12 Mai 2007

Le cow-boy au nœud pap'

"Bien des fois, chez les Jésuites où j'ai fait mes études, j'ai été puni pour la caricature d'un professeur. Tous y sont passés, et je me sers maintenant encore de ces caricatures-là pour mes croque-morts".

Caricature de Morris (Roba).

Dans Boule et Bill - Tome 24 - "BwoufAllo Bill" (Roba, Dargaud) Roba caricature Morris et lui donne le rôle de l'instituteur de Boule.
(L'image est tirée de la page 18, case 3).

 

Morris (1923-2001) était un auteur de BD belge. C'est en prenant des cours par correspondance qu'il s'initie aux techniques de l'animation. Et à vingt ans, il exerce le métier d'encreur au CBA, un studio belge de dessins animés où il fait la connaissance de Franquin et de Peyo. A la fermeture de celui-ci, il se lance dans l'illustration et dessine de nombreuses couvertures pour Le Moustique et Het Laatste Nieuws.

Il invente le personnage de Lucky Luke dont la première aventure, Arizona 1980, est publiée en 1946. A la fin des années quarante, Morris rencontre ses collègues Jijé, Franquin et Will. Les quatre dessinateurs, qui seront rebaptisés -Le Gang des quatre-, travaillent à l'époque dans le studio de Jijé.

Morris s'installe aux Etats-Unis en 1948, où il fait une double rencontre : celle de sa future femme et de son futur scénariste, René Goscinny. Les connaissances acquises durant ce séjour, par les deux auteurs, sur l'histoire du pays et les figures marquantes de la conquête de l'Ouest alimentent les albums de Lucky Luke dont le succès grandit rapidement.

En parallèle, de 1964 à 1967, Morris s'associe avec Pierre Vankeer et réalise La Chronique du 9e Art, ainsi que quelques histoires brèves, publiées dans Spirou. A la mort de Goscinny, il collabore avec divers scénaristes parmi lesquels Vicq, Xavier Fauche, Jean Léturgie, et Guy Vidal. A partir de 1987, il dessine les premiers tomes de la série Rantanplan, quitte les éditions Dargaud et fonde Lucky Production fin 1990.

La popularité du cow-boy qui tire plus vite que son ombre, a donné lieu à plusieurs dessins animés: Daisy Town, La ballade des Dalton ... ; à des séries animés dont Les nouvelles aventures de Lucky Luke que je trouve très réussi ; et à plusieurs films : Lucky Luke avec Terence Hill (dont une série TV de 10 épisodes a aussi été adaptée), Les Dalton avec Eric et Ramzi, et prochainement Lucky Luke avec Jean Dujardin.

Le talent de Morris a été salué par le XXème Salon International de la Bande Dessinée d'Angoulême qui lui a décerné le Grand Prix Spécial en juin 1992. Morris est un des rares auteurs dont l'oeuvre est entièrement consacrée à un seul héros.

Après sa mort, c'est Achdé qui a reprit le flambeau au dessin de Lucky Luke accompagné de Gerra au scénar.

PS: En 1983, Lucky Luke décidait d'arrêter de fumer, et le 7 avril 1988, à Genève, Morris est récompensé par l'Organisation Mondiale de la Santé dans le cadre de la Journée Mondiale sans Cigarette pour avoir montré le bon exemple. Je ne suis pas convaincu que Luke incitait nos chères têtes blondes à fumer, mais bon, on en revient au fameux débat de l'influence des fictions (BD, livre, Cinéma, jeu vidéo ...) sur notre propre vie, personnellement, je n'y crois pas une seconde.

Publié par Chelmi à 10:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #auteur-bd

Commentaires