5 Mai 2008

Gide

"Toute chose appartient à qui sait en jouir".

Caricature d'André Gide (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 2 - "Pigalle" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque André Gide et lui fait jouer son propre rôle.
(L'image est tirée de la page 44, case 8).

 

André Gide (1869-1951) était un écrivain français. Issu d'une famille bourgeoise et protestante, il reçoit une éducation très puritaine. Alors qu'il n'a que 11 ans, il perd son père. Evoluant d'abord dans le cercle des symbolistes, il part en Tunisie pour soigner sa tuberculose et en revient transformé.

Il publie alors en 1897, Les nourritures terrestres, assumant son homosexualité, clamant sa volonté d'assouvir ses désirs et de s'affranchir des servitudes sociales et religieuses. En 1902, il continue sur la voie de la sincérité et de l'honnêteté avec l'Immoraliste.

Son succès s'accroît après la Première Guerre Mondiale, notamment grâce à sa théorie de -L'acte gratuit- dans Les caves du Vatican. En 1925, Gide part pour un voyage d'un an au Tchad et au Congo: il s'engage alors pleinement dans la dénonciation du colonialisme en Afrique noire: Voyage au Congo. Fervent défenseur du communisme, il fustige ce système après son Retour d'URSS en 1936.

En 1947, le Prix Nobel de littérature lui est décerné. Toute sa vie, Gide s'est soucié du rôle et de l'implication de l'écrivain. Dans ses œuvres, il brouille les cartes, défait les mythes, et reste insaisissable.

André Gide: "C'est un art de contempler ce que les ans nous apportent plutôt que ce dont ils nous privent".

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #litterature

Commentaires