19 Mars 2008

Animal Lecteur

"Je suis capable de jouer des monstres. Je comprends les monstres. Je comprends les fous".

Caricature de Anthony Hopkins (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 2 - "A gore et à cris" (Léturgie Père et fils, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) caricature Anthony Hopkins et lui donne le rôle du docteur Hannibal, un serial killer.
(L'image est tirée de la page 22 case 10).

Outre le clin d'œil à Anthony Hopkins, les auteurs rendent aussi hommage à son personnage de la saga Hannibal Lecter.

 

Sir Anthony Hopkins (1937) est acteur américain d'origine britannique. Enfant, il est mauvais élève, mais l'école lui permet néanmoins de s'essayer au théâtre. Il s'incrit alors dans un club d'art dramatique et envisage de faire carrière dans la comédie. Diplômé de la prestigieuse Royal Academy of Dramatic Art de Londres, membre du Phoenix Theather Company de Leicester, il rejoint en 1965 sir Laurence Olivier au Théâtre national britannique, et devient vite une grandes figures de la scène d'outre-manche.

C'est en 1967 qu'il débute sur grand écran, dans The White bus, avant d'être véritablement remarqué, un an plus tard, dans Un lion en hiver. Après de multiples apparitions dans des seconds rôles, au cinéma comme à la télévision, Hopkins refait parler de lui en 1977 grâce à Audrey Rose de Robert Wise, puis l'année suivante avec Magic de Richard Attenborough. Il joue ensuite des premiers rôles pleins d'humanité dans des films comme Elephant Man de Lynch, ou le remake du Bounty avec Mel Gibson.

Très présent sur le petit écran dans les années 80, Anthony Hopkins devient mondialement célèbre en 1991, grâce à son interprétation du terrifiant Hannibal Lecter dans Le Silence des agneaux de Jonathan Demme, rôle qui lui vaut un Oscar. Il reprend avec délectation ce personnage fascinant en 2001 et 2002, dans Hannibal et Dragon Rouge de Brett Ratner, et assure enfin la narration du film Hannibal Lecter : les origines du mal en 2007.

Dans les années 90, Hopkins est homme d'affaire dans Retour à Howards End et majordome dans Les Vestiges du jour. Il est ensuite tour à tour pourfendeur de vampires dans Dracula au côté de Keanu Reeves, homme politique dans Nixon, patriarche richissime dans Rencontre avec Joe Black et justicier sur le retour dans Le Masque de Zorro.

Très actif et éclectique, l'acteur entame ainsi le nouveau millénaire en force, abordant aussi bien le drame: Cœurs perdus en Atlantide, La Couleur du mensonge ; le thriller: Bad company, La faille ; et  la fresque historique: Alexandre. Il continue d'incarner des personnalités réelles, mais à dans des histoires plus proches de notre époque et plus modestes: Les Fous du roi, Burt Munro, Slipstream... En 2007, dans La Légende de Beowulf, il prête ses traits au roi Hrothgar par le biais du procédé de performance capture.

Anobli par la Couronne Britannique en 1993, citoyen américain en 2000, régulièrement nommé aux Oscars et Golden Globes, Anthony Hopkins, légende du septième art, garde intact sa soif de jouer.

Anthony Hopkins: "Je n'ai pas besoin de me prouver à moi-même que je peux jouer du Shakespeare. Je l'ai déjà fait".

Publié par Chelmi à 09:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires