29 Avril 2012

Culottée !

"Le plaisir est fugitif, pas le bonheur".

Caricature de Sharon Stone (Maëster).

Dans Meurtres fatals - Tome 1 - "Meurtres fatals graves" (Maëster, Fluide Glacial) Maëster caricature Sharon Stone dans le récit "Basic harcèlement fatal, grave je te dis pas". Il lui fait jouer le rôle mademoiselle Sharongstone, la tueuse responsable du meurtre de l'inspecteur Douglas.
(L'image est tirée de la page 21, case 4).

Tu auras compris qu'outre ce clin d'œil à l'actrice américaine, l'auteur fait aussi et surtout référence au film Basic Instinct de Paul Verhoeven, où Sharon incarne l'énigmatique romancière Catherine Tramell au côté de Michael Douglas alias l'inspecteur Nick Curran. Affaire à suivre, dans un futur article... ;-)

 

Sharon Stone (1958) est une actrice américaine. Ancien mannequin vedette de l'agence Ford, elle apparaît pour la première fois sur le grand écran dans le film de Woody Allen, Stardust Memories, en 1980. Pendant plus de dix ans, elle enchaîne les rôles secondaires, jouant les faire-valoir: La Ferme de la terreur, Divorce à Hollywood, Allan Quatermain et les mines du roi Salomon, Police academy 4, Nico ...

C'est au début des années 90 que Stone voit sa carrière s'envoler. A cette époque, la comédienne fait une rencontre déterminante: Paul Verhoeven qui lui confie le rôle d'une tueuse face à Arnold Schwarzenegger dans le futuriste Total recall, puis celui de l'écrivaine bisexuelle, manipulatrice soupçonnée d'assassiner les hommes à coups de pic à glace, dans le sulfureux Basic Instinct. Ce film lui offre une notoriété internationale. Devenue le nouveau sex-symbol d'Hollywood, elle élargie son répertoire en donnant la réplique à Robert De Niro dans Casino de Martin Scorsese, cinéaste qui lui offre son plus beau rôle au cinéma en 1995. Elle interprète une prostituée de luxe sombrant dans la drogue et l'alcool, dont le personnage joué par De Niro tombe amoureux. Ce rôle lui vaut un Golden globe.

Femme d'affaires avisée, célèbre pour son franc-parler, Sharon Stone joue dans des films grand public, comme Sphere, aux côtés de Dustin Hoffman, et dans des œuvres plus intimistes, comme Dernière danse, où elle interprète une condamnée à mort. Elle crée sa propre société de production Chaos et lance la carrière de Leonardo DiCaprio et de Russell Crowe, ses partenaires dans Mort ou vif.

Elle interprète en 2004 le rôle de l'ennemi jurée de Catwoman alias Halle Berry,  grosse production hollywoodienne réalisée par Pitof, et en 2006 est à nouveau Catherine Tramell dans la suite tant attendue: Basic instinct 2. Les deux films font un bide au cinéma, mais elle n'arrête pas pour autant. Ses prestations dans Broken Flowers de Jim Jarmusch, Bobby, et When a man falls in a forest sont saluées par la critique. En 2011, elle s'offre une incartade dans une production française, Largo Winch 2.

Sharon Stone se sert de sa notoriété pour défendre des causes auxquelles elle croit. Elle est depuis 1995 ambassadrice de l'Amfar, la fondation américaine de lutte contre le Sida. Elle préside à nouveau, comme chaque année, le gala de l'Amfar pendant le 64e Festival de Cannes en 2011.

Sharon Stone: "Je ne choisis pas des amants mais des femmes avec un pénis !".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

26 Avril 2012

Lever de couleurs

Joe Rosenthal: "Je suis fier de contribuer un peu à ce que représentent les Etats-Unis".

Raising the flag on Iwo Jima de Joe Rosenthal.
Raising the flag on Iwo Jima par Rosenthal (1945).

Raising the flag on Iwo Jima selon Joe Rosenthal.
Far Albion - Tome 1 de Nhieu et Sala (Couverture).

Dans Far Albion - Tome 1 - "L'éveil" (Nhieu et Sala, Soleil) Nhieu pastiche la photographie Raising the flag on Iwo Jima de Joe Rosenthal sur la couverture de sa BD. Ici les marines dressant la bannière étoilée son remplacés par des Albians hissant les couleurs du secteur britannique.

 

Pour avoir plus de détails sur ce célèbre cliché et en voir d'autres adaptations, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà évoqué le sujet. ;-)

PS: Joe Rosenthal a été sollicité par les journalistes après les Attentats du 11 septembre 2001 pour commenter la photographie des pompiers prises par Thomas E. Franklin »Ground Zero Spirit«. Celle-ci représente en effet trois hommes hissant le drapeau américain sur les ruines du World Trade Center et fait penser à la photographie de Rosenthal.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie , #militaire , #journalisme , #propagande

24 Avril 2012

Rencontre avec Buche

A la 29ème Fête de la BD d'Audincourt, en 2011, je me suis fait dédicacer le Tome 6 - "Bienvenue à Gamelleland" de la série Franky Snow par son auteur Buche pour l'offrir à mon Rider de frangin.

Dédicace de Buche.

Le suisse, Eric Buche est très sympathique. Nous avons un peu parlé de sport extrême. De fil en aiguille, je lui ai dit qu'il m'arrivait de faire un peu de VTT, mais gentiment, tout doucement dans allée, pas comme mon casse-cou de rider de frangin à qui je voulais offrir cet album dédicacé. Du coup, Mister Buche m'a fait un superbe Franky Snow dégringolant une piste à toute berzingue. Cool non!?

 

J'en profite aussi pour faire un petit coup de pub, à deux vidéos de ride de mon frangin...

... filmées; par ses soins avec une caméra embarquée sur les pistes de Châtel et du LacBlanc.

"Chut devant. Oh lâchez-moi la grappe... Non CHUTE, chutE devant..." ^^

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #dedicace , #bd-franco-belge

23 Avril 2012

Влади́мир Влади́мирович Пу́тин

"La disparition de l'URSS est la plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle ".

Caricature de Vladimir Poutine (Philippe Buchet).

Dans Jour J - Tome 1 - "Les Russes sur la Lune !" (Buchet, Duval et Pécau, Delcourt) Philippe Buchet croque Vladimir Poutine est lui fait jouer son propre rôle d'homme d'état russe dans cette uchronie où les russes sont les premiers à poser le pied sur la Lune.
(L'image est tirée de page 54, case 7).

 

Pour avoir plus d'information sur la biographie de Poutine et en voir une autre caricature, tu peux faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

En septembre 2011, Vladimir Poutine annonce, lors d'un congrès exceptionnel de Russie unie, qu'il se porte candidat à l'élection présidentielle russe de mars 2012, bénéficiant à cette occasion du soutien du président sortant, Dmitri Medvedev. Il est "réélu" par plus de 60 % des suffrages lors du premier tour de la présidentielle le 4 mars 2012.

Vladimir Poutine: "Le sexe, la violence et le terrorisme devraient être interdits".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #politique

20 Avril 2012

La voix de son maître

Francis Barraud: "Si Nipper savait cela, il agiterait fièrement sa petite queue. Il ne savait pas qu'il passerait à l'histoire. Moi non plus d'ailleurs. Nipper semble vouloir continuer à écouter pour l'éternité".

His Master's Voice de Francis Barraud.
His Master's Voice de Barraud exposé dans les bureaux de EMI à Londres.

His Master's Voice selon Roba.
Boule et Bill - Tome 16 Roba (Page 25, case 7).

Dans Boule et Bill - Tome 16 - "Souvenir de famille" (Roba, Dupuis) Roba parodie la toile de Francis Barraud, His Master's Voice, sur une planche de sa BD dans le strip "Chien d'arrêt". Ici, le chien Nipper est remplacé par ce coquin de cocker de Bill.

His Master's Voice selon Roba.
Spirou n°1579.
(Pour voir la planche complète clique sur l'image ci-dessus).

Roba utilise la même idée sur la planche ci-dessus extraite du journal Spirou n°1579 paru en juillet 1968.

 

Au cours des années 1890, l'artiste anglais Francis Barraud (1856-1924) a peint un portrait du Jack Russell Terrier de son frère, Nipper, écoutant un phonographe avec curiosité. Barraud espère vendre la peinture à une compagnie de phonographes, mais aucune ne se montre intéressée. On lui suggère alors de la retoucher. Il se rend donc au bureau de la Gramophone Company pour y emprunter une machine afin de l'utiliser comme modèle. Il explique sa démarche en montrant une photo de sa peinture. Le directeur, Barry Owen, aime la peinture et est prêt à l'acheter si le phonographe est remplacé par un gramophone. Marché conclu !

Lorsque Emile Berliner, l'ingénieur inventeur du gramophone, se rend en Angleterre en mai 1900 et qu'il voit la toile, His Master's Voice, il l'enregistre aussi tôt comme marque commerciale. La Victor Talking Machine Company (RCA Victor, actuellement un label du groupe Sony BMG) a commencé à en faire sa marque de commerce en 1902 et la Gramophone Company a fait de même en 1909.

La peinture originale est exposée dans les bureaux d'EMI, le successeur de la Gramophone Company. His Master's Voice abrégé en HMV, est même devenu un label de musique du groupe EMI. Il s'agit de l'une des marques de commerce les plus reconnues et les plus précieuses du monde entier.

PS: Le label HMV, utilise toujours cette toile comme logotype de sa marque, il a juste été épuré et modernisé.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure , #musique

17 Avril 2012

Prem's

"Le pôle enfin ! Mon objectif et mon rêve depuis vingt ans, enfin il est à moi !".

Caricature de Robert Peary (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 3 - "Eskimo" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron caricature Robert Peary, et lui fait jouer son propre rôle d'explorateur du pôle nord.
(L'image est tirée de la page 35, case 2).

 

Robert Edwin Peary (1856-1920) était un explorateur américain. Ingénieur civil de la marine, il organise sa vie en fonction de son ambition. Pendant plus de vingt ans, il concentre toute son énergie sur son ambition: -être le premier homme à atteindre le pôle Nord-.

Ainsi, dès 1886, il mène de nombreuses expéditions de repérages et de préparation au Groenland pour s'acclimater et apprendre les techniques esquimaudes adaptées aux déplacements dans les contrées polaires. En 1892, malgré une jambe brisée par un retour de barre, il navigue suffisamment au nord pour prouver l'insularité du Groenland. En 1905, il remplace le petit yacht de ses premières expéditions, le Winward, par un navire spécialement conçu pour la navigation en eaux arctiques, le Theodore Roosevelt.

Hivernant en Terre de Grant, il lance sa mission en février 1909, renvoyant ses hommes pour continuer avec seulement quatre Inuits et Matthew Henson (l'-oublié- de l'Histoire). Le 6 avril, il atteint son rêve, le pôle Nord.

Mais alors que Peary conte ses exploits, Frederick Cook, son compagnon d'expédition au Groenland en 1891, revendique lui aussi découverte du pôle Nord. Il affirme l'avoir atteint un an plus tôt, le 21 avril 1908. Le Congrès américain mettra fin à la polémique en attribuant la paternité de l'exploit à Peary.

En fait, même si l'expédition de Peary demeure un exploit, il semblerait qu'il n'a jamais véritablement atteint le pôle Nord. Des études modernes font peser des doutes puissants sur l'exactitude des calculs de latitude et surtout sur la vitesse de déplacement, peu réaliste.


PS: Vu que l'exploit de Frederick Cook est aussi contesté par les historiens, le premier à avoir atteint le pôle nord par voie terrestre est sans doute Ralph Plaisted, qui y est arrivé à l'aide de motoneiges, en avril 1968. Et le britannique Wally Herbert est le premier homme à avoir rejoint, sans contestations, le pôle nord à pied, avec des traîneaux à chiens, le 6 avril 1969.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #exploration

14 Avril 2012

Son altesse mégalo le nain pourpre de Minneapolis dont on ne doit pas dire le nom

"Si vous voulez vraiment être une star, nous pouvons le faire dans la voiture de votre maman".
(Classe non !?!!)

Purple Rain d'Albert Magnoli.
Purple Rain de Magnoli (1984).

Purple Rain selon Frank Quitely.
Batman and Robin #6 de Tan, Glapion, et Morrison (Couverture de Quitely).

Dans le comic book Batman and Robin #6 - "Revenge of the Red Hood - Part 3" (Tan, Glapion, et Morrison, DC Comics) Frank Quitely, le dessinateur de la couverture, pastiche l'affiche du film d'Albert Magnoli, Purple Rain sur la couverture de la BD. Ici, le Kid alias Prince est remplacé par le tueur Eduardo Flamingo.

 

Pitch du film:

Intransigeant et mégalomane, le Kid (Prince), musicien de génie, se cloître dans un isolement protecteur. Le leader d'un groupe funk, Morris (Morris Day), lui dispute une notoriété grandissante et le cœur de la belle et mystérieuse Apollonia (Apollonia Kotero).

Les personnages de ce film interprètent pratiquement tous leur propre rôle, à commencer par Prince, la star des années quatre-vingts.

Le film, tout comme l'album l'accompagnant, est un énorme succès aux Etats-Unis. Dès le week-end de sa sortie, il détrône SOS Fantômes à la première place du box-office. Le film reçoit l'Oscar de la meilleure musique de film en janvier 1985.

En France, la réception est toute autre. Le long métrage sort avec de six mois de retard dans une indifférence quasi générale. Prince n'a réellement obtenu de succès en Europe qu'avec l'album Parade, édité deux ans après.

Prince: "Au commencement, Dieu fit la mer, mais sur le 7ème jour, il m'a fait".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv , #musique

11 Avril 2012

Jamie

"Mon espoir le plus cher est que le président Bush réponde à son téléphone, qu'il regarde par sa fenêtre, qu'il voit les millions de personnes en Amérique et partout dans le monde exprimer leur opposition, qu'il ait une épiphanie [...] pour que cette guerre n'ait pas lieu".

Caricature de James Cromwell (Salvador Larroca).

Dans le comics book NéoUniversel #1 - "Mystère" (Larroca et Ellis, Marvel) Salvador Larroca croque James Cromwell et lui donne le rôle Philip L. Voight, le directeur de Spitfire.
(L'image est tirée du chapitre 2, planche 49, case 5).

 

James Cromwell (1940) est un acteur américain. Avec un père réalisateur, John Cromwell, et une mère actrice, Kay Johnson, c'est tout naturellement qu'il se consacre à l'art dramatique. Il débute sur les planches à New York, en interprétant du Shakespeare.

Il entame d'abord une carrière à la télévision, en jouant dans La Petite Maison dans la prairie, Arnold et Willy, Star Trek, MASH, et Dallas. Il se tourne vers le septième art en 1976 avec Un cadavre au désert. Ses apparitions au cinéma se font de plus en plus fréquentes: L'homme au deux cerveaux, Un sacré bordel!, Pink Cadillac ... . En 1995, grâce à Babe, le cochon devenu berger, James Cromwell est découvert du public. Son interprétation de fermier sympathique lui vaut une nomination à l'Oscar du Meilleur second rôle.

Pourtant, l'acteur se distingue dans des rôles plus sombres. Ainsi, il s'impose en politicien puritain dans Larry Flint en 1997 ou, la même année, en policier véreux dans L.A. Confidential. L'acteur, habitué à incarner des hommes de pouvoir, devient tour à tour un important scientifique dans I, Robot, chef de la police dans Spider-Man 3, ou encore directeur de prison dans La ligne verte.

Parallèlement à ses rôles, l'acteur est connu pour ses engagements politiques. Il défend l'action des Black Panthers, et s'oppose à la guerre en Irak et à l'administration Bush. En 2008, il prête ses traits à George Bush senior dans le pamphlet cinématographique d'Oliver Stone, W. ou l'improbable président.

De film en film, James Cromwell s'impose comme l'un des meilleurs seconds rôles du cinéma américain contemporain.

PS: James Cromwell fait aussi parti du casting du -cocorico- The Artist, où il incarne Clifton, le chauffeur de George Valentin alias Jean Dujardin.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #comics , #cinema-serie-tv

8 Avril 2012

T'as tout !

Keith Richards: "Au départ, le peintre a une toile. L'écrivain a une feuille de papier. Le musicien, lui, a le silence".

Tattoo you des Rolling Stones.
Tattoo you des Rolling Stones (1981).

Tattoo you selon Harold Sakuishi.
Beck - Tome 10 de Sakuishi (Planche 1).

Dans le manga Beck - Tome 10 (Sakuishi, Delcourt), Harold Sakuishi parodie la pochette de l'album musical Tattoo you des Rolling Stones sur la page d'introduction du chapitre 1 de sa BD.

 

Tattoo you est le dix-septième album des Rolling Stones sorti en août 1981. Produit dans un contexte alliant manque d'inspiration et nécessité de sortir un nouvel album avant une tournée mondiale, il est composé des chansons qui avaient été laissées de côté dans les cinq albums précédents, et de seulement deux chansons créées spécialement pour ce disque.

Et contre toute attente, Tattoo you rencontre un vrai succès. Il devient même un grand cru. Allant même jusqu'à tutoyer le sommet des charts. Que dire face à une telle fortune, si ce n'est que la petite musique du hasard fait bien les choses. Qu'elle fut bien inspirée de se pencher sur l'épaule de Jagger qui eut l'idée de composer cette face rock et cette face lente qui rendent définitivement séduisant un pari singulièrement risqué pour l'époque.

Titres de l'album:

1 Start me up
2 Hang fire
3 Slave
4 Little T&A
5 Black Limousine
6 Neighbours
7 Worried about you
8 Tops
9 Heaven
10 No use in crying
11 Waiting on a friend

Sur la face A, on peut retenir deux titres qui à eux seuls méritent un détour chez le tatoueur. Un Start me up plus que convainquant et dépoussiéré qui deviendra le tube d'ouverture de nombreux concerts à venir. Mais surtout Slave, dont le pattern rythmique rappelle un certain Sympathy for the Devil.

La seconde face remplit parfaitement son contrat. Jagger y est tout simplement royal dans son rôle de chanteur caméléon avec Worried about you, et No use in crying. Il va même jusqu'à nous surprendre un peu plus sur la céleste Heaven.

PS: Le rock des Stones reste efficace même avec les fonds de tiroirs !

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #manga , #musique

6 Avril 2012

L'important c'est la rose ♪

(©Gilbert Bécaud).

En surfant sur la toile je viens de tomber sur la dernière couverture des Inrocks où on y voit Audrey Pulvar une rose entre les dents... et de fil en aiguille sur Julia Roberts à la Une du Vanity Fair de décembre 2007.

Audrey Pulvar   Julia Roberts
(Clique sur les images pour les voir en grand).

Ces deux clichés m'ont immédiatement fait penser à mon article sur la référence à l'affiche Ultra Brite pour une couverture de Blueberry. Du coup j'ai complété ce dernier en déposant ces deux magnifiques Roses au côté du regretté Jean Giraud qui nous a quitté le 10 mars dernier.

»Je t'invite donc à aller relire cet article que j'apprécie tout particulièrement«

Thierry Le Luron: "L'emmerdant, c'est la rose ♪".

Publié par Chelmi à 09:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #news-blog