28 Novembre 2012

Un Milkshake chez Rockwell

"Dès le début, je ne suis toujours efforcé de capturer tout ce que je voyais aussi complètement que possible".

After the prom de Norman Rockwell.
After the prom de Rockwell pour la couverture le Saturday Evening Post (1957).

After the prom selon Michael Turner.
Iron and the Maiden: Brutes, Bims and the City #1 Collectif (Couverture de Turner).

Dans le comics book Iron and the Maiden: Brutes, Bims and the City #1 (Collectif, Aspen) Michael Turner, l'auteur de la couverture, pastiche le dessin After the prom de Norman Rockwell illustrant la Une du Saturday Evening Post du 25 mai 1957. Ici, la jeune fille est remplacée par Angel Chase alias Maiden, Michael Iron prend la place du jeune homme, et le serveur se transforme en robot barman.

Le contraste disproportionné de la corpulence des deux personnages principaux rappelle aussi The Runaway, une autre illustration de Rockwell.

 

Pour voir d'autres parodies de cette illustratiion de Norman Rockwell, rends-toi »ici«, »là«, et aussi »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

PS: Les 3 février 2010, pour le 116e anniversaire de Norman Rockwell, le célèbre moteur de recherche Google a aussi rendu hommage à l'artiste en modifiant son logo.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #illustration

25 Novembre 2012

Un cavalier, qui surgit hors de la nuit, court vers l'aventure au galop ♪

"Il ne faut pas seulement regarder le modèle, il faut y lire comme dans un livre".

Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard de Jacques-Louis David.
Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard de David exposé au Musée national du château de Malmaison.

Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard selon Albert Uderzo.
Astérix - Tome 34 d'Uderzo et Goscinny (Page 49).

Dans Astérix - Tome 34 - "L'anniversaire d'Astérix et Obélix, Le livre d'or" (Uderzo et Goscinny, Edition Albert-René) Albert Uderzo parodie la toile de Jacques-Louis David, Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard, sur une planche de sa BD. Ici, Napoléon Bonaparte est remplacé par Jules César.

 

Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard est un portrait équestre du Premier Consul Napoléon Bonaparte peint par Jacques-Louis David (1748-1825) entre 1800 et 1803. Napoléon est représenté lors du franchissement du 30 floréal de l'an VIII du col alpin du Grand-Saint-Bernard par l'armée de réserve, épisode qui marque le début de la seconde campagne d'Italie.

David peint cinq versions de ce portrait, dont la première qui nous intéresse aujourd'hui fut commandé par le roi d'Espagne Charles IV comme témoignage d'entente entre le royaume et la République française. Les trois versions suivantes furent commandées par le Premier Consul à des fins de propagande et furent les premiers portraits officiels de Napoléon. La dernière version n'eut pas de commanditaire et fut conservée par David jusqu'à sa mort.

En 1812, le tableau est emporté par Joseph Bonaparte lors de sa fuite d'Espagne et l'accompagne dans son exil aux Etats-Unis, où il est accroché dans sa résidence de Point-Breeze. Le portrait est donné à sa fille Zénaïde Bonaparte qui l'accroche dans la résidence des princes de Canino à Rome. La toile est conservée par sa descendance jusqu'en 1949, quand il est léguée par sa petite-fille Eugénie Bonaparte au Musée national du château de Malmaison.

N'ayant pu convaincre Napoléon de poser pour le tableau, Jacques-Louis David s'inspire d'un buste pour la ressemblance, et fait poser son fils pour la posture du personnage. En revanche, il dispose de l'uniforme et du bicorne que Bonaparte portait à Marengo dont il revêt un mannequin en bois. Deux des chevaux de Napoléon servent de modèles pour la monture. Le paysage est inspiré de gravures tirées de l'ouvrage Voyage pittoresque de la Suisse.

Les gestes de la main sont omniprésents dans la peinture de David. Ici, l'-indigitation- est interprétée comme un geste de commandement. Sur les rocs sont gravés les noms de Hannibal et de Charlemagne liés à Bonaparte par un même exploit: la traversée des Alpes, présentant le Premier Consul comme l'héritier de ses prédécesseurs.

Napoléon Bonaparte: "Mais citoyen David que font là ces petits bonshommes, grands comme le fer de mon cheval ? Il va d'un coup de pied les écraser tous".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure , #militaire

22 Novembre 2012

Franky

"Je n'ai pas le temps pour faire Koh-Lanta cet hiver, car je me prépare pour une pièce de théâtre qui débutera en janvier à Paris". Ah ben mince quel perte pour la télé réalité ! ^^

Caricature de Franck Leboeuf (Serge Carrère).

Dans Leo Loden - Tome 12 - "Tirs à vu" (Carrère et Arleston, Soleil) Serge Carrère caricature Franck Leboeuf et lui fait jouer son propre rôle de footballeur au sein de l'Equipe de France de football pendant la Coupe du monde 1998.
(L'image est tirée de la page 23, case 4).

 

Franck Leboeuf (1968) était un footballeur français. Après avoir joué à Hyeres et à Meaux, il débute en Première division avec Laval en 1988. Deux ans plus tard, il est transféré à Strasbourg où il participe à pratiquement tous les matches. Après une finale en Coupe de France 1995, il veut redonner une nouvelle dimension à sa carrière en jouant à Chelsea, l'un des clubs de Londres, avec qui il gagne la Coupe d'Angleterre en 1997 et en 2000.

Lors de la Coupe du monde 1998, le défenseur entre dans la cour des grands en remplaçant Laurent Blanc en finale. Par la suite, il quitte Chelsea pour Marseille de 2001 à 2003 où il subit des critiques mais réalise de bons matchs en tant que capitaine du club phocéen. Il finit sa longue et belle carrière au Qatar entre 2003 et 2004.

Après 50 sélections en Equipe de France entre 1995 et 2002, Franck Leboeuf a pris sa retraite. Il est le neuvième champion du monde 1998 à quitter la scène du foot définitivement. Il le retrouve peu de temps après, mais de l'autre côté du gazon, puisqu'il forme avec Thierry Roland le duo de commentateurs de matches de foot sur M6.

Dernièrement, il a entamé une carrière de comédien et a joué dans les pièces: Ma belle mère et moi de Bruno Druart et L'intrus d'Alain Reynaud-Fourton.

Franck Leboeuf: "L'hôtel en Allemagne avec Thierry Roland, c'est plus dur que de faire Koh Lanta!".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #sport

19 Novembre 2012

Les écorchés

Tony Montana: "Je dis toujours la vérité, même quand je mens c'est vrai".

Scarface de Brian De Palma.
Scarface de De Palma (1984).

Scarface selon Arthur Suydam.
Deadpool: Merc with a Mouth #4 de Dazo et Gischler (Couverture de Suydam).

Dans le comics book Deadpool: Merc with a Mouth #4 (Dazo et Gischler, Marvel) l'illustrateur de la couverture, Arthur Suydam, parodie l'affiche du film Scarface de Brian De Palma. Ici, Al Pacino alias Tony Montana est remplacé par Wade Winston Wilson alias Deadpool.

 

Pour avoir plus de détail sur ce film et en voir une autre adaptation, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

On recense par moins de 42 cadavres dans le film. Le mot -fuck- est prononcé 226 fois, soit une moyenne de 1,32 fois par minute. Voilà qui n'a pas dû aider le film lors de sa classification par la MPAA... Et pour cause, ce dernier s'est vu décerner au premier montage une classification -X-, soit la plus sévère du système américain. Etait en cause, outre les morts et les grossièretés, le nombre de balles impressionnant que reçoit Octavio le clown. Malgré plusieurs recoupes opérées par la suite, l'association des professionnels du cinéma n'a pas souhaité revenir sur sa décision. Il a fallu l'intervention du producteur pour que le film soit finalement montré à un panel d'experts au sein duquel se trouvaient des spécialistes du narcotrafic, qui jugèrent le long-métrage tout à fait conforme à la réalité. La violence n'étant plus perçue comme gratuite mais, au contraire, tout à fait justifiée, la classification du film fut finalement abaissée à -Rated R-, autrement dit -Interdit aux moins de 17 ans sans accompagnateur-.

Tony Montana: "J'ai des mains faites pour l'or et elles sont dans la merde !".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv

16 Novembre 2012

Emeute blanche

Are you taking orders
Or are you taking over ?
Are you going backwards
Or are you going forwards ?

White Riot de The Clash.
White Riot de The Clash (1977).

White Riot selon Harold Sakuishi.
Beck - Tome 12 de Sakuishi (Page 4).

Dans le manga Beck - Tome 12 (Sakuishi, Delcourt), Harold Sakuishi parodie la pochette du single White Riot du groupe The Clash sur la page d'introduction du chapitre 1 de sa BD. Ici, les membres du groupe sont remplacés par de gauche à droite: Taira Yoshiyuki, Saitô Ken'ichi, et Chiba Tsunemi.

 

Sorti en mars 1977, White Riot est le premier single du groupe de punk rock The Clash. Deux versions distinctes de cette chanson existent: l'originale sur la version anglaise de l'album, et la seconde un poil plus longue, enregistrée avec une intro différente, sortie en single et sur la version américaine de The Clash éditée deux ans plus tard en 1979. La face B du single est 1977, un titre non présent sur l'album. Cette chanson, assez similaire à White Riot, suggère que la musique d'Elvis Presley, des Beatles et autres Rolling Stones est dépassée.

La chanson est courte et intense. Elle a été écrite après que Joe Strummer, le leader du groupe, et le bassiste, Paul Simonon, soient impliqués dans les émeutes du carnaval de Notting Hill de 1976. La chanson parle des classes sociales et ethniques, et appelle les jeunes blancs à trouver une cause valable pour manifester, à l'image de la communauté britannique noire. Ce qui à l'époque provoque une polémique, beaucoup de personnes interprète mal les paroles et pensent que la chanson prône une sorte de guerre ethnique.

Lors de sa sortie, ce single a atteint la 38e place du hit-parade britannique. White Riot est considérée comme un classique du répertoire des Clash, bien que le temps passant, Mick Jones refuse parfois de la jouer sur scène, la jugeant vulgaire et musicalement inadaptée. Vingt ans après sa création, Joe Strummer la jouait encore en concert avec son groupe The Mescaleros. En mars 2005, le magazine Q la classe à la 34e place de sa liste des 100 plus grandes chansons à la guitare.

PS: White Riot a été reprise par les Berurier Noir, Dropkick Murphys, Brigitte Bop, et The Babyshambles.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #manga , #musique

13 Novembre 2012

Myers

Nina Meyers: "- Il m'aura mis une balle dans la tête avant que j'ai eu le temps de dire bonjour et il retournera l'arme contre lui".
Jack Bauer: "- On fera en sorte qu'il ne retourne pas l'arme contre lui. "
24 - Saison 1 - Episode 7: 14h-15h).

Caricature de Sarah Clarke (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 7 - "Manhattan Kaputt" (Léturgie Père et fils, et Isard, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) caricature Sarah Clarke et lui fait jouer le rôle de Nini, une agent la cellule antiterroriste de New York.
(L'image est tirée de la page 9, case 6).

Après Kiefer Sutherland alias Jack Bauer, l'auteur continue son tour de table du CAT de la série 24. Affaire à suivre... ;-)

 

Sarah Clarke (1972) est une actrice américaine. Elle découvre la comédie durant l'année d'études qu'elle passe à Bologne en Italie. De retour aux Etats-Unis, elle profite de cours d'art dramatique lorsqu'elle prend des photos pour un centre d'arts culturels à St. Louis. Elle s'installe ensuite à New York pour étudier sa nouvelle passion, et fait ses débuts en 2000 dans le court-métrage Pas de deux, puis dans une publicité pour Volkswagen.

Après un passage par la série Sex & the City, elle rejoint le casting de 24 heures chrono en2001, où elle incarne la Nina Myers. En 2005, elle consulte le Dr. House et obtient un rôle récurrent dans la 3ème saison de Las Vegas.

Sur le grand écran, elle apparaît dans Thirteen en 2003, puis aux côtés de Lisa Kudrow dans Happy Endings en 2005. En 2008, l'actrice retrouve la réalisatrice Catherine Hardwicke, qui l'avait déjà dirigée dans Thirteen, pour jouer la mère de Bella Swan alias Kristen Stewart dans Twilight - Chapitre 1: Fascination, rôle qu'elle endosse à nouveau dans les Chapitre 3 et 4.

A la ville, elle est mariée avec l'acteur Xander Berkeley, qu'elle a rencontré sur le tournage de 24.

PS: Ce dernier fera d'ailleurs l'objet d'un futur article. ;-)

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

10 Novembre 2012

Le planté de drapeau

A ne pas confondre avec le planté de bâton ! ^^

Raising the flag on Iwo Jima de Joe Rosenthal.
Raising the flag on Iwo Jima par Rosenthal (1945).

Raising the flag on Iwo Jima selon Mike McKone.
Teen Titans #16 de McKone et Johns (Couverture).

Dans le comics book Teen Titans #16 - "Lost to the Legion - Part 1" (McKone et Johns, DC Comics) Mike McKone parodie la photographie Raising the flag on Iwo Jima de Joe Rosenthal sur la couverture de sa BD. Ici, les militaires sont remplacés par les super héros de l'univers DC: Conner 'Kon-El' Kent alias Superboy, Bart Allen, Bette Kane alias Flamebird, et Grant Albert Emerson alias Damage (? Je nesuis pas sûr pour ce dernier). Et le drapeau a été substitué par une hache ou plutôt une hallebarde.

 

Pour avoir plus d'information sur ce cliché et en voir d'autres adaptations, va faire un tour »ici« , »là« , et encore »ici« où j'ai déjà développé le sujet. ;-)

Les bronzés font du ski:
"- Monsieur Dusse, ce qui ne va pas c'est le planté de bâton... le planté de bâton ne va pas du tout [écho]...
- Je t'le planté moi le bâton [écho]... Ahhh !". ^^

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #militaire , #journalisme , #propagande

7 Novembre 2012

A dada !

"Quand j'étais adolescent, je savais que je voulais être un artiste. J'étais un dessinateur né qui aimait toutes les formes d'art, donc je savais que ce que je voulais faire".

Death Dealer de Frank Frazetta
Death Dealer de Frazetta (1973).

Death Dealer selon Lee Weeks.
The Incredible Hulk #81 de Weeks et David (Couverture).

Dans le comics book The Incredible Hulk #81 - "Tempest fugit conclusion" (Weeks et David, Marvel) Lee Weeks pastiche l'illustration Death Dealer de Frank Frazetta sur la couverture de sa BD. Ici, le Death Dealer est remplacé par Hulk.

 

Pour avoir plus de détail sur cette toile de Frazetta et en voir une autre adaptation, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

PS: Maëster rend aussi hommage à Frazetta et à son Death Dealer sur »une page de son blog«.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #illustration , #litterature

4 Novembre 2012

John heurte

Ben, il n'a qu'à faire attention ! ^^

Caricature de John Hurt (Maëster).

Dans Meurtres fatals - Tome 1 - "Meurtres fatals graves" (Maëster, Fluide Glacial) Maëster croque John Hurt dans le récit "Aux frontières fatales du réel vrai la vérité est alien". Il lui fait jouer le rôle d'un équipier de bord du cargo Nostrogo, qui a "quelques" ""problèmes"" de transite après que son œuf à la coque lui ait sauté à la tronche.
(L'image est tirée de la page 36, case 2).

Après Sigourney Weaver alias Ripley, le maestro de la caricature continue son tour de bord du Nostrogmo. Affaire à suivre...

 

John Hurt (1940) est un acteur britannique. Fils de pasteur, il commence sa carrière artistique comme peintre. Il intègre par la suite la Royal Academy of Dramatic Art. Il monte sur les planches pour la première fois dans la pièce Infanticide in The House of Fred Ginger. Sa prestation est saluée, et il intègre alors la Royal Shakespeare Company.

Il apparaît sur la première fois sur grand écran en 1962 mais est remarqué quatre ans plus tard dans Un homme pour l'éternité. Il accède à la consécration grâce à Midnight Express d'Alan Parker. Nominé aux Oscars, il reçoit un Golden globe pour sa performance. Sa carrière lancée, les rôles s'enchaînent. Il participe à Alien, le huitième passager en 1979 puis incarne notamment le rôle légendaire de l'homme défiguré dans Elephant Man réalisé par David Lynch avant de rejoindre le casting de 1984.

Le talent de John Hurt lui permet de jouer de nombreux registres. Il joue aux côtés de Johnny Depp dans le western Dead Man, apparaît dans Harry Potter, à l'école des sorciers, campe le rôle du tyran Sutler dans V pour Vendetta puis rejoint le thriller Crimes à Oxford...

Dernièrement, tu as pu le voir dans Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal de Steven Spielberg, où il incarne le fantasque professeur Oxley au côté de Harrison Ford; Melancholia de Lars von Trier; La Taupe de Tomas Alfredson au côté de Gary Oldman; Les Immortels de Tarsem Singh; ou encore tous les derniers épisodes de la saga Harry Potter.

John Hurt: "Une fois j'ai dit à Lindsay Anderson [(un metteur en scène)] lors d'une soirée que jouer la comédie était juste une façon sophistiquée de s'amuser aux cow-boys et aux Indiens, il a faillit avoir une attaque".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

1 Novembre 2012

American Mangaka

"Toutes les bonnes idées que j'ai eu, me sont venue alors que j'étais entrain de traire une vache". OO

American Gothic de Grant Wood.
American Gothic de Wood exposé à l'Art Institute de Chicago (1930).

American Gothic selon Tania del Rio.
Sabrina the Teenage witch #86 de Del Rio (Couverture).

Dans le manga Sabrina the Teenage witch #86 - "Greener Pastures" (Del Rio, Archie) Tania del Rio, la mangaka américaine, pastiche la toile de Grant Wood, American Gothic, sur la couverture de sa BD. Ici, la fermière interprétée Nan Wood Graham, la sœur de l'artiste, est remplacée par Sabrina Spellman, l'apprentie sorcière; le fermier incarné par B.H. McKeeby, le dentiste du peintre, est substitué par Harvey Kinkle; et la fourche a été troqué contre un balaie.

 

Pour en apprendre plus sur ce célèbre tableau et en voir une autre parodie, va faire un tour »ici« où j'ai déjà développé le sujet. ;-)

PS: American Gothic est aussi parodié sur »l'affiche du film de Bryan Spicer Les Sexton se mettent au vert«.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #manga , #peinture-gravure