24 Mai 2007

Le Roi, c'est lui...

... mais la Loi, c'est Judge Dredd ! ^^

Portrait de Louis XIV de Hacinthe Rigaud.
Portrait de Louis XIV par Rigaud exposé au musée du Louvre de Paris.

Portrait de Louis XIV selon Albert Uderzo.
Astérix - Tome 25 d'Uderzo (Page 5, case 4).

Dans Astérix - Tome 25 - "Le grand fossé" (Uderzo, Edition Albert René), Albert Uderzo transpose la toile de Hyacinthe Rigaud, Le portrait de Louis XIV, dans une planche de sa BD. Ici, le Roi Soleil est remplacé par Ségrégationnix, le chef de la moitié droite du village au grand fossé.

La bulle, "Le village c'est moi !", fait référence à la célèbre phrase de Louis XIV, "L'état c'est moi".

 

Extrait de la fiche du musée du Louvre:

"[...] Le monarque et le principe royal s'identifient dans ce chef-d'œuvre, peint en 1701 [par Hyacinthe Rigaud (1659-1743)], exposé au salon de 1704 et destiné à être offert au jeune roi d'Espagne Philippe V, petit-fils de Louis XIV. Mais le roi fut si content de son portrait qu'il le garde, le fit placer dans la salle du trône et en commanda une copie qu'il envoya à Madrid.

Le vieux roi est représenté triomphant dans sa splendeur, impressionnante image de la monarchie de droit divin. Malgré la maladie et les années, il reste le plus grand roi d'Europe ; par son élégance et sa fière prestance il est toujours le Roi Soleil. Chaque détail prend ici un sens de majesté symbolique : l'énorme colonne de marbre où s'accroche la vaste draperie de velours rouge n'écrase pas le souverain, pas plus que le lourd manteau royal fleurdelisé ni les antiques « regalia » du trésor de Saint-Denis.

Cette œuvre si caractéristique de l'art du Grand Siècle marque pourtant une évolution toute nouvelle : l'influence de la technique nordique, qui s'attache à la beauté des couleurs, au rendu de la matière, qui se plaît à traduire les jeux de la lumière et de la pénombre sur les riches étoffes. Déjà naît ce sensualisme pictural qui régnera sur le dix-huitième siècle, aux dépens de l'académisme italien qui avait été imposé par Le Brun à l'art de la seconde moitié du dix-septième siècle. [...]"

PS: Cet album, est le premier réalisé entièrement seul par Uderzo. Et pour moi, avec Astérix chez Rahazade, ça fait partie des meilleurs tomes de la série.

Publié par Chelmi à 09:03am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure

Commentaires

Timon 27/05/2007 09:25

Tout le monde sait que tu le fais exprès pour avoir des commentaires ^_^ 

rrr 10/06/2015 19:44

rr

rrr 10/06/2015 19:44

r

Chelmi 27/05/2007 09:42

Zut ! I am demasqued ! ^^

Robert Mudas 25/05/2007 10:08

Musée sans le e final, ça fait pas sérieux Chelmi...Sympathique clin d'oeil, je me disais bien que cette case me disait quelque chose !

Chelmi 25/05/2007 17:08

Je corrige de suite, et pour la peine, je te fais cinq tours de piste et 10 pompes ! ^^