de voir l'habileté de l'artiste à remplir ses images. Techniquement, c'est pour moi, l'album le plus abouti de l'ensemble de la série.

 

Pitch du film:

1935, à Baskul, en Chine, des Occidentaux tentent d'attraper un avion de nuit pour fuir la guerre qui progresse. Parmi eux, Robert Conway (Ronald Colman), diplomate idéaliste, qui après avoir facilité le départ des femmes et des enfants, s'embarque à son tour avec quelques compagnons d'infortune. Mais l'avion, détourné par un individu à l'allure mongole, s'écrase bientôt sur les pentes enneigées de l'Himalaya. Remis de ses émotions, le petit groupe se met en route et découvre une vallée préservée du monde, où le temps semble s'être arrêté.

A l'époque, Horizons perdus était le film le plus cher mis en chantier par la Columbia avec un budget de 2,5 millions de dollars. C'est pourquoi, le film a été plusieurs fois retouché, même après sa sortie. Par ailleurs, à la ressortie du film pendant la seconde guerre mondiale, Horizons perdus fut amputé de 24 minutes, en l'occurrence les passages prônant le pacifisme. OO

Frank Capra: "Le cinéma est une maladie. Lorsqu'il atteint votre sang, il devient vite l'hormone numéro un; il supplante les enzymes, commande la glande pinéale, joue avec votre psyché. Comme avec l'héroïne, le seul antidote au cinéma est le cinéma".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

15 Février 2010

Le névrosé

"Non seulement Dieu n'existe pas mais en plus il est impossible de trouver un plombier le dimanche."

Caricature de Woody Allen (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 3 - "Niaq Micmac" (Léturgie Père et fils, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) caricature Woody Allen et lui donne le rôle d'un client d'une fumerie d'Opium complètement stone et enlaçant une jeune chinoise.
(L'image est tirée de la page 13, case 7).

Caricature de Woody Allen (Simon Léturgie).

Il est fort probable que la jeune chinoise qui accompagne Woody soit Soon-Yi Previn, sa femme actuelle, et ex-belle fille, enfin la fille adoptive de son ex-compagne Mia Farrow… Tu me suis, je ne suis pas sûr d'être clair... Non... Ben c'est pas grave, parce que tout ça ne nous regarde pas ! ^^

A noter aussi que les décors de la fumerie d'opium ressemble à s'y méprendre à ceux apparaissant dans les planches de Tintin et Milou - Tome 5 - Le Lotus bleu d'Hergé. On y voit même un pastiche de la couverture de cet album sur un vase qui n'est pas visible sur le bout d'image que j'ai scanné, alors arrête de chercher ! ^^.

 

Pour lire la bio/filmographie de Woody et voir une autre caricature du cinéaste, va faire un tour »ici« où j'ai déjà évoqué le sujet. ;-)

Woody Allen: "Quand j'ai été kidnappé, mes parents ont tout de suite agi: ils ont loué ma chambre".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

11 Février 2010

Le roi de la pop

"La meilleure éducation au monde est de regarder les maîtres à l'œuvre".

Thriller de Michael Jackson.
Thriller de Jackson (1982).

Thriller selon Albert Uderzo.
Astérix - Tome 34 d'Uderzo et Goscinny (Page 26, case 6).

Dans Astérix - Tome 34 - "L'anniversaire d'Astérix et Obélix, Le livre d'or" (Uderzo et Goscinny, Edition Albert-René) Albert Uderzo parodie la pochette de l'album musical de Michael Jackson, Thriller, dans une case de sa BD. Ici Michael Jackson est remplacé par Assurancetourix.

 

Thriller est le sixième album du chanteur Michael Jackson, produit par Quincy Jones et sorti en 1982. Il est à ce jour l'album le plus vendu de tous les temps. Pour la première fois dans l'histoire de la musique, 7 chansons sur 9 sortent en single. L'album reste 37 semaines au sommet du Top 200 album des états-Unis. Aucun album n'a à ce jour battu ce record. Véritable phénomène, Thriller a marqué bien au-delà des années 1980 et reste une source d'inspiration pour de nombreux artistes.

Titres de l'album:

1. Wanna be startin' somethin' (de Michael Jackson)
2. Baby be mine (de Rod Temperton)
3. The girl is mine (en duo avec Paul McCartney) (de Michael Jackson)
4. Thriller (de Rod Temperton)
5. Beat it (de Michael Jackson)
6. Billie Jean (de Michael Jackson)
7. Human nature (de Steve Porcaro, et John Bettis)
8. P.Y.T. (Pretty Young Thing) (de Quincy Jones, et James Ingram)
9. The lady in my life (avec le groupe Toto) (de Bruce Swedien)

Thriller, c'est aussi le titre d'une piste de l'album, signée par Rod Temperton qui a donné lieu à un très long clip vidéo de 14 minutes, réalisé par John Landis. Les effets spéciaux et la présence d'un scénario mais aussi la chorégraphie finale réalisée par Michael Peters et Jackson lui-même ont fait rentrer ce clip dans l'histoire de la musique.

PS: Pour financer le clip le plus cher de l'époque, Thriller, une cassette produite par MTV fut lancée: The Making of Thriller, devenue rapidement la cassette vidéo musicale la plus vendue, battue en 1988 par Moonwalker, un autre film de Michael Jackson.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #musique

8 Février 2010

Il a ri ! ... Qui ça ? ... Clinton !

"Ceux qui ne votent pas perdent le droit de se plaindre".

Caricature de Hillary Clinton (Jon Bogdanove).

Dans le comics book La mort de Superman - Chapitre 9 - "Jour de deuil" (Bogdanove et Simonson, DC Comics), Jon Bogdanove croque Hillary Clinton et lui fait jouer son propre rôle de première dame des Etats-Unis d'Amérique rendant hommage à Superman lors de son enterrement.
(L'image est tirée de la planche 11, case 2).

Sur la photo que j'ai choisie, datant de 1992, la first Lady Hillary Hihi, ça rime ! ^^ a de faux air d'Emma Thomson. L'actrice joue le rôle de Susan Stanton au côté de John Tavolta alias Jack Stanton, dans le film de Mike Nichols, Primary Colors - Un candidat face à son destin. Cette fiction hilarante et troublante de la campagne présidentielle menée par les Clinton… Heu non… les Stanton (^^) en 1992, éclaire le plus grand scandale médiatique de tous les temps. Marrant, non ?!

 

Hillary Clinton (1947) est une femme politique américaine appartenant au parti démocrate. De 1993 à 2001, elle est la première dame des Etats-Unis sous les deux mandats de son mari, Bill. De 2001 à 2009, elle est sénatrice de l'Etat de New York. Actuellement, elle occupe le poste de Secrétaire d'Etat des Etats-Unis, au sein de l'administration du quarante-quatrième président Barack Obama.

PS: Elle est choisie cinq fois par le Time sur sa liste des cent personnes les plus influentes au monde. En 2008, Forbes la classe vingt-huitième de la liste des femmes les plus puissantes du monde.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #comics , #politique

4 Février 2010

Mais faire quoi ?!

Comme d'habitude avec les publications Elvifrance, yeux chastes passer votre chemin. :-)

Diana Halprin dans Mayfair Diana Halprin selon Alessandro Biffignandi.
Photographie de Halprin pour Mayfair (1974)
et
Contes Malicieux - Tome 21 de Biffignandi (Couverture).
(Clique sur les images pour les voir en grand).

Diana Halprin dans Mayfair. Diana Halprin selon Alessandro Biffignandi.
Photographie de Halprin pour Mayfair (1974)
et
Contes Malicieux - Tome 22 de Biffignandi (Couverture).
(Clique sur les images pour les voir en grand).

Dans les fumettis Contes Malicieux - Tome 21 - "Le bois des enchantements" et le Tome 22 - "Piège pour Naga" (Elvifrance), Alessendro Biffigandi décalque deux photographies du magazine Mayfair volume 9 numéro 5, paru en mai 1974. Le modèle qui pose sur ces deux clichés est Diana Halprin, c'est aussi elle qui est en couverture de ce numéro. Ici, Diana est remplacée par Blanche-Neige (oui, Blanche-Neige, car la série des Contes Malicieux est une adaptation, disons libertine, des contes des frères Grimm). Les postures et les mensurations du corps sont identiques, seule la tête est remplacée.

Diana Halprin selon Alessandro Biffignandi. Diana Halprin selon Alessandro Biffignandi. Diana Halprin selon Alessandro Biffignandi.
(Clique sur les images pour les voir en grand).

Entre temps la censure a pointé le bout de son nez. Par exemple, pour la version espagnole de la première couverture, le postérieur Blancanieves est masqué par le logo "Pour les plus de 18 ans" et les tétons de la femme oiseau par des étoiles. Pour une réédition Elvifrance dans Les spéciaux EF - Requiem pour un orgasme, Blanche Neige revêt une petite rose légèrement transparente. Et pour la version espagnole, Blancanieves en enfile une complètement noire.

 

Mayfair est un mensuel masculin britannique lancé en 1966 par Brian Fisk en réponse aux magazines américain Playboy et Penthouse. Comme ces derniers, Mayfair, mêle photos de nue, nouvelles, et articles de fond. En 1990, Paul Raymond a racheté le magazine. Le contenu sérieux a progressivement disparu, les filles qui au départ étaient dites de type -Girl next door- racontant leur vie quotidienne (J'ai bien dit -dites- parce que je ne sais pas toi, mais moi, j'ai beau ouvrir toutes les portes possibles... ^^), sont remplacées par des modèles gonflés à l'hélium racontant leurs cascades sexuelles. Bref ce magazine de charme s'est transformé en bouquin de cul, et les chiffres de ventes ont augmenté.

PS: A noter que Raquel Welch a fait la couverture au lancement du premier numéro (Mayfair Volume 1 Numéro 1 en aout 1966). Raquel Welch, -Girl next door-, madame tout le monde derrière ma porte... mais bien sûr, et moi, je suis Brad Pitt !

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

2 Février 2010

Zorba

"J'aime la vie, alors je vis. J'aime jouer, alors je joue".

Caricature d'Anthony Quinn (Maëster).

Dans Sœur Marie-Thérèse - Tome 6 - "La guère sainte" (Maëster, Drugstore) Maëster caricature Anthony Quinn et lui donne le rôle du sonneur de cloche.
(L'image est tirée de la page 22, case 1).

Avec cet œuf de Pâques, l'auteur fait surtout un clin d'œil au film de Jean Delannoy, Notre-dame-de-Paris où Anthony Quinn interprète Quasimodo auprès de Gina Lollobrigida alias Esmeralda.

 

Anthony Quinn (1915-2001) était un acteur américain. Fils d'un peintre-toréador irlandais devenu cameraman à Hollywood et d'une mexicaine; il grandit dans la banlieue de Los Angeles. Il abandonne la prêtrise et devient chauffeur, contremaître, et boxeur, avant de rejoindre le grand réalisateur Cecil B. DeMille qui recherche des acteurs indiens pour figurer auprès de Gary Cooper. Il est engagé dans Pacific Express. Par la suite il tourne Une aventure de Buffalo Bill et Les Boucaniers. Se contentant d'emplois secondaires jusqu'en 1947, son interprétation de Stanley Kowalski dans Un tramway nommé désir sur les planches à Broadway qui lui apporte la notoriété.

Ce mercenaire du cinéma, obtient le rôle d'Eufemio, le frère de Marlon Brando en 1952 dans Viva Zapata ! d'Elia Kazan, et obtient un Oscar du meilleur second rôle masculin. En 1954, Fellini l'engage pour le rôle de Zampano, aux côtés de Giulieta Masina. La Strada est Oscar du meilleur film étranger. Deux ans après, il est l'effroyable et sensible Quasimodo dans Notre-Dame-de-Paris, et la même année, Paul Gauguin, le peintre ami de Van Gogh interprété par Kirk Douglas dans La Vie passionnée de Vincent Van Gogh.

Les gros succès s'enchaînent, il devient une star de films d'action. En 1962, David Lean l'enrôle dans un casting de rêve pour son chef d'œuvre, Lawrence d'Arabie. Quinn se transforme en bédouin râleur et cupide, courageux et loyal. Mais c'est en 1964 qu'Anthony devient à jamais Zorba le grec, rôle clé de sa carrière. Film nommé 7 fois aux Oscars.

A la fin de sa carrière, il joue surtout des rôles de patriarche: Don Angelo est mort, L'Héritage, L'Empire du Grec ; et apparait dans quelques grosses productions aux côtés de Schwarzenegger, Keanu Reeves, ou Stallone avec qui, il interprète son dernier rôle au cinéma dans Mafia love. Des rôles en demi-teinte mais sans importance tant sa carrière est impressionnante.

Quinn symbolise l'ascension d'un métisse, l'une des premières stars au sang mêlé d'Hollywood. Cette allure à la fois latino et américaine lui a permis d'interpréter toutes les minorités ethniques, que ce soient arabe, amérindien, italien, grec, mexicain, basque et même bossu... Du péplum à l'épopée, de la comédie au western, de la série TV au polar de série B, son regard intense et fou, cet air méchant et imprévisible fascinent encore aujourd'hui.


PS: Notre-Dame-de-Paris, l'œuvre de Victor Hugo, a été adaptée à plusieurs reprises sur grand écran. En 1923, Wallace Worsley réalise Notre-Dame de Paris avec Lon Chaney dans le rôle de Quasimodo. En 1939, le Quasimodo de William Dieterle met en vedette Charles Laughton et Maureen O'Hara. Enfin, Patrick Timsit se dirige lui-même dans Quasimodo d'el Paris et se donne le rôle du célèbre bossu. A noter qu'en 1996, les studios Disney signent le dessin animé Le Bossu de Notre-Dame.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv