Après William S. Hart, nouvel hommage aux vieilles vedettes de western.

Caricature de Roy Rogers (Morris).

Dans Lucky Luke - Inédit en Album - "Paradise Gulch" (Morris et Goscinny, Histoire parue dans Les Cahiers de la BD numéro 43 et dans Stripchrift), Morris croque Roy Rogers et lui fait jouer son propre rôle du cow-boy chantant.
(L'image est tirée de la planche 1, case 6).

 

Roy Rogers (1911-1998) était un acteur et chanteur américain. Au début des années 30, il débute sa carrière d'artiste comme chanteur et obtient un franc succès avec les titres Cool Water et Tumbling Tumbleweeds.

Il fait sa première apparition à l'écran dans un film intitulé Rhythm on the range en 1936 qui met en vedettes Bing Crosby et Martha Raye. L'année suivante, il fait ses véritables débuts, en cow-boy chantant, dans un film aujourd'hui oublié et qui s'intitule Under Western Stars.

Il continue de chanter, tout en travaillant pour la télévision notamment sur NBC où il devient une véritable vedette avec son Roy Rogers Show suivi de The Roy Rogers and Dale Evans Show qui compte plus d'une centaine d'épisodes.

Son épouse, Dale Evans est tout aussi célèbre que lui, tournant une quarantaine de films à ses côtés et composant la plupart de leurs chansons dont leur chanson-thème, Happy Trails.

Aujourd'hui, en scrutant la longue filmographie de Roy, on peut distinguer et mettre en avant quelques longs métrages connus (ou si ce n'est pas le cas qui mérite de l'être) comme Le Retour de Billy The Kid, A la poursuite de Jesse James, L'Escadron noir, Le Fils de visage pale, Ne tirez pas sur le bandit ...

Entouré de son éternel comparse, Gabby Hayes, son chien Bullett, et son cheval Trigger, Roy Rogers demeure une des figures les plus sympathiques qu'ait produites le western américain (même si pour moi, rien ne vaut un Clint hargneux, crasseux et mal rasé, mais ça c'est une autre époque ;-) ).

PS: Sa dernière apparition télé, remonte à 1976, dans un épisode de Wonder Woman.

Retour à l'accueil