16 Janvier 2008

Non ce n'était pas le Radeau

De la Méduse ce bateau ♪
Qu'on se le dise au fond des ports ♪
Dise au fond des ports ♫
... ♪

Le radeau de la Méduse de Théodore Géricault.
Le radeau de la Méduse de Géricault exposé au musée du Louvre.

Le radeau de la Méduse selon Guy Peellaert.
Pravda la survireuse de Peellaert et Thomas (Page 39, case 1).

Dans Pravda la survireuse (Peellaert et Thomas, Losfeld) Guy Peellaert transpose le tableau de Théodore Géricault Le radeau de la Méduse dans une des planches de sa BD. Ici, les naufragés sont remplacés par des cavaliers nordiste et une bande de motard(e)s. La rouquine au fond, c'est Pravda l'héroïne de cette histoire complètement barrée, psychédélique et, parait-il (Oui parce que moi, y en pas tout comprendre cet ovnis), riche de symboles.

 

Pour retrouver plus de détails sur cette toile, tu peux aller faire un tour »ici«, »là« et encore »ici« où j'ai déjà traité le sujet. :-)

PS: D'après Wikipédia, la couverture de l'album Coke en Stock de la série Tintin et Milou est aussi un clin d'œil au Radeau de la Méduse. Bof, si c'est vraiment le cas, j'ai envi de dire: Hergé va t'acheter des lunettes. Bon, il y a bien un jeu de mot à l'intérieur du tome lorsque le capitaine Haddock tombe du radeau et remonte à la surface coiffé d'une méduse (Tintin : "Vous voulez donc à tout prix que ce soit réellement le Radeau de la Méduse ?" -Page 39 case 8-). Mais, soyons sérieux, il n'y a aucune vraiment aucune correspondence graphique entre le couverture et la toile. Et comme le chante si bien Georges Brassens : NON ce n'était pas le Radeau, De la Méduse ce bateau !!

Publié par Chelmi à 09:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure

Commentaires

DomiMo 23/10/2009 10:19


Oah une version lubrique du radeau de la Méduse !!!

Le sujet de départ n'était pourtant pas très glamour...


Chelmi 23/10/2009 16:48


Lubrique, je ne sais pas. Mais psychédélique, sans aucun doute ! :-)