30 Octobre 2015

Nightwarriors

Philippe Geluck: "Si ma femme ouvrait un bistrot, elle me verrait plus souvent".

Nighthawks d'Edward Hopper.
Nighthawks de Hopper exposé au Art Institute of Chicago (1942).

Nighthawks selon Phil Jimenez.
Guy Gardner: Warrior #29 (DC Comics) de Beau et Jimenez (Couverture).

Dans le comics book Guy Gardner: Warrior #29 - "It's my party and I'll fight if I want to" (Beau et Jimenez, DC Comics) Phil Jimenez parodie la toile d'Edward Hopper, Nighthawks, sur une des couvertures bis de sa BD. Ici, le Philies est remplacé par le Warrior de Guy Darrin Gardner alias Vuldarian Warrior, et les clients par Superman, Lobo, et Artemis.

 

Pour avoir plus de détails sur ce tableau américain et en voir d'autres pastiches, c'est par ici que ça se passe: 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9. ;-)

Damien Caillaud: "Quand on noie son chagrin au bistrot, on ne doit plus appeler cet établissement un débit de boissons mais plutôt un dépit de boissons".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #peinture-gravure

28 Octobre 2015

Johnny and Clyde

J. Edgar Hoover: "L'individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu'il ne peut croire qu'elle existe".

Caricature de Clyde Tolson (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 6 - "Vade Retro Hollywood !" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque Clyde Tolson et lui fait jouer son propre rôle de numéro 2 du FBI au côté de Hoover.
(L'image est tirée de la planche 28, case 5).

 

Clyde Tolson (1900-1975) était le numéro 2 du FBI. Après des études au Cedar Rapids Business College dans l'Iowa, il débute sa carrière en tant qu'employé de bureau au sein du Département de la Guerre. Durant cette période, Tolson suit également des cours à l'Université George Washington, et en 1925 obtient une licence.

En 1927, Tolson intègre le FBI, y voyant une bonne occasion de promotion pour la suite de sa carrière. Après trois années de service au sein des bureaux de Boston et de Washington, il est promu directeur assistant en 1930. C'est en 1936 que Clyde rejoint J. Edgar Hoover pour prendre part à la capture et à l'arrestation d'Alvin Karpis, un brigand notoire. En 1942, il joue un rôle clé dans la capture de saboteurs nazis sur les côtes de Long Island et de Floride. En 1947, il devient le numéro 2 du FBI, s'occupant principalement des tâches administratives et budgétaires.

Du fait de son célibat endurci, il favorise ainsi des rumeurs persistantes qui, depuis les années 1940, laissent entendre qu'il serait homosexuel. Sa collaboration professionnelle et son amitié indéfectible le liant à Hoover, ont laissé supposer qu'ils formaient un couple homosexuel. Il devient également l'héritier de J. Edgar Hoover. Les deux hommes étaient presque constamment ensemble, au travail, passaient des vacances ensemble, déjeunaient et dînaient ensemble presque chaque jour de la semaine.

En 1966, le président Lyndon Johnson lui décerne la Médaille du mérite du Service Civil Fédéral. Même après avoir atteint l'âge de la retraite obligatoire en 1970, Clyde Tolson continue de seconder J. Edgar Hoover. Il devient le directeur par intérim du FBI après la mort de ce dernier, le 2 mai 1972. Il décide cependant de démissionner, remplacé par L. Patrick Gray le jour suivant. Clyde Tolson quitte définitivement le FBI, deux semaines plus tard.

Clyde Tolson décède en 1975, enterré à quelques mètres de la tombe d'Edgar Hoover, au cimetière du Congrès.

PS: En 2012, dans le biopic sur Hoover réalisé par Clint Eastwood, les rapports plus que fraternels entre J. Edgar et Clyde y sont évoqués. Et c'est l'acteur Armie Hammer qui incarne Tolson au côté de Leonardo DiCaprio.

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #police , #politique

26 Octobre 2015

Vampire Runner

"T'endors pas, c'est l'heure de mourir".

Blade Runner de Ridley Scott.
Blade Runner de Scott (1987).

Blade Runner selon Elena Casagrande.
Angel #40 de Armstrong, Tischman, et Huehner (Couverture alternative de Casagrande).

Dans Angel #40 (Armstrong, Tischman, et Huehner, IDW Publishing) Elena Casagrande, l'illustratrice de la couv', pastiche l'affiche du film Blade Runner de Ridley Scott, sur la couverture bis de sa BD. Ici, le blade-runner Rick Deckard alias Harrison Ford est remplacé par Liam alias Angel, et la répliquante Rachel alias Sean Young par Cordelia Chase.

 

Pour avoir plus d'informations sur ce film de science-fiction et en voir une autre parodie, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

John Henry Alvin (1948-2008) est l'illustrateur de cette affiche de film. Il a réalisé de nombreux posters de long métrages très populaires comme: E.T., Cocoon, Predator, Les Goonies, Gremelins, L'empire du soleil, Cobra, Batman, le défi, ...

Roy Batty: "J'ai vu tant de choses que vous, humains, ne pourriez pas croire. De grands navires en feu surgissant de l'épaule d'Orion. J'ai vu des rayons fabuleux, des rayons C, briller dans l'ombre de la porte de Tannhäuser. Tous ces moments se perdront dans l'oubli comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir".

Publié par Chelmi à 08:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #cinema-serie-tv

24 Octobre 2015

Terreur ailée

Comme tu le sais ou pas d'ailleurs !, je ne publie jamais de références BD rendant elles-mêmes hommage à d'autres BD. C'est un choix éditorial que je me suis fixé dès la création du blog. J'aime quand la BD ne se regarde pas le nombril, et va chercher son inspiration vers d'autres arts. Je fais toujours en sorte qu'en regardant par le prisme de la BD, on découvre un tableau de maître, un film, une photographie, un album musical... Bref, kiCswiLA? est une vraie escroquerie, un blog qui fait semblant de parler de bande-dessinée, mais qui dans les faits, fait tout sauf ça ! ^^
Et bien pour une fois, je vais faire une petite exception... Encore que, même si Frank Frazetta a effectivement aussi travaillé sur quelques couvertures de comics, ces illustrations, comme celle qui suit, se suffisent à elles-mêmes, ce sont aussi au final des toiles à part entière qui ont leurs propres histoires.

Winged Terror de Frank Frazetta pour la couverture de Creepy.
Winged Terror (1965) de Frazetta pour la couverture de Creepy (1966).

Winged Terror selon Benoît Serrou.
Les chroniques de chair et d'acier de Pixel Vengeur (Planche 17).

Dans Les chroniques de chair et d'acier - Les aventures de Jérôme fils de Crom (Pixel Vengeur, Desinge - Hugo & Cie) Benoît Serrou alias Pixel Vengeur pastiche Winged Terror de Frank Frazetta illustrant la couverture du magazine comics Creepy #9 paru en juin 1966, sur une planche de sa BD. Ici, Argos le spartiate est remplacé par Jérôme, le fils de Crom.

Outre cette planche, c'est toutes Les chroniques de chair et d'acier qui rendent hommage à Frank Frazetta, le génie graphique de l'heroic fantasy. Benoît Serrou écrit sur la préface de sa BD: "Cet album est dédié à Robert E. Howard [Auteur de Conan], celui par qui tout a commencé. Et à Frank Frazetta, celui qui a posé la base graphique".

 

Creepy est un magazine américain bimestriel de comics d'horreur édité par Warren Publishing de 1964 à 1983. Si à l'origine le magazine est exclusivement en noir et blanc, progressivement et occasionnellement des pages couleurs y sont insérées. Les histoires sont de très bonne qualité, et les couvertures de la série sont souvent réalisées par de grands illustrateurs comme Richard Corben, Manuel Sanjulian, Ken Kelly, Vicente Segrelles... et bien sûr Frank Frazetta. Depuis 2009, Dark Horse détenteur des droits sur Creepy, a relancé la revue avec une nouvelle équipe mais ne rencontre pas le même succès que son aîné.

Le numéro 9, qui nous réunis aujourd'hui, Creepy #9 - "Terror in the dark kingdom", rassemble neuf histoires dont une est intitulée Dark kingdom. Cette dernière, dessinée par Gray Morrow et scénarisée par Archie Goodwin, raconte une mésaventure du grand spartiate Argos, durant laquelle entre autre, il lutte contre des monstres ailés. C'est cet épisode que Frank Frazetta illustre sur la couverture du magazine.

PS: Creepy a aussi eu son adaptation française. Sont ainsi parus chez Publicness, 30 numéros de 1969 à 1976, et ensuite chez Triton, 4 numéros en 1978.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #illustration

22 Octobre 2015

Boule à Z

Sinéad O'Connor: "Je déteste les pubs pour cheveux d'Andie MacDowell, elle fait tellement propre sur elle ! Si je la rencontrais, je lui raserais la tête".

I do not want what I haven't got de Sinéad O'Connor.
I do not want what I haven't got de O'Connor (1990).

I do not want what I haven't got selon Michael Avon Oeming.
Powers #10 d'Oeming et Bendis (Couverture).

Dans le comics book Powers #10 - "Role play, Part 3" (Oeming et Bendis, Image Comics) Michael Avon Oeming pastiche la pochette de l'album musical I do not want what I haven't got de Sinéad O'Connor, sur la couverture de sa BD. Ici, la chanteuse Sinéad O'Connor est remplacée par l'inspecteur Deena Pilgrim.

 

Un cœur de feu avec un visage de madone chauve, ainsi pourrait-on décrire Sinéad O'Connor en 1990, à l'époque où sort I do not want what I haven't got, le deuxième album de l'artiste. Il prend la première place des charts aux Etats-Unis et devient double Disque de platine. Rolling Stone le classe à la 406e place de son classement des 500 meilleurs albums de tous les temps

Titres de l'album:

1. Feel so different
2. I am stretched on your grave
3. Three babies
4. The emperor's new clothes
5. Black boys on mopeds
6. Nothing compares 2 U
7. Jump in the river
8. You cause as much sorrow
9. The last day of our acquaintance
10. I do not want what I haven't got

Emouvante à l'extrême, la voix de Sinéad O'Connor imprègne ces dix titres d'une personnalité hors du commun dont le point d'orgue est l'inévitable Nothing compares 2 U, écrit par Prince. Cette chanson ne laisse personne indifférent, mais trouve dans l'album ses contrepoints parfaits à travers les intimes Feels so different et Three babies, ou encore le racé The emperor's new clothes. La chanson éponyme qui termine le disque est quant à elle totalement interprétée a capella, telle une profession de foi.

Madonna: "Sinead O'Connor a autant de sex-appeal qu'un store vénitien. On dirait qu'elle s'est fait prendre la tête par une tondeuse à gazon".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #musique

20 Octobre 2015

Cleopatra

"N'épousez jamais un homme que vous n'admirez pas. C'est fatal".

Caricature d'Elizabeth Taylor (Alessandro Barbucci).

Dans Ekhö - Tome 3 - "Hollywood boulevard" (Barbucci et Arleston, Soleil) Alessandro Barbucci croque Elizabeth Taylor, et lui donne le rôle de Biz Sailor, l'alter-ego de l'actrice américaine dans le monde miroir d'Ekhö.
(L'image est tirée de la page 11, case 10).

Cléopâtre selon Alessandro Barbucci.
(Page 3, cases 2, 4, et 5).

Outre ce clin d'œil fait à la star hollywoodienne, les auteurs rendent aussi hommage à sa filmographie avec son rôle monumental de Cléopâtre dans le film éponyme de Joseph L. Mankiewicz.

 

Pour avoir plus de détails sur la bio/filmographie de l'actrice au yeux violet, va faire un tour »ici« où j'ai déjà traité le sujet. ;-)

Elizabeth Taylor: "Il n'y a pas que l'argent dans la vie, il y a aussi les fourrures et les bijoux".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

18 Octobre 2015

Dédicace de Charlie Adlard

Dernièrement, on m'a offert ce joli ex-libris de Walking dead (Adlard, Gaudiano, et Kirkman, Image Comics) dédicacé par le dessinateur Charlie Adlard, himself, le 18 juillet 2015 dans le comic shop, Gosh!, de Londres.

Ex-libris Walking dead de Charlie Adlard.

Adlard a peint cette illustration exclusivement pour cet évènement. Elle a été reproduite à 100 copies au format A3. Mon exemplaire est le numéro 81. On y voit le reflet du buste de Rick Grimes sur le bras ensanglanté d'un zombie.

Encore merci, Cousin et Charlotte, pour ce super cadeau. Bises à vous deux. :-)

PS: Pour ceux qui auraient été déconnectés de la planète zombie ces dernières semaines, sachez qu'en France chez Delcourt, le Tome 23 - Murmures est paru depuis le 16 septembre, et que le Tome 24 - Opportunités sera disponible chez votre dealer préféré dès le 18 novembre prochain... Tu sais donc ce qu'il te reste à faire !! ;-)

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #dedicace , #comics

16 Octobre 2015

What eles !

Philippe Geluck: "Boire du café empêche de dormir. Par contre, dormir empêche de boire du café".

Publicité pour le café Starbucks French Roast.
Publicité pour le café Starbucks French Roast.

Starbucks selon Greg Land.
Ultimate Fantastic Four #14 de Land et Millar (Planche 42, case 1).

Dans le comics book Ultimate Fantastic Four #14 - "La tombe de Namor" (Land et Millar, Marvel) Greg Lang décalque une affiche publicitaire de la marque de café Starbucks, sur une planche de sa BD. Cette réclame promeut les paquets de café de la gamme French Roast. Ici, la femme lisant sont journal est remplacé par le Dr Susan Storm Richards alias la Femme Invisible.

Et encore une fois Greg Land nous sort sa photocopieuse. Il suffit de superposer la photo et le dessin comme je l'ai fait »ici« pour s'en convaincre. Il y a juste la tête et le haut du journal qui diffèrent.

 

Starbucks est la plus grande chaîne multinationale de cafés. Fondée en 1971, Starbucks Coffee Company est alors un commerce spécialisé dans le café en grains. Devenue officiellement Starbucks Corporation en 1987 après son acquisition par Howard Schultz mais continuant à communiquer sous le nom de Starbucks Coffee Company, l'entreprise a ouvert et racheté des salons à travers de nombreux pays. Les boutiques Starbucks, outre des boissons, vendent toujours leur propre marque de café moulu ou en grains, du thé, des pâtisseries, des ustensiles, et des machines à café.

Le nom de Starbucks, tiré du roman Moby Dick, évoque une haute mer de légende et la tradition maritime des premiers négociants en café.

L'affiche publicitaire Starbucks qui nous intéresse aujourd'hui fait l'éloge de la gamme French Roast. Cette catégorie est celle qui nécessite la meilleur variété de grain en raison des hautes températures exigées lors de la torréfaction pour obtenir un parfum très prononcé du café. Cette torréfaction est qualifié de française car dans l'hexagone, nous sommes de gros consommateurs de café très noir, très fort, et très serré par rapport au reste de la population mondiale. Les détracteurs de Starbucks accusent d'ailleurs parfois la chaîne de brûler les grains de ses variété les plus corsées couramment utilisés pour les café fort franças et les espressos italiens, auxquels certains palais de chochottes américains préfèrent des niveaux de torréfaction plus légers, ou des cafés parfumés à la noisette ou à la vanille, en comparaison du goût jugé trop amer et brûlé du café fort.

"Welcome to Starbucks. Shoes optional".
"Look for Starbucks Coffee at your grocery store and bring the rich, distinctive taste home".

Si on traduit rapidement et grossièrement ces deux slogans de l'affiche, les publicitaires nous explique que si on a eu la bonne idée d'acheter un paquet de café Starbucks French Roast à la boutique du coin de la rue, on peut tout à fait transformer son nid douillet d'amour en salon Starbucks, et donc se siffler un bon café comme si on y était, tout en lisant son journal, affalé sur son canapé, en survêt' et chaussettes... elle pas belle la vie ! ^^

Bertrand Cèbe: "L'humour est comme le café: meilleur très noir".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #photographie , #publicité

14 Octobre 2015

Batsgiving

William Bradford: "Nos père étaient des anglais venu de ce grand océan, et qui étaient prêt à mourir dans ce grand désert".

La première action de grâce de Jean Leon Gerome Ferris.
La première action de grâce de Ferris (1899).

The first Thanksgiving 1621 selon Jason Fabok.
Ex-libris Happy Batsgiving de Fabok.

En 2013, pour son ex-libris Happy Batsgiving tiré de l'univers Batman destiné à promouvoir la nouvelle série Batman Eternal (DC Comics) à venir, l'un des principaux dessinateurs, Jason Fabok, transpose la toile de Jean Leon Gerome Ferris, La première action de grâce, sur son trailer. Je te laisse identifier et comparer les différents protagonistes.

 

Jean Leon Gerome Ferris (1863-1930) était un peintre américain surtout connu pour sa série de 78 scènes de l'histoire américaine, intitulée La reconstitution historique d'une nation, la plus grande série de peintures historiques américaine réalisé par un unique artiste. Le tableau La première action de grâce ou en version originale The first Thanksgiving 1621, fait parti de cette série.

A l'automne 1621, alors que le sud de l'Europe subit des records de froid, les colonies anglaises d'Amérique connaissent un temps doux et des récoltes exceptionnelles. Pour célébrer cette première récolte, en octobre, le gouverneur William Bradford décrète trois jours d'action de grâce. Les colons invitèrent alors le chef des Wampanoags et 90 de ses hommes à venir partager leur repas en guise de remerciement pour leur aide. Durant ce festin, des dindes sauvages et des pigeons furent offerts.

C'est cette célébration d'octobre 1621 que retranscrit Ferris en 1899. Mais comme beaucoup de ses œuvres, la toile est truffée d'erreurs historiques qui aujourd'hui encore continuent de fantasmer cette époque. Par exemple les Wampanoags ne portaient pas de coiffes de guerre et n'étaient probablement pas assis à même le sol mais plutôt conviés à la table de leurs hôtes, et les pèlerins n'étaient pas habillé de noir de la tête aux pieds...

PS: Bien que les œuvres de Ferris aient été très populaires pendant de nombreuses années, les critiques modernes sont beaucoup moins élogieux.

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()
Avec les catégories : #reference , #comics , #peinture-gravure

12 Octobre 2015

Yes Sir !

"Welcome Sir ! My name is John !".

Caricature de Robert Dalban (Achdé).

Dans Lucky-Luke - Tome 78 - "Les tontons Dalton" (Achdé, Gerra, et Pessis, Lucky Comics) Achdé croque Robert Dalban, et lui donne le rôle du majordome Bobby chargé de veiller sur le tout jeune Emmett Junior Dalton, le petit neveu des quatre frangins.
(L'image est tirée de la page 19, case 8).

Après Francis Blanche et Paul Mercey, les auteurs continuent leur hommage aux Tontons flingueurs où Dalban joue Jean, le majordome du Mexicain.

 

Pour avoir plus d’informations sur a bio/filmographie de cet acteur, va faire un tour »ici« où j’ai déjà traité le sujet. ;-)

Robert Dalban (alias Jean dans Les tontons flingueurs): "Quand ça change, ça change... Faut jamais se laisser démonter. […].Je ne demande pas à monsieur si monsieur sait s'en servir".

Publié par Chelmi à 07:00am - Voir les commentaires ()