6 Janvier 2008

Gary

"Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice".

Caricature de Gary Cooper (Morris).

Dans Lucky Luke - Inédit en Album - "Paradise Gulch" (Morris et Goscinny, Histoire parue dans Les Cahiers de la BD numéro 43 et dans Stripchrift), Morris croque Gary Cooper et lui fait jouer son propre rôle de vieille légende de l'ouest.

 

Gary Cooper (1901-1961) était un acteur américain. Fils d'un magistrat, il est envoyé en Angleterre pour ses études. De retour aux Etats-Unis, il se passionne pour l'art et le dessin, et publie avec succès mais sans vraiment gagner sa croute des caricatures dans le journal local.

En 1923, il se rend en Californie, et bon cavalier, il commence par faire de la figuration dans des westerns. La Paramount le prend sous contrat de 1927 à 1940. Jouant dans plus de cent films, tournant avec les plus grands réalisateurs, Gary Cooper a donné une image inoubliable de l'aventurier de l'Ouest, apparaissant à la fois dans des westerns prestigieux et dans des comédies, incarnant des personnages francs, taciturnes, obstinés et épris de justice.

Elégant, il s'impose par sa présence physique, sa haute taille, la simplicité de ses gestes et se montre capable d'interprétations de plus en plus nuancées et délicates. Il joue les jeunes premiers dans Cœurs brûlés de Sternberg, aux côtés de Marlene Dietrich, en 1930, ou dans L'extravagant Mr. Deeds de Capra en 1936. Il incarne les justiciers dans Le cavalier du désert de Wyler en 1940, ou dans Le Train sifflera trois fois de Zinneman pour lequel il reçoit l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle de du sergent York en 1952 aux côtés de Grace Kelly, et illumine de sa présence des chefs-d'œuvre comme Vera Cruz en 1954 ou L'Homme de l'Ouest en 1958.

En 1961, affaibli par la maladie, Cooper ne peut pas aller recevoir l'Oscar d'honneur qui lui est remis par la prestigieuse académie du cinéma et envoie James Stewart, bouleversé par l'absence de son ami, le chercher pour lui. Quelques semaines plus tard, le monde entier apprend sa mort, six mois après celle de Clark Gable. Une mort qui marqua la fin d'une immense star, d'une célèbre figure du septième art, et avec lui, la fin d'un certain âge d'or du cinéma hollywoodien.

PS: Il a joué dans 107 films, dont seulement 16 étaient en couleurs, et dont 14 étaient muets.

Publié par Chelmi à 11:48am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires