30 Octobre 2013

Les goûts et les couleurs...

"Quand on y songe, les grands magasins sont un peu comme des musées".

Ten Marylins d'Andy Warhold.
Ten Marilyns de Warhold (1967).

Ten Marylins selon David Hine.
2000AD #666 Collectif (Couverture de Hine).

Dans le comics book 200AD #666 - "Prog 666" (Collectif, Rebellion) l'illustrateur de la couverture, David Hine, parodie le tableau d'Andy Warhold, Ten Marylins. Ici, les visages de Marilyn Monroe sont remplacés par ceux de Judge Dredd.

 

Pour avoir plus d'information sur cette toile -pop art- et en voir d'autres adaptations, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

Andy Warhold: "Avant les médias, il y avait une limite physique à l'espace qu'une personne pouvait occuper toute seule".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #peinture-gravure

28 Octobre 2013

Léon

"On n'est jamais abouti. Il y aura toujours quelque chose à faire...".

Caricature de Jean Reno (Nathalie Berr).

Dans Borderline (Berr et Robin, Bamboo) Nathalie Berr croque Jean Reno et lui fait jouer le rôle de l'écrivain Fernando Villa, le héro de la série.
(L'image est tirée du tome 1, page 39, case 4).

 

Jean Reno (1948) est un acteur français. Après avoir suivi les cours du conservatoire de Casablanca, Jean Reno s'installe à Paris en 1970. Il suit alors l'enseignement de René Simon et débute au cinéma avec L'hypothèse du tableau volé en 1978 comme simple figurant. Deux ans plus tard, l'acteur en herbe rencontre Luc Besson. Le réalisateur l'engage pour L'avant dernier, un court métrage qui préfigure Le dernier combat, tourné en 1983. Luc Besson lui confie ensuite un petit rôle dans Subway en 1985, avant de le retrouver dans Le grand bleu en 1988 et Nikita en 1990 et d'en faire le héros de Léon en 1994.

S'orientant à l'aube des années 90 vers la comédie populaire, Jean Reno entame une fructueuse et lucrative collaboration avec Christian Clavier, lui donnant la réplique à cinq reprises, dans Opération corned-beef, la saga moyenâgeuse des Visiteurs I - II - III, et L'enquête corse, adaptation de la célèbre BD de Pétillon. Faisant figure de grand balaise et de dur à cuire dans les films à tandem, il a pour partenaires de jeu Patrick Bruel dans Le Jaguar en1995 et Gérard Depardieu dans Tais-toi ! en2003, deux longs métrages signés Francis Veber.

Parallèlement à ses gros succès hexagonaux, Jean Reno fait partie, des rares acteurs français à avoir mené une véritable carrière outre-Atlantique: Mission: impossible, Godzilla, Ronin, La panthère Rose, Da Vinci code... De retour en France, il s'immerge dans l'univers de l'écrivain Jean-Christophe Grangé en prêtant à deux reprises son physique massif au commissaire Pierre Niemans dans Les Rivières pourpres en 2000 et sa suite en 2004.

Il apparaît début 2010 dans deux grosses productions françaises: L'immortel de Richard Berry et La rafle, film de Roselyne Bosch qui met en scène la rafle du Vel' d'hiv'. Il continue à participer par ailleurs à de nombreux projets américains dont Blindés de Nimrod Antal et Margaret de Kenneth Lonergan, où il joue aux côtés de Matt Damon.

En 2011, il accepte d'interpréter le docteur Luix pour son ami de longue date Christian Clavier qui s'essaie pour la première fois à la réalisation avec On ne choisit pas sa famille.

Successivement à l'affiche de films d'action américains et de métrages français plus légers, Jean Reno refuse les étiquettes et s'illustre dans tous les genres.

Jean Reno: "Le cinéma, c'est avant tout un vecteur de partage: ça ne peut pas être fait que pour quelques initiés".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

26 Octobre 2013

Le seigneur des agneaux…

... Heu ... Le silence des anneaux ... enfin un truc du genre ! ^^

Le silence des agneaux de Jonathan Demme.
Le silence des agneaux de Demme (1991).

Le silence des agneaux selon Arthur Suydam.
Deadpool: Merc with a mouth #13 de Dazo et Gischler (Couverture de Suydam).

Dans le comics book Deadpool: Merc with a mouth #13 (Dazo et Gischler, Marvel), Arthur Suydam, le dessinateur de la couverture, pastiche l'affiche du film de Jonathan Demme, Le silence des agneaux. Ici, le visage de Clarice Starling alias Jodie Foster est remplacé par celui du Dr Betty, et le papillon par Deadpool.

 

Pitch du film:

Un psychopathe connu sous le nom de Buffalo Bill (Ted Levine) sème la terreur dans le Middle West en kidnappant et en assassinant de jeunes femmes. Clarice Starling (Jodie Foster), une jeune agent du FBI, est chargée d'interroger l'ex-psychiatre Hannibal Lecter (Anthony Hopkins). Psychopathe redoutablement intelligent et porté sur le cannibalisme, Lecter est capable de lui fournir des informations concernant Buffalo Bill ainsi que son portrait psychologique. Mais il n'accepte de l'aider qu'en échange d'informations sur la vie privée de la jeune femme. Entre eux s'établit un lien de fascination et de répulsion.

Les papillons utilisés dans le film ont eu droit à un traitement de faveur durant le tournage. Transportés avec mille précautions jusqu'au plateau, les papillons vivaient dans des pièces dont l'humidité et la chaleur étaient totalement contrôlées. De plus, ils étaient habillés de costumes confectionnés sur mesure: des boucliers flanqués d'un crâne peint.

Le silence des agneaux est tiré d'un roman de Thomas Harris du même nom et met en scène deux personnages déjà existants dans Le sixème sens de Michael Mann, toujours adapté d'un ouvrage de Harris, Dragon Rouge, à savoir Hannibal Lecter et Jack Crawford. En 2002, Brett Ratner réalise une nouvelle adaptation de ce roman. Pour l'occasion, Anthony Hopkins reprend le rôle du psychiatre cannibale, tandis que Jack Crawford est interprété par Edward Norton.

PS: la saga Lecter compte actuellement 5 films: Hannibal Lecter: les origines du mal, Le sixème sens et son remake Dragon Rouge, Le silence des agneaux, et Hannibal.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv

24 Octobre 2013

Qui découpe la dinde ? Jason ou Leatherface ?

Peu importe, ils ont tous les deux équipés de quoi trancher dans le vif du sujet ! ^^

Freedom from want de Norman Rockwell.
Freedom from want de Rockwell pour la couverture du Saturday Evening Post (1943).

Freedom from want selon Simon Bisley.
Jason vs. Leatherface #2 de Butler , Imhoff, et Collins (Couverture de Bisley).

Dans le comics book Jason vs. Leatherface #2 - "A day in the life..."(Butler , Imhoff, et Collins, Topps Comics) Simon Bisley parodie l'illustration Freedom from want de Norman Rockwell, faisant la Une du Saturday Evening Post du 6 mars 1943, sur la couverture de sa BD. Ici, la famille modèle américaine s'apprêtant à déguster la dinde de Thanksgiving, est remplacée par la famille de cannibales dégénérés: les Hewitt.

 

Pour avoir plus d'informations sur cette célèbre couverture du Saturday Evening Post, va faire un tour »ici« et »là« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

PS: Dans le numéro 484 de décembre 2007 du magazine satirique Mad, la »couverture« du bimestriel fait aussi référence à Freedom from want. ^^

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #illustration

22 Octobre 2013

Les réfugiés

Lauryn Hill: "Je ne suis pas sûre qu'aujourd'hui il y ait moins de conscience dans le rap qu'à la fin des années 80. [...] Les textes sont profondément ancrés dans leur époque, en phase avec le monde de la rue. Ils parlent un langage que tout le monde n'est pas en mesure de comprendre, mais qui touche les principaux intéressés".

The Score des Fugees.
The Score des Fugees (1996).

The Score selon Harold Sakuishi.
Beck - Tome 13 de Sakuishi (Page de garde).

Dans le manga Beck - Tome 13 (Sakuishi, Delcourt), Harold Sakuishi pastiche la pochette de l'album musical The Score des Fugees sur la page de garde sa BD. Ici, Wyclef Jean, Lauryn Hill, et Pras Michel, sont remplacés par Tanaka Yukio dit Koyuki, Maho Minami, et Saitô Ken'ichi.

 

The Score est le deuxième et dernier album studio des Fugees, sorti le 13 février 1996. Ce disque a connu un succès commercial considérable, a été classé à la 469e place des 500 plus grands albums de tous les temps selon le magazine RollingStone en 2003 et parmi les 100 meilleurs albums de rap du magazine The Source en 1998. En 1997, l'album a remporté le Grammy Award du Meilleur album de rap et la chanson Killing me softly with his song celui de la Meilleure performance vocale RnB par un duo ou un groupe.

Titres de l'album:

1. Red intro
2. How many mics
3. Ready or not
4. Zealots
5. The beast
6. FU-GEE-LA
7. Family business
8. Killing me softly with his song
9. The score
10. The mask
11. Cowboys
12. No woman, no cry
13. Manifest/Outro

*** Titres bonus ***
14. Fu-Gee-La (Refugee Camp Remix)
15. Fu-Gee-La (Sly & Robbie Mix)
16. Mista Mista
17. Fu-Gee-La (Refugee Camp Global Mix)

Le disque de rap le plus vendu au monde: ultra-cool mais guerrier dans l'âme, ferme, mais jamais agressif, et relevé par la délicieuse voix de Lauryn Hill. Il conjugue hip-hop alternatif, qui domine le rap de la fin des années 1990, et influences soul et reggae. Les paroles traitent davantage des problèmes sociaux que des thèmes classiques du gangsta rap.

The Score réussit la connexion rêvée du rap et du reggae en mêlant saveurs roots et minimalisme hip-hop: l'impact est terrible. Wyclef, Pras et Lauryn créent un rap inédit, populaire et parfumé façon haïtienne. Car le patronyme du groupe vient directement de l'expérience de réfugiés vécue par la communauté haïtienne dont les deux compères sont issus.

Presque entièrement produit par le trio new-yorkais, l'album s'est vu catapulté au sommet des hit-parades par la grâce de l'adaptation rap-gospel d'un standard popularisé en 1973 par Roberta Flack Killing me softly et se termine par la reprise du No Woman, no cry de Bob Marley. Mais il ne faut aussi oublier les tubes: FU-GEE-LA ou Ready or not...

Avec cet album, en mélangeant guitares sèches et beats hardcore, souvenirs haïtiens et quotidien de Brooklyn, les Fugees ont donné au hip-hop un rap fécond et au monde ébahi quelques tubes effrontément sensuels.

Wyclef Jean: "En débarquant d'Haïti, j'ai atterri directement à Brooklyn, en plein quartier jamaïcain où la musique reggae était omniprésente. Je suis allé en Jamaïque l'année dernière et j'avais emporté avec moi une cassette de la reprise que je venais d'enregistrer. Un soir, je l'ai fait écouter à des gars qui ont complètement craqué sur le morceau et m'ont demandé si le mec qui chantait était jamaïcain, s'il était rasta".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #manga , #musique

20 Octobre 2013

Mongénéral

"La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent".

Caricature de Charles de Gaulle (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 5 - "Breiz Atao" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque Charles de Gaulle, et lui fait jouer d'un de ces aïeuls breton, l'archidruide Charlez A Vro C'Hall, "célèbre pour son appel à un renouveau de la culture bretonne [... et] à la langue celtique". ^^
(L'image est tirée de la page 19, case 7).

Il est aussi dit à la fin de l'album que "des années plus tard, son petit neveu Charles récupéra l'idée de l'appel et sut habilement l'exploiter un certain 18 juin 1940". ^^

 

Charles de Gaulle (1890-1970) était un militaire et un homme politique français. Issu d'un milieu traditionaliste et catholique, Charles est admis à Saint-Cyr, puis débute sa carrière militaire sous les ordres de Pétain. Blessé durant la Première Guerre, il est envoyé en Pologne, en Allemagne, et au Liban.

La Seconde Guerre éclate: Sous-secrétaire à la Défense nationale dans le gouvernement Raynaud, il s'oppose à l'armistice et rejoint Londres. De là, il lance le fameux appel du 18 juin 1940 en faveur de la poursuite de la lutte armée, et organise la Résistance. Paris fête son retour en août 1944. Il forme alors un gouvernement provisoire, dont il démissionne deux ans plus tard.

Commence une -traversée du désert-, qui s'interrompt lorsque René Coty le rappelle au pouvoir en 1958, en pleine Guerre d'Algérie. Président du Conseil disposant des -pleins pouvoirs-, il fait approuver la nouvelle constitution et est élu premier Président de la Ve République en décembre.

Durant les négociations des Accords d'Evian, il échappe à un attentat de l'OAS. Réélu en 1965, son pouvoir est affaibli par la Crise de Mai 68. L'échec du référendum sur la réforme du Sénat le décide à se retirer du jeu politique un an après.

Charles de Gaulle: "Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d'un seul".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #politique , #militaire

18 Octobre 2013

Des visages vers le ciel

Goethe: "Personne ne doit et ne peut dévoiler les mystères de l'existence humaine ; il y a sur le chemin de la vie des pierres contre lesquelles tout voyageur vient se heurter".

Moaïs de l'île de Paques.
Quelques Moaïs de l'île de Pâques (1100-1600).

Les Moaïs selon Greg Horn.
The Invincible Iron Man #515 de Larroca et Fraction (Couverture alternative de Horn).

Dans le comics book The Invincible Iron Man #515 - "Demon" (Larroca et Fraction, Marvel) Greg Horn, l'illustrateur de la couverture, transpose les Moaïs de l'île de Pâques en Vengeurs sur la couv' de sa BD. On distingue Thor en premier plan, en second plan: Iron Man, Captain América et Œil de Faucon, et tout au fond j'imagine que c'est la Veuve Noire.

 

Parmi les grands mystères de notre planète, la présence des Moaïs sur l'île de Pâques figure en bonne place. Si cette petite île du Pacifique appartient au Chili, ce n'est que parce qu'elle s'est trouvée sur la route de l'explorateur néerlandais Jakob Roggeveen, qui la baptisa ainsi pour honorer le jour de Pâques de 1722, lendemain du jour où il y débarqua. Mais l'endroit était déjà habité par une population d'environ 4000 membres, les Rapa Nui, qui habitent encore l'île aujourd'hui.

Les origines mégalithiques de ce territoire se retrouvent grâce aux statues colossales qui le parsèment, et dont le processus d'édification comme la fonction restèrent flous pendant longtemps. La plus grande question concernait le transport de ces monstres de basalte, allant de 2 à 20 mètres de hauteur et pesant jusqu'à 80 tonnes. L'explication tiendrait au fait que l'endroit étant entièrement boisé. Les troncs servaient donc de moyen de transport, avant de disparaître complètement sous l'effet d'une agriculture intensive. Ayant encore de nos jours une faible densité, l'île de Pâques reste un petit coin de paradis, nimbé de mystères.

PS: Dix Moaïs sont expatriés: à Paris, à Londres, à Bruxelles, à Washington, à Viña del Mar, à La Serena, et à Santiago.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #peinture-gravure

16 Octobre 2013

City Lunch

Jacques Pater: "A chaque tour suffit sa reine".

Lunch atop a Skyscraper de Charles Clyde Ebbets.
Lunch atop a Skyscraper d'Ebbets pour le New York Herald Tribune (1932).

Lunch atop a Skyscraper selon Javi de Castro.
Oiga mire #3 de De Castro (Premier et quatrième plat de couverture).

Dans le cómic espagnole Oiga mire #3 (De Castro) Javi de Castro pastiche la photographie de Charles Clyde Ebbets Lunch atop a Skyscraper sur le premier et quatrième plat de la couverture de sa BD. Ce cliché est paru le 2 octobre 1932 dans le New York Herald Tribune.

 

Lunch atop a Skyscraper est une photographie attribuée à Charles Clyde Ebbets, prise en 1932 pendant la construction du RCA Building, qui est le principal bâtiment du Rockefeller Center. La photo représente onze ouvriers en train de déjeuner, assis sur une poutre qui pend à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol, sans la moindre sécurité. L'image, prise le 29 septembre, et parue dans le New York Herald Tribune dans le supplément du dimanche 2 octobre.

En 2012, a l'occasion du 80e anniversaire de Lunch Atop a Skyscraper, une des photos les plus reprises au monde, l'historien Ken Johnston, casse le mythe du cliché instantané révélant qu'il s'agit en réalité d'une publicité réalisée pour le Rockfeller Center.

Ken Johnston: "Cette photo est une publicité pour la construction du Rockfeller Center. Il semble évident qu'il s'agit de vrais ouvriers, mais l’évènement a été immortalisé par de nombreux photographes. La légende sur la photo expliquait que s’élèverait ici le plus grand building de New York".

L'auteur de la photographie reste pour beaucoup en tout cas, inconnu au bataillon. Un temps, on a cru qu'il s'agissait de Charles Ebbets, car son fils, plusieurs années plus tard, était parvenu à collecter des éléments prouvant sa présence ce jour-là. En réalité, il semble aujourd'hui que plusieurs photographes ont shooté la scène. La société Corbis, qui détient les droits de la photographie, a donc fini par abandonner cette piste.

Il y a douze ans, Corbis a également engagé des détectives privés afin de faire la lumière sur l'identité des ouvriers présents sur la poutre métallique. Malgré les efforts déployés, l'investigation n'a pratiquement rien donné de concret. Mais en 2012, deux des ouvriers ont été identifiés comme étant Joseph Eckner et Joe Curtis.

Ken Johnston également archiviste au sein de Corbis, assure que Lunch atop a Skyscraper est le cliché le plus vendu de son catalogue regroupant pas moins de 20 millions de photos. Un succès mondial qu'il explique grâce à la symbolique dégagée. Selon lui, la photo donnait une image positive d'une Amérique morose et désabusée.

Ken Johnston: "On est ici dans les deux premières années de la Grande Dépression. Habituellement, à cette époque, lorsqu'on voyait des hommes former une ligne c'était pour avoir un bout de pain ou un repas. La photo met en scène des travailleurs dans une Amérique des années 30, qui gardent le rythme et construisent".

***

En tous les cas, cette photographie a aussi inspiré les auteurs de séries TV:

Friends version Lunch atop a Skyscraper.
Poster de la série Friends.

Les Experts: Manhattan version Lunch atop a Skyscraper.
Affiche promotionnelle de la saison 5 des Experts: Manhattan (Photographe: Art Streiber).

Arrested Development version Lunch atop a Skyscraper.
Affiche promotionnelle de la série Arrested Development.

Le Muppets Show version Lunch atop a Skyscraper.
Poster du Muppets Show.

Les Simpson version Lunch atop a Skyscraper.
Un plan de l'épisode 8 de la saison 14 des Simpson de Matt Groening.

PS: Prise au niveau du 69e étage, le gratte-ciel en compte 70 étages, pendant les dernières semaines de la construction, la photographie Resting on a Girder représente les mêmes ouvriers en train de faire une sieste sur une poutre.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie , #journalisme

14 Octobre 2013

Kaboul Kitchen

"Mon but dans la peinture a toujours été la transcription la plus exacte possible de mon impression la plus intime de la nature".

Nighthawks d'Edward Hopper.
Nighthawks de Hopper exposé au Art Institute of Chicago (1942).

Nighthawks selon Rick Veitch.
Army @ Love - Vol.2 #2 de Veitch (Couverture).

Dans le comics book Army @ Love - Vol.2 #2 - "The mystery dance" (Veitch, Vertigo) Rick Veitch pastiche le tableau d'Edward Hopper, Nighthawks, sur la couverture de sa BD. Ici, le Philie's devient le Hussein's, les clients sont remplacés par les G.I., et le barman par un prisonnier encagoulé prêt à être -cuisiné-.

 

Pour avoir plus de détails sur ce tableau et en voir d'autres adaptations, va faire un tour »ici« , »là« , aussi »ici« , et encore »là« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

PS: Dans l'épisode 17 de la saison 2 des Simpson, Un amour de grand-père, Matt Groening s'amuse aussi à parodier cette toile dans »une scène« de son dessin animé.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #peinture-gravure

12 Octobre 2013

Mason

"Je ne peux pas m'empêcher d'avoir les yeux rivés sur Scorsese, les frères Cohen et Spike Jones".

Caricature de Xander Berkeley (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 7 - "Manhattan Kaputt" (Léturgie Père et fils, et Isard, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) croque Xander Berkeley et lui fait jouer le rôle d'un agent de la cellule antiterroriste de New York.
(L'image est tirée de la page 16, case 2).

Après Jack, Nina, Tony, Edgar, et Milo, les auteurs continuent leur tour de table du CAT de la série 24. Xander Berkeley interprète le rôle de George Mason, le chef du CAT dans la saison et 1 et 2 du show.

 

Alexander 'Xander' Berkeley (1958) est un acteur américain. Il fait ses débuts en 1981 dans le film Maman très chère. Il enchaîne les rôles à la télévision et sur grand écran avant d'apparaître dans des films cultes tels que Terminator 2: Le Jugement dernier en 1991, et Candyman l'année suivante, ou encore Shanghai Kid en 2000.

En 2001, il est George Mason dans la série 24, Vic Gigante dans le film Kick-Ass en 2010, et Percy dans la série Nikita en 2011. La même année, il est à l'affiche du film d'action Faster aux côtés de Dwayne Johnson.

PS: Il est marié à l'actrice Sarah Clarke alias Nina Myers, rencontrée sur le tournage de la série 24 heures chrono.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv