28 Novembre 2011

Le culte de l'huitre bleue

Je ne sais pas où ils ont été dégotter ce nom ?! Tu me diras que ce n'est pas plus mal que Red Hot Chili Peppers ou Smashin' Pumpkins.

Fire of unknown origin de BÖC.
Fire of unknown origin de BÖC (1981).

Fire of unknown origin selon Tronchet.
Houppeland - Intégrale de Tronchet (Couverture).

Dans Houppeland - Intégrale (Tronchet, Dupuis), Tronchet parodie la pochette de la l'album musicale Fire of unknown origin du groupe Blue Öyster Cult sur la couverture de son intégrale. Ici, les espèces de moines encapuchonnés sont remplacées par une ribambelle de Pères-Noël.

 

Blue Öyster Cult fondé en 1967 surtout connu pour son hit de 1976: Don't fear the reaper. Sa discographie est réputée pour être très inégale. Mais quand le groupe se décide à sortir un bon album, on frise la perfection à chaque fois. Surtout que là, un an après Cultösaurus Erectus, en 1981, on aurait pu s'attendre à une copie conforme de son prédécesseur avec un délai aussi court. Même pas, Fire of unknown origin est très différent, beaucoup plus calme et accessible. Les claviers occupent le premier plan et la guitare de Donald Roeser est plus nuancée. Il est même difficile de qualifier cette musique de hard rock, à l'exception de Heavy Metal: The black and silver, le seul titre à se rapprocher de l'agressivité de Cultösaurus Erectus.

Avec Fire of unknown origin, le groupe a pleinement réussi à s'adapter à son époque, en ajoutant de ci de là des sonorités gothiques. Burnin' for you se taille un joli succès aux Etats-Unis. Cette chanson sonne très rock californien, mais heureusement, elle ne ressemble pas aux niaiseries que l'on pouvait trouver sur les albums Spectres et Mirrors.

Les titres phares reposent toujours sur les nappes de claviers, simples en apparence mais apportant une aisance mélodique que Blue Öyster Cult n'avait pas sur Cultösaurus Erectus. Avec cet album le groupe a réussi à se rendre plus abordable sans pour autant dénaturer son style, ce qui ne sera clairement pas le cas des albums suivants.

Titres de l'album:

1. Fire of unknown origin
2. Burning for you
3. Veteran of the psychic wars
4. Sole survivor
5. Heavy Metal: The black and sylver
6. Vengeance (The Pact)
7. After dark
8. Joan Crawford
9. Dont turn your back

Fire of unknown origin interpelle tout de suite par sa pochette, qui resplendit comme une espèce de vitrail inquiétant. Le côté secte du groupe est fortement renforcé, et une aura mystique flotte dessus avec tous ces signes cabalistiques.

PS: La chanson Veteran of the psychic wars apparaît sur la BO du film Métal Hurlant.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #musique

25 Novembre 2011

Little Steven

... il est aussi surnommé Miami Steve.

Caricature de Steve Van Zandt (Salvador Larroca).

Dans le comics book NéoUniversel #1 - "Mystère" (Larroca et Ellis, Marvel) Salvador Larroca croque Steve Van Zandt et lui donne le rôle d'un adjoint du shérif Félix.
(L'image est tirée du chapitre 2, planche 33, case 3).

Après Gandolfini, Pastore, Sirico, et Imperioli, les auteurs concluent leur passage en revue des mafieux de la série TV de David Chase, Les Soprano.

 

Steve(n) Van Zandt (1950) est un auteur-compositeur, guitariste, producteur et acteur. Il est surtout connu en tant que membre du E Street Band de Bruce Springsteen où il joue de la guitare et de la mandoline.

Mais Steven est aussi un acteur de télévision. En 1999, David Chase invite le musicien à auditionner pour un rôle dans sa série Les Soprano après l'avoir vu jouer lors d'une cérémonie du Rock and Roll Hall of Fame et trouvé son apparence et sa présence impressionnantes. Van Zandt, qui n'a aucune expérience d'acteur, accepte de jouer dans la série à la condition de ne pas soustraire de rôle à un acteur professionnel. Chase crée donc le personnage de Silvio Dante spécialement pour lui. La femme du personnage de Silvio Dante est jouée par l'épouse de Steve Van Zandt à la ville, Maureen Van Zandt.

Artiste militant, il a créé, en 1985, le groupe Artists United Against Apartheid, qui lutte contre la politique raciale en Afrique du Sud et sort alors la chanson et l'album Sun City. Quarante-neuf artistes, dont Miles Davis, Bruce Springsteen, U2, Bob Dylan ou encore Run DMC, ont collaboré à la chanson éponyme.

En 2005, Steven Van Zandt a écrit la chanson Baby please don't go pour l'album du même nom de Nancy Sinatra.

Réplique fétiche de Silvio Dante extraite du Parrain 3: "Dès que je me retrouve dehors, ils me remettent dedans".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #comics , #cinema-serie-tv

22 Novembre 2011

Appartement de luxe au dernier étage

Attention cet article contient des photos pouvant hausser les statistiques par centaine de personnes et plus encore ! ^^

Laura Bennett Doone dans Penthouse (Bob Guccione).
Photographie de Doone par Guccione pour Penthouse (1974).

Laura Bennett Doone selon Alessandro Biffignandi.
Contes Malicieux - Tome 29 chez Elvifrance (Couverture).

Dans le fumetti Contes Malicieux - Tome 29 - "Un sacré pépin" (Biffignandi, Elvifrance), Alessandro Biffignandi recopie une photographie du magazine Penthouse paru en octobre 1974. Le modèle qui pose sur ce cliché et sur la couverture de ce numéro du magazine est Laura Bennett Doone, et le photographe est Bob Guccione. Ici, Laura est remplacée par Blanche-Neige... et bien sûr un nain et son bonnet, ont la bonne idée de passer dans le champ ! ^^

 

Pour avoir plus d'infos sur le mensuel masculin Penthouse et voir une autre Pet va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. 'Oo

PS: En plus d'être la Pet of the month d'octobre 1974, Laura Bennett Doone devient aussi la Pet of the year de 1976.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

19 Novembre 2011

Rencontre avec Thierry Girod

Au 25ème festival Bédéciné d'Illzach, en 2009, je me suis fait dédicacer le Tome 14 de Durango (Girod et Swolf, Soleil) par son dessinateur: Thierry Girod.

Dédicace de Thierry Girod.

Dernier de la file, longue attente, fin de journée, fatigué, mal aux pattes, rencontre brève, dédicace express au crayon de couleur marron sur une double pages, mais résultat très sympa !

PS: Cette série de western a connu un long standby à partir du tome 13, avant qu'elle passe chez Soleil et que Girod prenne le relais de Yves Swolf au dessin.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #dedicace , #bd-franco-belge

16 Novembre 2011

Le meilleur ex-président des Etats-Unis

... d'après le Time magazine.

Caricature de Jimmy Carter (Philippe Buchet).

Dans Jour J - Tome 1 - "Les Russes sur la Lune !" (Buchet, Duval et Pécau, Delcourt) Philippe Buchet caricature Jimmy Carter est lui fait jouer son propre rôle de président des Etats Unis d'Amérique dans cette uchronie où les russes sont les premiers à poser le pied sur la Lune.
(L'image est tirée de page 45, case 7).

 

James Earl Carter Jr., dit Jimmy Carter (1924) est un homme politique américain. Il appartient au parti démocrate et devient le trente-neuvième Président des Etats-Unis, de 1977 à 1981.

Son mandat est marqué par d'importantes réussites en politique extérieure dont les Traités sur le Canal de Panama; les Accords de Camp David avec le traité de paix entre l'Egypte et Israël; le traité SALT II sur la limitation des armements stratégiques avec l'Union soviétique; et l'ouverture de relations diplomatiques avec la République populaire de Chine.

En politique intérieure, son gouvernement permet la création du ministère de l'énergie et du ministère de l'éducation et renforce la législation sur la protection environnementale. Mais à la fin de son mandat, ce qui est interprété comme de la faiblesse de sa part dans des crises comme celles des otages de l'ambassade américaine à Téhéran, l'intervention soviétique en Afghanistan ainsi que les conséquences du Deuxième choc pétrolier lui coutent de nombreuses voix, et il n'est pas réélu.

Malgré ces échecs, Jimmy Carter s'impose sur la scène internationale comme un grand médiateur et s'implique dans la résolution des conflits bien après le terme de son mandat.

Jimmy Carter: "La mondialisation, c'est bien... L'internet, les téléphones portables, les ordinateurs... toutes ces choses qui ne concernent pas la moitié de la planète !".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #politique

13 Novembre 2011

Nid douillet...

...s'intitulant en fait La chambre à coucher mais plus connu sous le nom de ...

La chambre de Van Gogh à Arles de Vincent Van Goth.
La chambre de Van Gogh à Arles de Van Gogh exposée au Rijksmuseum Vincent Van Gogh d'Amsterdam.

La chambre de Van Gogh à Arles selon Manu Larcenet.
strong>Une Aventure rocambolesque de... - Tome 2 de Larcenet (Page 5, case 2).

Dans Une Aventure rocambolesque de... - Tome 2 - "La ligne de front" (Larcenet, Dargaud) Manu Larcenet transpose le tableau de Vincent Van Gogh La chambre de Van Gogh à Arles dans une planche de sa BD. Et je te le donne en mille, ici, le tableau donne vie à la chambre de Van Gogh, toujours en vie, et caporal dans l'élite des "forces artistiques spéciales". C'est lui de dos en premier plan. Au milieu de a pièce, l'auteur rajoute aussi le général Morancet venu recruter Van Gogh comme reporter de guerre pour peindre l'âme de la Première Guerre mondiale au sein même des tranchées.

 

Extrait de la fiche du musée d'Orsay:

"Sur le thème de sa chambre, Van Gogh [(1853-1890)] réalise trois peintures presque identiques. La première, conservée au musée Van Gogh d'Amsterdam est exécutée en octobre 1888 et détériorée lors d'une inondation survenue pendant l'hospitalisation du peintre en Arles. Environ un an après, ce dernier entreprend donc d'en faire deux copies : l'une, de mêmes dimensions [a quelques centimètres près], est conservée aujourd'hui à l'Art Institute de Chicago ; l'autre, celle du musée d'Orsay, réalisée pour sa famille en Hollande, est de taille plus réduite. Dans une lettre adressée à son frère Théo, Vincent explique ce qui l'incite à peindre une telle œuvre: il veut exprimer la tranquillité et faire ressortir la simplicité de sa chambre au moyen du symbolisme des couleurs. Pour cela, il décrit: "les murs lilas pâle, le sol d'un rouge rompu et fané, les chaises et lit jaune de chrome, les oreillers et le drap citron vert très pâle, la couverture rouge sang, la table à toilette orangée, la cuvette bleue, la fenêtre verte", affirmant: "J'avais voulu exprimer un repos absolu par tous ces tons divers".

A travers ces différents tons, c'est au Japon, à ses crépons et à ses estampes que Van Gogh fait référence. Il se justifie ainsi: "Les Japonais ont vécu dans des intérieurs très simples et quels grands artistes ont vécu dans ce pays". Même si, aux yeux des Japonais, une chambre ornée de tableaux et de meubles ne semble pas véritablement simple, pour Vincent c'est "une chambre à coucher vide avec un lit en bois et deux chaises". Il atteint malgré tout un certain dépouillement par sa composition constituée presque uniquement de lignes droites et par une combinaison rigoureuse des surfaces colorées qui suppléent à l'instabilité de la perspective. [...]"

L'objet principal de la pièce est le lit: solide et simple, il suggère la chaleur, le confort et la sécurité. Les autres objets: les chaises, les coussins et les tableaux, sont représentés par paire. Cette représentation contribue à donner une impression de tranquillité, d'ordre et de calme, de nid douillet.

PS: Sur cette première version, au dessus du lit se trouvent le portrait du peintre Eugène Boch et son Portrait de Paul-Eugène Milliet. Sur les deux autres versions de cette toile les portraits changent.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure

10 Novembre 2011

Le Divin chauve

ou 'Fabulous Fab' pour les anglais.

Caricature de Fabien Barthez (Serge Carrère).

Dans Leo Loden - Tome 12 - "Tirs à vu" (Carrère et Arleston, Soleil) Serge Carrère croque Fabien Barthez et lui fait jouer son propre rôle de gardien de but au sein de l'Equipe de France de football pendant la Coupe du monde 1998.
(L'image est tirée de la page 37, case 5).

 

Fabien Barthez (1971) est un footballeur français. Jusqu'à 15 ans, il oscille entre le football et le rugby que son père pratiquait. Finalement, c'est Toulouse et le ballon rond qui le récupère. A 20 ans, il tire bénéfice des blessures des titulaires habituels pour prendre place dans les cages du TFC.

Il n'y reste pas longtemps, séduit par l'OM de Tapie. A nouveau, Barthez récupère le poste de titulaire suite à la blessure d'Olmeta. C'est le début de la gloire. Il remporte la première Coupe d'Europe des clubs champions française. Son style agressif, fantasque malgré une décontraction apparente fait des merveilles.

En 1994, Aimé Jacquet l'appelle pour la première fois en Equipe de France. Depuis, il est pratiquement inamovible. Partout où il passe: Monaco et Manchester, le portier français réussit et il accumule les titres de champions auxquels viennent s'ajouter la Coupe du monde 98 et l'Euro 2000. Les bises qu'il recevait sur le crâne sont restées célèbres, tout comme ses nombreuses publicités.

Revenu à Marseille, Barthez est suspendu 6 mois en 2005 pour avoir craché sur un arbitre lors d'un match amical. Il quitte la canebière en 2006, et espère intégrer le Toulouse FC mais ça ne ce fait pas. Du coup, il décide prendre sa retraite mais deux mois plus tard, le FC Nantes, en difficulté, fait appel au champion du monde français pour garder ses buts. Ces prestations sont mitigées, avec de grands arrêts et quelques bourdes. Après la défaite face au Stade rennais malgré deux superbes parades, les derniers espoirs nantais pour le maintien en première division s'évaporent. À la sortie du stade, Fabien est pris à partie par des supporters. Il quitte alors les canaris en prenant définitivement sa retraite avant la fin de saison, ne se sentant plus en sécurité, et préférant mettre à l'abri sa famille.

Depuis, il s'est reconvertit en consultant sportif pour la télé notamment pour TF1 avec évidement Téléfoot et mais aussi Automoto car Fab' est passionné d'automobile et fait des courses sur circuit. On le voit aussi sur LCI en fonction de l'actualité footballistique, et Eurosport dans l'émission Tour d'Europe. Après l'élection de Laurent Blanc au poste de sélectionneur de l'Equipe de France en 2010, Barthez intègre le staff de l'équipe en devenant conseiller technique des gardiens.

Hugo Lloris: "C'est le plus grand gardien de tous les temps en équipe de France. Il a tout gagné avec elle, et il est toujours resté performant. Pour moi c'est forcément un modèle".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #sport

7 Novembre 2011

Choose Life

"Choisir la vie, choisir un boulot, choisir une carrière, choisir une famille, choisir une putain de télé à la con, choisir des machines à laver, des bagnoles, des platines laser, des ouvres boites électroniques. Choisir la santé, un faible taux de cholestérol et une bonne mutuelle, choisir les prêts à taux fixes, choisir son petit pavillon, choisir ses amis. Choisir son survêt' et le sac qui va avec, choisir son canapé avec les deux fauteuils, le tout à crédit avec un choix de tissu de merde, choisir de bricoler le dimanche matin en s'interrogeant sur le sens de sa vie choisir de s'affaler sur ce putain de canapé et se lobotomiser au jeux télé en se bourrant de McDo. Choisir de pourrir à l'hospice et de finir en se pissant dessus dans la misère en réalisant qu'on fait honte aux enfants niqués de la tête qu'on a pondus pour qu'ils prennent le relais. Choisir son avenir, choisir la vie. Pourquoi je ferais une chose pareille ? J'ai choisi de pas choisir la vie, j'ai choisi autre chose. Les raisons ? Y'a pas de raison. On n'a pas besoin de raison quand on a l'héroïne".

Trainspotting de danny Boyle.
Trainspotting de Boyle (1996).

Trainspotting selon Arthur Suydam.
Deadpool: Merc With A Mouth #7 de Dazo et Gischler (Couverture de Suydam).

Dans le comics book Deadpool: Merc With A Mouth #7 (Dazo et Gischler, Marvel) le dessinateur de la couverture, Arthur Suydam, pastiche l'affiche du film Trainspotting de Danny Boyle. Ici, même si l'ordre des correspondances n'est pas respecté, Deadpool remplace Ewan McGregor alias Renton, le moins évident Têtepool (la tête de zombie) substitue Robert Carlyle alias Begbie, Lady Deadpool double Kelly Macdonald alias Diane, Major Deadpool supplante Ewen Bremner alias Spud, et The Deadpool Kid relaye Jonny Lee Miller alias Sick Boy (Ouf, j'arrive au bout, encore un, et je ne trouvais plus de synonyme de -remplacer-. ^^).

 

Pitch du film:

"Trainspotting décrit la vie tragi-comique d'un groupe de jeunes marginaux, accros à l'héroïne, dans la ville d'Edimbourg. Au chômage, comme la plupart des jeunes écossais de sa génération, Mark Renton (Ewan McGregor) traîne dans la banlieue d'Edimbourg avec ses copains Sick Boy (Jonny Lee Miller) un cinéphile tombeur de filles, Spud (Ewen Bremner) un gentil crétin, Begbie (Robert Carlyle) un dangereux désaxé cherchant toujours la bagarre, et Tommy (Kevin McKidd) un adepte de la musculation. Pour tromper leur ennui, ils volent, arnaquent et prennent de l'héroïne. Entre une séance de drogue et une tentative de décrochage g, Renton courtise Diane (Kelly Macdonald), une lycéenne délurée issue d'un milieu très bourgeois. Au fil de ses tentatives de décrocher, il pose un regard lucide sur sa condition de drogué et sur la déchéance de son groupe d'amis... "Le monde change. La musique change. Les drogues changent. Même les hommes et les femmes changent. Dans 1000 ans, il n'y aura ni mec, ni nana. Que des branleurs".

Après son premier film, le très remarqué et remarquable Petits Meurtres entre amis, le réalisateur Danny Boyle collabore de nouveau avec le scénariste John Hodge et le producteur Andrew MacDonald, tous deux écossais. Le trio se retrouvera sur les deux films suivants du réalisateur, Une vie moins ordinaire et La Plage. Du côté du casting, de même, plusieurs comédiens de Petits Meurtres entre amis ont travaillé sur Trainspotting, comme Keith Allen, Peter Mullan, et Ewan McGregor qui sera également le héros d'Une vie moins ordinaire. C'est d'ailleurs le film qui nous intéresse aujourd'hui qui révèle ce dernier, car même si il était déjà excellent dans Petits Meurtres entre amis, Trainspotting est le film qui lance véritablement la carrière du talentueux Ewan McGregor.

Le mot -trainspotter- désigne les individus, qui, en Angleterre, regardent les trains partir, et notent leurs numéros. Les membres de cette communauté de doux dingues s'appellent ensuite pour comparer leurs résultats... Fascinent non !? Ce terme désigne par extension tout comportement obsessionnel, compulsif. Une autre signification est donnée par Ewan McGregor au magazine Première au moment de la sortie du film : "[...]En matière d'héroïne, le trainspotting fait allusion aux différents points - comme des gares sur une ligne ferroviaire - qui forment sur les bras les traces de piqures dans une veine -station to station- [...]"

Trainspotting couvre une période qui va du milieu des années 80 jusqu'à l'année du tournage du film, 1995. Cette évolution est notamment perceptible à travers la musique, qui tient une place importante dans le récit. Les morceaux appartiennent aux courants qui se sont succédé dans la pop britannique de l'époque: des derniers feux du punk avec Lust for life d'Iggy Pop qui ouvre le film en fanfare, à la britpop de Blur, et à la techno avec Underworld, en passant par la pop synthétique de New Order. Ce qu'il y a de bien avec les films britannique, outre cette british touch qui leur est propre, c'est les bandes sons toujours savamment orchestrées et couillues.

Pour ceux qui ne l'aurait jamais vu je recommande vivement le visionnage de ce film culte. Et si tu ne connais pas la filmographie du réalisateur Danny Boyle, je te recommande aussi de regarder au minimum les films incontournables suivants: Petits Meurtres entre amis, 28 jours plus tard, et Slumdog Millionaire.

Mark Renton: "Pourquoi j'avais fait ça ? J'avais des tas d'explications, toutes fausses. La vérité c'est que je suis un sale type, et ça va changer, je vais changer, tout ça est bien fini, désormais je suis clean, j'avance dans le droit chemin, je choisis la vie. J'en jubile à l'avance. Je vais devenir comme vous... Le boulot, la famille, la super-téloch, la machine à laver, la bagnole, la platine laser et l'ouvre boite électrique, la santé, le cholestérol, une bonne mutuelle, les traites, la baraque, le survêt, les valises, mes costards 3 pièces, le bricolage, les jeux-télés, le Mc Do, les mômes, les balades en forêt, le golf, laver la voiture, tout un choix de pulls, les Noëls en famille, les plans d'épargne, les abattements fiscaux, déboucher l'évier, s'en sortir, voir venir... Le jour de sa mort...".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv

4 Novembre 2011

Nick en Stokes

L'homme à la gueule et au physique d'Action Man. ^^

Caricature de George Eads (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 5 - "Funky Junky" (Léturgie Père et fils, Isard, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) croque George Eads au détour d'une case et lui fait jouer le rôle d'un agent de la police scientifique.
(L'image est tirée de la page 18, case 10).

Comme je le signalais déjà dans cet article sur Gary Dourdan, ce clin d'œil fait bien sûr référence à son rôle d'agent de la police scientifique Nick Stokes dans la série TV Les experts créée par Anthony E. Zuiker.

 

George Coleman Eads III (1967) est un acteur américain. Il suit des études à la Belton Hight School où il excelle dans les disciplines sportives, notamment: le football américain et le basket-ball. Parallèlement, il est inscrit dans un club de théâtre mais n'envisage pas encore son avenir dans la comédie. Son diplôme de marketing en poche, il décide d'enseigner le théâtre et de développer son parcours professionnel dans cette voie.

George fait ses premiers pas dans le métier de comédien en 1994 dans le film Dust to Dust. Mais c'est surtout à la télévision qu'il consacre la suite de sa carrière. Il apparaît dans les séries Drôle de chance. En 1996, il joue le rôle de Nick Corelli dans le feuilleton télévisé Savannah puis tourne quelques épisodes de la série Urgences en 1998, avant de tenir un rôle régulier dans la courte Grapevine en 2000.

Le succès arrive dès 2001 avec son rôle de spécialiste des cheveux et des fibres dans Les experts, série qui connaît un immense succès partout dans le monde. Il y incarne l'agent Nick Stokes depuis maintenant 12 saisons.

Les maigres trous de son emplois du temps lui permettent juste de tourner quelques téléfilms: Le prix de l'éternité en 2000, Just a walk in the park et Second String en 2002, Le dernier cow-boy en 2003, et Evel Knievel en 2004 ; de faire un peu de doublage dans les séries animés de comics: Justice League et Young Justice ; et de jouer les guest stars dans un épisode de Mon oncle Charlie en 2006.

PS: George Eads s’affirme notamment dans le final de la saison 5 des Experts, sous la direction de Quentin Tarantino.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

1 Novembre 2011

L'homme à la Gibson L1

Ben Harper: "Le passé, le présent et le futur du blues sont riches, étendus, vastes et profonds, infinie est sa capacité à étonner, inspirer et influencer. Robert Johnson se tient pour toujours à son centre même".

The complete recordings de Robert Johnson.
The complete recordings de Johnson (1990).

The complete recordings selon Harold Sakuishi.
Beck - Volume 0 de Sakuishi (Page 9).

Dans le hors-série manga Beck - Volume 0 - "The guide book" (Sakuishi, Delcourt), Harold Sakuishi rend hommage à Robert Johnson en parodiant la pochette de l'album The complete recordings.

 

Assassiné dans des conditions obscures, Robert Johnson (1911-1938), le plus énigmatique des bluesmen, a laissé un héritage colossal à l’humanité grâce à son œuvre. Inspirant sans le savoir le répertoire de la musique populaire du XXème siècle d’une façon considérable, il aura été et est une influence majeure pour tous les plus grands rockeurs de la planète, et ses titres devenus de véritables hits auront fait le tour de la terre plus d’une fois. Il est le guitariste le plus repris de l’histoire du blues.

The complete recordings, est un album qui regroupe tous les enregistrements que l'on a pu récupérer, y-compris les inédits. Au total, il contient 42 pistes, au rang desquels Ramblin'on my mind et Hellhound on my trail, qui ont souvent été imités ou repris mais jamais égalés. Pas un bluesman, pas un rocker conséquent, n'ignore ses 42 seules faces existantes, gravées en 1936 et 1937 principalement pour le label Vocalion, où seul avec sa guitare, il établit tout simplement une esthétique du blues à la descendance copieuse.

A ce jour seulement deux photos de lui ont été retrouvées dont celle qui nous intéresse aujourd'hui.

PS: Si tu le désires tu peux écouter cet album »ici«. ;-)

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #manga , #musique