16 Juillet 2007

Pauvre LamBil

"Comme je travaille chez moi, je suis un paresseux culpabilisé. C'est pour ça que je travaille tous les jours. Le dimanche, je fais mes corrections. L'usine où je travaille, en fait, c'est ma maison !".

Caricature de Willy Lambil (Achdé).

Dans Lucky Luke - Tome 74 - "La corde au cou" (Achdé et Gerra, Lucky Comics) Achdé croque Willy Lambil et lui donne le rôle du caporal Field du fort Blueshirt, à qui Luke demande de l'aide pour calmer la rébellion des indiens de la tribu des Têtes Plates manipulée par les Dalton.
(L'image est tirée de la page 37, case 7).

Comme pour Cauvin, les auteurs font un clin d'œil à sa séries phare Les tuniques bleues en lui faisant porter la tunique des soldats nordistes, ainsi que le nom Field, diminutif de Chesterfield, un des héros de la BD.

 

Willy Lambil (1936) est un dessinateur de BD belge. Après avoir arrêté l'école à 15 ans, il entreprend une année d'étude à l'école des Beaux Arts de Bruxelles. Mais cette voie, difficile pour le jeune homme qu'il est, le rebute et il préfère entrer directement dans la vie active. A 16 ans, il est embauché aux éditions Dupuis comme lettreur.

Grâce à un ami, il rencontre Jijé. Ce dernier l'incite à créer son histoire et le pousse sans cesse. Willy décide d'apprendre sur le tas et invente une série, Sandy et Hoppy qui paraît régulièrement dans Spirou magazine dès 1959.

Après le décès de Louis Salvérius, en 1972, Lambil reprend sa bande dessinée Les tuniques bleues avec le scénariste Raoul Cauvin. Les héros Blutch et Chesterfield rencontrent un immense succès auprès de la jeunesse et l'ancienne génération.

Forts de cette victoire, les deux compères développent un nouveau concept Pauvre Lampil qui met en scène les véritables mésaventures d'un dessinateur sur son lieu de travail. Les aventures du Pauvre Lampil sont inspirées de sa propre vie. Les anecdotes de ce dessinateur deviennent encore plus désopilantes en prenant en compte cet élément. Qu'il est dur d'être dessinateur de BD ! ^^

Hélas, à cause du succès des Tuniques Bleues, Lambil et Cauvin ne peuvent sortir que sept albums. Désormais, Willy doit uniquement se consacrer à leur première série qui est à la fois son étrier dans le monde de la BD. En 2006, est sortis cinquantième album, toujours aussi apprécié du grand public.

Willy Lambil: "Tiens, m'avait dit Jijé, dessine mes lunettes. Ce que j'ai fait ! En regardant le résultat, il a souri et a remarqué : ça, ce sont des lunettes, ce ne sont pas mes lunettes ! Belle leçon d'observation".

Publié par Chelmi à 15:15pm
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #auteur-bd

Commentaires