30 Janvier 2014

IWY for UW2

"Au commencement était le néant. Puis le Temps fut. Et le Temps était Dieu. Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut. Dieu se déploya dans l'espace et dans les sept autres dimensions".
La bible de Canaan. Evangile L.1.

I want you for U.S. Army de James Montgomery Flagg.
I want you for U.S. Army de Flagg pour la couverture du journal Frank Leslie's Illustrated Weekly (1916).

I want you for U.S. Army selon Denis Bajram.
Universal War Two - Tome 1 de Bajram (Page VII du complément de l'édition premium).

Sur une affiche promotionnelle d'Universal War Two que l'on retrouve aussi dans le complément "16 ans de réflexion" de l'album UW2 - Tome 1 Edition premium - "Le temps du désert" (Bajram, Casterman) Denis Bajram parodie l'illustration I want you for U.S. Army de James Montgomery Flagg. Ici, l'oncle Sam est remplacé par le major scientifique Edward Kalish.

 

Pour avoir plus de détails sur cette illustration de Flagg et en voir d'autres parodies, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6. ;-)

PS: Si il y en a encore qui l'ignorerait, UW1 est la bd culte de science-fiction de ces deux dernières décennies qu'il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie (Voir même deux, trois, quatre ... fois pour en apprécier toutes les qualités de son scénario complexe mais rondement ficelé).

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #illustration , #militaire , #propagande

28 Janvier 2014

Soleil couchant

Noel Gallagher: "A l'école, mes journées se résumaient à regarder par la fenêtre en attendant que sonne la cloche. Deux choses occupaient mon esprit: le football et la musique. Ah, la musique... Je rêve encore aujourd'hui d'en faire".

Setting Sun des Chimical brothers.
Setting Sun des Chimical brothers (1996).

Setting Sun selon Harold Sakuishi.
Beck - Tome 13 de Sakuishi (Page 69).

Dans le manga Beck - Tome 13 (Sakuishi, Delcourt), Harold Sakuishi pastiche la pochette du single Setting Sun des Chimical brothers sur une planche de sa BD. Ici, la jeune femme de la jaquette aussi présente dans le clip est remplacée par Maho Minami.

 

The Chemical Brothers est un duo de musique électronique anglais composé de Tom Rowlands et d'Ed Simons. Ils ont marqué la vague big beat avec des groupes comme The Prodigy ou Fatboy Slim. Setting Sun est une chanson du duo sortie en tant que single en 1996. Elle est tirée de leur second album studio, Dig your own hole sorti en 1997. Dès son arrivée dans les bacs, le single entre directement à la première position des charts anglais.

La chanson a été écrite par le guitariste-compositeur du groupe de rock britannique Oasis: Noel Gallagher. Ce dernier chante sur la chanson, ce qui fait d'elle la seule chantée de l'album dont elle est issue. Le morceau contient des samples de Tomorrow never knows des Beatles parue exactement 30 ans auparavant. Noel, qui signe donc les paroles, semble aussi se parodier lui-même en détournant une phrase de la chanson d'Oasis, Half the world away: "My body feels young but my mind is very old", qui devient: "You said your body was young but your mind was very old".


Le clip de Setting sun réalisé par dom&nic.

Ce clip accompagnant la sotie de Setting sun, marque la première collaboration des Chemical Brothers avec dom&nic alias Dominic Hawley et Nick Goffey. Leur style très particulier réside principalement dans le montage. Ici, l'utilisation combinée du ralenti et des jump-cuts donne une vision distordue de la réalité. En l'occurrence, celle d'une jeune anglaise qui après avoir participé à une rave, fait un bad trip, et se fait réveiller par les Chimical brothers.

Ce coup d'essai était, il faut bien le dire, un coup de maître, les grandes lignes du style visuel des Chemical Brothers sont maintenant définies et seront toujours respectées par la suite. Le caméo de Tom et Ed devient même un passage obligatoire dans toutes leurs vidéos.

Noel Gallagher: "Avant de prendre ma retraite, je dois devenir meilleur qu'un certain groupe de Liverpool que je ne nommerai pas".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #manga , #musique

26 Janvier 2014

Le grand Mogol d'Hollywood

"Un contrat verbal ne vaut pas le papier sur lequel il est écrit".

Caricature Louis B. Mayer (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 6 - "Vade Retro Hollywood !" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque Louis B. Mayer et lui fait jouer son propre rôle de grand nabab du cinéma Hollywoodien en plein âge d'or de la MGM.
(L'image est tirée de la planche 5, case 5).

Odilon Verjus - Tome 6 - Vade Retro Hollywood ! (Le Lombard) de Verron et Yann (Planche 6, case 3).
Odilon Verjus - Tome 6 de Verron et Yann (Planche 6, case 3).

Note avec quelle précision, Verron s'applique à reproduire le bureau du Grand Mogol d'Hollywood.

 

Louis B. Mayer (1885-1957) était un producteur de cinéma américain. Il émigre avec sa famille à la suite des pogroms qui ont endeuillé l'Empire Russe après l'assassinat d'Alexandre III. La famille débarque à New-York. Louis B. Mayer commence à travailler très jeune et multiplie les petits métiers.

Lorsque les premières salles de cinéma ouvrent à New-York, il est enthousiasmé. Il commence sa carrière en achetant une salle de cinéma en 1910. Le cinéma muet est alors en pleine expansion. Puis au début de l'engagement américain en 1917, il quitte la côte Est pour la Californie. Il devient rapidement exploitant, distributeur et enfin producteur avec son entreprise, la Louis B. Mayer Pictures. Il déclare au fisc plus d'un million de dollars en 1937, ce qui en fait le plus haut salaire des Etats-Unis de l'époque. Son entreprise fusionne ensuite avec The Goldwyn Company et The Loew's Inc. pour fonder la Metro-Goldwyn-Mayer en 1924. Il y devient vice-président et un des nababs d'Hollywood.

Autant en emporte le vent, Ben Hur, Quo vadis, Les Révoltés du Bounty, Le Docteur Jivago, 2001: l'odyssée de l'espace ... On ne compte plus les succès planétaires sortis des studios de la MGM. Avec son célèbre lion rugissant, le Léo le lion imaginé en 1928, la firme hollywoodienne ne s'est pas seulement imposée comme l'une des majors de l'industrie du cinéma. Elle incarne également la face la plus brillante du rêve américain.

Il faut dire que, de Clark Gable à Sinatra en passant par Fred Astaire, Cary Grant, Paul Newman, Elizabeth Taylor, Greta Garbo ou Katharine Hepburn, la MGM est sous contrat avec les plus grands acteurs américains qu'elle transforme en stars planétaires.

Elle joue, ce faisant, un rôle décisif dans la diffusion de l'American way of life. Un rôle qui, loin d'être le résultat d'un simple concours de circonstances, est au contraire le fruit d'une stratégie délibérée de la part du fondateur des studios: Louis B. Mayer.

Mais en 1951, le management de la MGM parvient à l'écarter. Amer, Louis Mayer passe les dernières années de sa vie à fomenter en vain des complots contre la nouvelle équipe. Il meurt en 1957. "La seule raison pour laquelle tant de gens se déplacèrent à son enterrement était de s'assurer qu'il était bien mort", écrira un journaliste. Triste épitaphe pour celui qui fut, avec Walt Disney, le créateur de l'industrie des loisirs.

PS: Résolument conservateur, le patron de la MGM est, au début des années 1950, l'un des plus chauds partisans du sénateur McCarthy, engagé dans une chasse aux communistes qui n'épargne pas les studios. Tous les acteurs soupçonnés de sympathie de gauche sont éliminés de la MGM. La haine qu'éprouve Louis Mayer pour les libéraux est telle qu'il va jusqu'à déshériter sa fille unique dont le seul tort est d'avoir épousé un démocrate. Faut pas déconner non plus ! ^^

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

24 Janvier 2014

Dark Pieta

"Dormir me plaît et plus encore d'être de pierre. Tant que durent le mal et la honte ici-bas... Ne rien voir ni sentir m'est chose douce et chère. Ne m'éveillez donc point! Par pitié, parlez bas!".

La Pietà de Michel-Ange.
La Pietà de Michel-Ange exposé à la Basilique Saint-Pierre du Vatican à Rome.

La Pietà selon Paul Renaud.
Ex-libris Dark Reign de Renaud.

Sur un ex-libris promotionnel de l'arc Dark Reign (Marvel), Paul Renaud pastiche La Pietà de Michel-Ange. Ici la sainte Vierge Marie est remplacée par Loki sous sa forme féminine, et Jésus Christ par Thor.

 

Pour en savoir plus sur ce célèbre marbre et en voir d'autres parodies, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5. ;-)

PS: Le 21 mai 1972, jour de la Pentecôte, un déséquilibré du nom de Lazlo Toth, a mutilé la sculpture en la frappant de quinze coups de marteau, et a notamment brisé le nez de la Vierge. L'œuvre d'art a depuis été restaurée et est à présent protégée derrière une vitre blindée.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #sculpture-bronze , #religion-mythologie

22 Janvier 2014

La Gatta

Woody Allen: "Nous vivons une société beaucoup trop permissive. Jamais encore la pornographie ne s'était étalée avec une telle impudeur. Et en plus, les films sont flous !".

Jean Fordwater dans Mayfair (1973).
Photographie de Fordwater par McLean pour Mayfair (1973).

Jean Fordwater selon Alessendro Chiarolla.
Baghera, la panthère noire - Tome 6 de Chiarolla (Couverture).

Dans le fumetti Baghera, la panthère noire - Tome 6 - "Va te faire aimer" (Chiarolla, Elvifrance), Alessendro Chiarolla plagie une photographie du magazine Mayfair volume 8 numéro 3, paru en mars 1973. C'est un cliché du modèle Jean Fordwater qui pose sous l'objectif de Clive McLean. Ici, Jean est remplacée par Baghera, genre d'Arsène Lupin au féminin qui sévit dans la ville de Venise du milieu du XXe siècle.

 

Pour avoir plus d'information sur ce mensuel de charme et reluquer d'autres playmates, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5.

Dans le numéro de Mayfair qui nous intéresse aujourd'hui c'est Lindsay Rudland qui fait la couverture. En page central, la Mayfair Girl of the Month est Anita Hemmings. Ce poster est accompagné d'autres clichés de cette pin-up du mois de mars 1973 intitulé: "Anatomy of a medical student". A l'intérieur, on trouve aussi des photos de Patricia 'Patsy' Kemp prises par Ed Alexander légendées: "Is she your perfect barmaid ?". Et il y a évidement une série de clichés de notre girl du jour, Jean Fordwater, aussi connue sous son vrai nom: Jane Cardew, shootée par Clive McLean, titrées: "The girl from the sexy spirit poster".

PS: Son pseudo Jean Fordwater, s'explique de la manière suivante. Le prénom Jane est l'anagramme de Jean. Et en décomposant les deux syllabes de son nom Cardew: -car- (=voiture) et -dew- (=rosée), par association d'idées, on retrouve: -Ford- (= marque de voiture) et -water- (=eau).

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #fumetti , #photographie , #glamour

20 Janvier 2014

Maman Whistler

"Ce que le tableau représente ? Cela dépend de celui qui le regarde".

Arrangement en gris et noir n°1 de James Abbott McNeill Whistler.
Arrangement en gris et noir n°1 de Whistler exposée au musée d'Orsay de Paris (1871).

Arrangement en gris et noir n°1 selon Rick Veitch.
Army @ Love - Vol.2 #4 de Veitch (Couverture).

Dans le comics book Army @ Love - Vol.2 #4 - "I forgot more thank you'll ever know" (Veitch, Vertigo) Rick Veitch pastiche le tableau de James Abbott McNeill Whistler, Arrangement en gris et noir n°1, sur la couverture de sa BD.

 

Extrait de la fiche du musée d'Orsay:

"[...]. Arrangement en gris et noir n°1, [dit aussi] Portrait de la mère de l'artiste rappelle, ne serait-ce que dans son double titre, la stylisation à laquelle Whistler [(1834-1903)] soumet rapidement l'esthétique réaliste des débuts. L'acuité psychologique du portrait s'impose avec force dans le dépouillement formel de la composition. L'œuvre, dans sa rigueur linéaire et chromatique dominée par des tons neutres, prolonge les recherches du peintre dans le domaine de l'estampe. Elles sont directement évoquées dans le tableau par une Vue de la Tamise, accrochée au mur.

Whistler, délaissant définitivement l'anecdote, ne donne bientôt plus que des sous-titres musicaux à ses peintures, privilégiant la notion musicale d'harmonie plutôt que celle de sujet. Le tableau, acheté par l'Etat français en 1891, est aujourd'hui l'une des plus célèbres œuvres d'un artiste américain, conservée hors des Etats-Unis. [...]".

James Abbott McNeill Whistler: "Si les autres se mettent à parler, la conversation devient impossible".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #peinture-gravure

18 Janvier 2014

Horatio

Horatio Caine: "Ça devait être les cinq plus beaux jours de sa vie ... [Chaussage de lunette noires] ... Ça sera les derniers ! ... Yeeaaaahh... ♫♪".

Caricature de David Curaso (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 7 - "Manhattan Kaputt" (Léturgie Père et fils, et Isard, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) croque David Caruso, et lui fait jouer le rôle d'un expert scientifique enquêtant sur une scène de crime.
(L'image est tirée de la page 32, case 2).

Avec ce clin d'œil, les auteurs font bien sûr référence à son rôle du lieutenant Horatio Caine de la police scientifique dans la série Les Experts: Miami. Dans la même case, on peut aussi distinguer plusieurs de ses collègues. Affaire à suivre dans de futurs articles... ;-)

 

Pour avoir plus de détails sur la biofilmographie du plus célèbre rouquin du petit écran et en voir une autre caricature, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

Horatio Caine: "Le chasseur ... [Enfillage de lunette noires] ... était le gibier ! ... Yeeaaaahh... ♫♪".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

16 Janvier 2014

Le passager clandestin

Ridley Scott: "La vie a plus d'imagination que n'en portent nos rêves".

Alien, le huitième passager de Ridley Scott.
Alien, le huitième passager de Scott (1979).

Alien, le huitième passager selon Darick Robertson.
The Boys #38 de Robertson et Ennis (Couverture).

Dans le comics book The Boys #38 - "The instant white hot wild" (Robertson et Ennis, Dynamite Entertainment) Darick Robertson parodie l'affiche du film de Ridley Scott, Alien, le huitième passager, sur la couverture de sa BD.

 

Pour trouver plus d'information sur ce monument de la SF et en voir un autre pastiche, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

Le rôle du lieutenant Ellen Ripley devait être à l'origine joué par Veronica Cartwright, qui finalement interprètera le personnage de Lambert. La décision d'accorder le rôle à Sigourney Weaver, alors jeune débutante est revenue aux producteurs du film, qui lui ont préféré son physique plus androgyne.

Une rumeur selon laquelle les acteurs ne savaient pas ce qui allait se produire au moment où le bébé alien sort en explosant le torse de Kane (John Hurt) est née après l'exploitation en salles du premier volet de la saga Alien. Elle n'est qu'en partie vraie. John Hurt avait été évidemment mis au courant du déroulement de la scène, tandis que les grandes lignes avaient été expliquées au reste des acteurs composant l'équipage, mais ils n'avaient pas été mis au courant des détails de la scène. Par exemple, Veronica Cartwright ne s'attendait pas à être aspergée de sang, ce qui rend son dégoût et son effroi à l'écran bien plus réalistes.

Ridley Scott: "Le paradis tout comme l'enfer peuvent être terrestres; nous les emmenons avec nous partout où nous allons".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv

14 Janvier 2014

Bardenois

"Entre l'époque où les océans ont englouti l'Atlantide et l'avènement des fils d'Arius, il y eu une période de l'histoire fort peu connue dans laquelle vécu Conan, destiné à poser la couronne d'Aquilonia ornée de pierres précieuses sur un front troublé. C'est moi son chroniqueur qui seul peut raconter son épopée. Laissez-moi-vous narrer ces jours de grande aventure !".

The Barbarian de Frank Frazetta.
The Barbarian de Frazetta pour l'affiche de Conan le Barbare de Milius (1982).

The Barbarian selon Etienne Willem.
Ex-libris L'épée d'Ardenois de Willem.

Sur un ex-libris tiré de la série L'épée d'Ardenois (Willem, Paquet), Etienne Willem parodie l'illustration The Barbarian de Frank Frazetta utilisée pour l'affiche du film de John Milius, Conan le barbare. Ici, Conan alias Arnold Schwarzenegger et Valéria alias Sandahl Bergman sont remplacés par l'ours Arthus et une -belle cochonne-. ^^

 

Pitch du film:

Encore enfant (Jorge Sanz), Conan (Arnold Schwarzenegger) assiste impuissant au massacre de ses parents par le cruel Thulsa Doom (James Earl Jones), et est réduit en esclavage. Enchaîné à la roue de douleur, il y acquiert une musculature peu commune qui lui permet, adulte, de gagner sa liberté comme lutteur. Désireux d'assouvir sa soif de vengeance, il part accompagné de deux voleurs, Subotai (Gerry Lopez) et Valéria (Sandahl Bergman), à la recherche de Thulsa Doom...

En 1975, le producteur et éditeur Edward Summer suggère à Edward R. Pressman un projet de film basé sur le personnage de Conan le Barbare, créé par Robert E. Howard. Il le persuade de s'engager dans ce projet en lui montrant des aventures de Conan en bandes dessinées et des dessins de Frank Frazetta. Pressman acquiert donc les droits d'adaptation des récits de Howard mettant en scène le personnage, processus délicat qui lui prend deux ans.

Pressman approche ensuite Frazetta pour qu'il serve de consultant visuel mais les deux hommes ne parviennent pas à un accord. Le producteur engage alors Ron Cobb, qui a conçu des décors pour Alien. Cobb réalise une série de peintures et de dessins pour Pressman avant de partir rejoindre Milius sur un autre projet.

Oliver Stone écrit une première version du scénario au début de l'année 1978. Ce scénario s'inspire des nouvelles: Le Colosse noir et Une sorcière viendra au monde!. L'histoire se situe dans un futur post-apocalyptique et prévoit une bataille où Conan mène une armée contre une horde de 10 000 mutants. Mais Pressman, Summer et Stone n'arrivent pas à convaincre les grands studios de production de financer leur projet.

Pendant ce temps, Cobb montre à John Milius le travail qu'il a effectué pour Conan ainsi que le scénario de Stone, ce qui aiguise l'intérêt de Milius. Celui-ci contacte Pressman, et les deux hommes parviennent à un accord. Le réalisateur s'attelle alors à la réécriture du scénario et replace le film durant la protohistoire, étant ainsi libre de créer son propre monde en mélangeant tout ce qui le fascine dans différentes cultures anciennes.

Bien avant d'avoir acquis les droits d'adaptation, Pressman et Summer s'étaient mis en quête de leur Conan. Ils envisagent d'abord Charles Bronson puis Sylvester Stallone avant de visionner le documentaire Pumping Iron où ils sont impressionnés par le physique d'Arnold Schwarzenegger, qu'ils trouvent parfait pour interpréter Conan. Schwarzenegger est contacté et il accepte immédiatement le rôle.

Evitant l'imagerie gréco-romaine utilisée abondamment dans les péplums des années 1960, Milius invente un monde qui amalgame des cultures aussi diverses que les Mongols et les Vikings. Plusieurs scènes, comme celle de l'orgie de la secte de Doom, s'inspirent directement des dessins de Frank Frazetta.

Le film connaît un succès commercial à sa sortie au cinéma, malgré des critiques assez mitigées. La bande originale de Basil Poledouris est largement saluée pour sa qualité. Les thèmes principaux du film sont le secret de l'acier ainsi que la mort et la renaissance, mais une partie des analystes voit dans le film une célébration du surhomme et de l'individualisme revenu en vogue au début des années 1980. Le film lance la carrière de Schwarzenegger et une suite, Conan le Destructeur, sort en 1984.

Le magicien: "La richesse peut être merveilleuse, mais le succès peut mettre à l'épreuve le caractère d'un homme aussi sûrement que le plus fort de ses adversaires".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #illustration , #cinema-serie-tv

12 Janvier 2014

Du Sang Du Sang

Un jour, Simon Le Bon du groupe Duran Duran entre dans un studio où les Rolling Stones enregistrent leur prochain album. Effaré par leurs techniques de composition ou chacun répète dans son coin avec des instruments classiques, cherchant l'inspiration et le titre qui tue, il leur demande: "Mais qu'est ce que vous faites, là ?" et Keith Richards lui répond laconiquement: "Tu vois des gars qui font de la musique, mec !". ^^

Rio de Duran Duran.
Rio de Duran Duran (1982).

Rio selon Cliff Chiang.
Ex-libris Vampirella de Chiang.

Sur un Ex-libris tiré de l'univers Vampirella (Dynamite Entertainment) Cliff Chiang pastiche la jaquette de l'album musical Rio du groupe Duran Duran. Ici, la femme drapée de pourpre dessinée par Patrick Nagel s'est transformée en Vampirella.

 

Rio est le second album studio du groupe britannique Duran Duran, sorti en mai 1982. Le 1er titre enregistré et sorti comme single, est My own way, produit par Colin Thurston et enregistré aux Studios Townhouse de Londres en octobre 1981. Le reste de l'album est enregistré au printemps 1982 aux Studios AIR de Londres. Hungry like the wolf, le second single, sort au Royaume-Uni le 14 mai 1982 et se classe 5e des charts dès le lendemain.

L'album devient Disque d'or aux Etats-Unis le 1er mars 1983, et Disque de platine le 26 avril 1983, pour ensuite devenir Double Disque de platine.

Titres de l'album:

1. Rio
2. My own way
3. Lonely in your nightmare
4. Hungry like the wolf
5. Hold back the rain
6. New religion
7. Last chance on the stairway
8. Save a Prayer
9. The chauffeur

Rio est un album qui démontre que Duran Duran est bien plus qu'un vieux boy's band des années 80. C'est un album dansant, rythmé et léger. Il suffit pour cela d'écouter les titres Rio, Hungry like the wolf ou la ballade romantique Save a prayer, sans oublier Lonely in your nightmare ou encore My own way... et la très belle pochette de l'affichiste Patrick Nagel. Bref, un album incontournable pour comprendre l'essence pop des années 80.

PS: La première version sortie aux Etats-Unis est de mauvaise qualité sonore. Et le genre musical de Duran Duran n'est pas très populaire en Amérique à l'époque. Pour cela, le groupe bâtit un grand plan de communication et de promotion et réalise notamment des vidéos avec le réalisateur Russell Mulcahy. Il filme également des concerts au Sri Lanka et Antigua. Pour l'anecdote, le guitariste Andy Taylor y attrape la malaria et doit retourner en Angleterre, retardant ainsi la tournée européenne du groupe.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #musique