Après La méridienne selon Plessix...

Autoportrait à l'oreille bandée de Vincent Van Gogh.
Autoportrait à l'oreille bandée de Vincent Van Gogh.

Autoportrait à l'oreille bandée selon Jean-Louis Mourier.
Trolls de Troy - Tome 5 de Mourier et Arleston (Couverture spéciale du coffret tomes 5 à 8).

Dans Trolls de Troy - Tome 5 - "Les maléfices de la Thaumaturge" (Mourier et Arleston, Soleil) Jean-Louis Mourier rend hommage à Vincent Van Gogh en parodiant l'Autoportrait à l'oreille bandée sur la couverture de son album édition coffret tomes 5 à 8. Ici, Van Gogh est remplacé par le troll Roken portant un bandeau à l'oreille depuis qu'il s'est fait bouffer une esgourde par Waha dans le premier tome.

Les postures ne sont pas transposables. L'un est de face et l'autre de trois quart. Mais, pour coller au tableau, Mourier a quand même mis le pansement sur l'oreille droite, alors que normalement Roken est mutilé de la gauche. Noter aussi l'application apportée à la texture (en cercle et rectiligne) et la position de l'amulette qui rappelle celle du bouton de veste.

 

Pour la petite histoire, le 23 décembre 1888, à la suite d'une dispute dans leur atelier d'Arles, cet illuminé de Vincent Van Gogh tente de blesser son confrère Paul Gauguin avant de s'auto-punir en se tranchant le lobe de l'oreille droite avec une lame de rasoir. Il a offert le morceau de chair à une prostituée. Rapidement rétabli, Van Gogh peint son autoportrait, l'oreille blessée étant pansée par un bandage qui lui entoure le visage. Pour Paul Gauguin, cette nouvelle crise de folie marque la fin de leur collaboration déjà bien éméchée.

Cette toile de janvier 1889 est actuellement à Chicago, dans la collection privée de Monsieur et Madame Leigh B. Block.

PS: J'me demande ben qu'elle a été la réaction de la prostitué et qu'est ce qu'elle a foutu de ce petit bout de peau. OO

Retour à l'accueil