27 Septembre 2007

Edgard, Félix, Pierre, Jacobs, ...

... Paul, Jacques, ... Bah quoi ! ^^
Ce genre de patronyme me fait penser aux énoncés de problème de calcul que j'avais en primaire.

Caricature de Edgard P. Jacobs (Hergé).

Dans Tintin et Milou - Tome 2- "Tintin au Congo" (Hergé, Casterman) Hergé caricature Edgar P. Jacobs et lui donne le rôle d'un journaliste interviewant Tintin avant son départ pour l'Afrique.
(L'image est tirée de la page 1, case 1).

Hergé rend hommage à son collaborateur en le faisant aussi apparaître brièvement dans d'autres albums de Tintin (Les cigares du Pharaon, Le sceptre d'Ottokar, Les 7 boules de cristal, et Objectif Lune).

 

Edgar P. Jacobs (1904-1987) est un auteur belge de bande dessinée. Connu et reconnu pour sa passion et ses talents de dessinateur, il fut également féru de musique, au point de signer un contrat en 1922, au côté de Mistinguett, pour La grande Revue du Casino de Paris. Puis il devient artiste lyrique à l'Opéra de Lille, métier interrompu en 1940 à cause de la seconde guerre mondiale.

En 1941, il entre au journal Bravo où il se voit confier la suite des aventures de Flash Gordon, série américaine, mais la censure allemande l'interdit au bout de quelque numéros. Toujours pour Bravo, il publie en 1943, Le rayon U, BD qui raconte les aventures d'une équipe d'explorateurs norlandiens recherchant de l'urandium.

Il fait ensuite la connaissance de son grand ami Hergé, pour qui il fera les corrections, le coloriage... de certains albums de Tintin.

Le 26 septembre 1946 paraît la première page du Secret de l'Espadon dans le Journal de Tintin, mettant en scène le capitaine Francis Percy Blake et le professeur Philip Edgard Angus Mortimer contre Olrik, colonel et gangster. Il met fin à sa collaboration avec Hergé en 1947 pour avoir le loisir de mettre les nombreuses aventures de Blake et Mortimer : Le mystère de la grande pyramide, La marque jaune, L'énigme de l'Atlantide, S.O.S. météores ...

En 1977, Jacobs publie le premier tome des Trois formules du professeur Satô et SON dernier tome de Blake et Mortimer. Ce n'est que bien plus tard que paraîtra le second tome, la suite posthume, entièrement dessiné par Bob de Moor, d'après le scénario et la maquette de Jacobs.

Comme il l'espérait, après sa mort, chacun connaît et rend hommage au père de Blake et Mortimer ainsi qu'à leurs aventures ! Aujourd'hui, de nombreux dessinateurs travaillent dans son esprit graphique, Ted Benoit, André Juillard, Philippe Dumas, Jean-François Miniac...

PS: Les aventures de Blake et Mortimer connaîtront de nouveaux épisodes sous la plume et le crayon de différents scénaristes et dessinateurs (Moor, Van Hamme/Benoît, et Sente/Juillard).

Publié par Chelmi à 08:10am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #auteur-bd

Commentaires

Alan 27/09/2007 18:44

Bien entendu, Jacobs apparait dans les moutures suivantes des ouvrages en question... puisqu'en 1930, les 2 hommes ne se connaissaient pas. C'est après guerre qu'Hergé décide de formater ses oeuvres précédentes en des 62 planches couleurs. Pour cela, il se fait aider d'EPJ. Du coup, on peut se demander si c'est Hergé qui place Jacobs, ou Jacobs qui s'installe...

Chelmi 27/09/2007 18:58

^^Excellente remarque. :-)