15 Avril 2008

Alexandre Gustave Bönickhausen

Eiffel, ce nom mondialement connu, n'est en fait qu'un surnom, porté par la famille du célèbre architecte depuis le début du XVIIIe siècle, renvoyant à l'Eifel, le massif boisé d'Allemagne. Le vrai nom de cette famille est Bönickhausen. L'arrière-arrière-grand-père de Gustave, originaire d'une petite ville dans l'Eifel, s'était installée en France en 1710 et ajouta -Eiffel- à son nom patronymique.

Caricature de Gustave Eiffel (Morris).

Dans Lucky Luke - Tome 63 - "Le pont sur le Mississipi" (Morris, Fauche et Léturgie, Lucky Comics) Morris croque Gustave Eiffel et il lui fait jouer son propre rôle. On le voit montrer une maquette en bois de la tour Eiffel à James B. Eads, et ce dernier lui dit: "Laissez tomber le bois, monsieur Eiffel, croyez-moi, le matériau de l'avenir c'est l'acier".
(L'image est tirée de la page 46, case 8).

 

Alexandre Gustave Eiffel (1832-1923) était un ingénieur et un architecte français. Issu de la bourgeoisie dijonnaise, il se passionne tôt pour les disciplines scientifiques, notamment la chimie. En 1852, il rentre à l'Ecole centrale des arts et manufactures de Paris, puis rejoint l'entreprise de construction de Charles Neveu. Il y réalise sa première grande construction : le Pont du chemin de fer de Bordeaux de 1858 à 1860.

En 1867, il crée sa propre entreprise et se lance dans une série de grands projets qui le feront connaître à l'étranger: le Viaduc de la Sioule en 1869, le Pont Maria Pia de Douro en 1877.

Parvenu à ce stade, Gustave Eiffel libère l'architecture de métal et lui offre une marque : l'esthétique. De cette vision naissent la charpente de la Statue de la Liberté de Bartholdi et la Tour Eiffel, commandée pour l'Exposition universelle de 1889. Cependant, son implication dans le scandale financier du Canal de Panama en 1889 entache sa réputation.

Eiffel cesse alors toute construction et se lance dans l'expérimentation scientifique, principalement l'aérodynamique et la balistique, mettant fin à une carrière artistique pourtant exemplaire.

Il décède le 27 décembre 1923 dans son hôtel particulier de la rue Rabelais à Paris et est enterré au cimetière de Levallois-Perret avec tous les honneurs dus à son rang.

Dans l'album Trompe le monde, l'excellent groupe de rock américain The Pixies lui rend hommage dans une chanson intitulé Alec Eiffel (Alexandre Eiffel).

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #invention-industrie

Commentaires

Chogami:0023: 15/04/2008 10:21

Pas mal ca, comme Blog. J'ai adoré des tes montages.

Chelmi 28/04/2008 22:06


Merci. :-)