11 Mai 2008

Juliette, la perfection au masculin !

Ben quoi ? -Julien- -Juliette- -Gillette- ! Non ? ... Bon ben tant pis ! ^^

Shuffleton's Barbershop de Norman Rockwell.
Shuffleton's Barbershop de Rockwell pour le Saturday Evening Post (1950).

Shuffleton's Barbershop selon Michel Plessix.
Julien Boisvert - Tome 4 de Plessix et Dieter (Planche 32, case 6).

Dans Julien Boisvert - Tome 4 - "Charles" (Plessix et Dieter, Delcourt) Michel Plessix transpose l'illustration Shuffleton's Barbershop de Norman Rockwell illustrant la couverture du Saturday Evening Post du 29 avril 1950 dans une case de sa BD.

 

Avec Shuffelton's Barbershop, on joue les voyeurs, à travers le carreau d'une vitrine d'un barbier. On n'a aucun doute sur le vrai de cette boutique, où tout sent bon l'authenticité, depuis les magazines sur le présentoir, jusqu'au poêle qui diffuse sa douce chaleur. Et les musiciens dans l'arrière boutique, jouent après la fermeture, avec pour tout public un chat noir ... et toi lecteur adoré ! ^^

Cette authenticité, et cette sublimation du réel, Norman Rockwell (1894-1978) la puise dans des clichés photographiques qu'il prend lui-même lors de son travail préparatoire:

Shuffleton's Barbershop - Modèle photographique.

Pour plus d'information sur le travail de Rockwell au The Saturday Evening Post, rends-toi »ici«, »là«, et encore »ici« où j'ai déjà traité le sujet.

PS: Achdé rend aussi hommage à Rockwell sur son blog. :-)

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #illustration

Commentaires