27 Mai 2008

Kilgore

"J'aime l'odeur du napalm le matin. Tu sais, une fois on a bombardé une colline, pendant douze heures. Quand tout a été terminé j'y suis allé. On n'en a trouvé aucun, pas le moindre morceau de leur corps puant. L'odeur, tu sais, cette odeur d'essence, sur toute la colline. Ça sentait... la victoire."
(©Lieutenant Colonel William Kilgore dans Apocalypse Now).

Caricature de Robert Duvall (Christophe Bec).

Dans Bunker - Tome 1 - "Les frontières interdites" (Bec et Betbeder, Dupuis) Christophe Bec croque Robert Duvall et lui donne le rôle du delecat-oficir Zoltan Velikic.
(L'image est tirée de la page 16, case 3).

 

Robert Duvall (1931) est un acteur américain. Il est le second des trois fils de l'amiral William Howard Duvall. Très jeune, il est poussé par ses parents vers une carrière de comédien. Après avoir étudié le théâtre au Neighborhood Playhouse School of Theatre à New York, il débute au cinéma en interprétant le rôle de Boo Radley dans Du silence et des ombres. Le succès est fulgurant. Pourtant, il doit attendre quelques années avant de percer de façon plus durable.

Un an plus tard, il tourne dans Le Combat du Capitaine Newman. Flic new-yorkais homophobe dans Le Détective en 1968 ou chauffeur de taxi dans Bullitt au côté de Steve McQueen, il trouve un puissant accélérateur pour sa carrière en la personne de Francis Ford Coppola. C'est sous sa direction qu'il obtient ses plus beaux rôles: Les Gens de la pluie en 1969, la trilogie des Parrains, Conversation secrète en 1974, ainsi que l'inoubliable lieutenant colonel William "Bill" Kilgore d'Apocalypse Now en 1979, une prestation pour laquelle il remporte le Golden Globe du meilleur second rôle.

Duvall collabore avec d'autres cinéastes de renom comme Robert Altman: M.A.S.H. en 1970, George Lucas: le futuriste et déroutant THX 1138 en 1971, Sam Peckinpah: Tueur d'élite en 1975, ou encore Sidney Lumet: Network en 1976. Composant un brillant tandem avec Robert De Niro dans le film policier Sanglantes confessions en 1981, il est oscarisé en 1983 pour son rôle d'ancien chanteur de country alcoolique dans Tendre bonheur dont il a lui-même composé les chansons.

Archétype du dur au cœur tendre, il collectionne les rôles de flic sympathique, que ce soit aux côtés de Sean Penn: Colors en 1988, ou face à Michael Douglas: Chute libre en 1993, et Denzel Washington: John Q en 2002. Il fait souvent figure de mentor pour la jeune génération, Tom Cruise dans Jours de tonnerre, Nicolas Cage dans 60 secondes chrono, Eric Bana dans Lucky You, ou encore Joaquin Phoenix dans La Nuit nous appartient.

Agé de plus de 60 ans, Robert Duvall tourne avec beaucoup de régularité dans des registres parfois très différents à l'instar de Phénomène, Deep Impact, A l'aube du 6ème jour, Open Range, ou encore Thank you for Smoking... Fort de cette expérience devant la caméra, il se met lui-même en scène dans le très remarqué Prédicateur en 1997, et en tueur à gages passionné de tango dans Assassination Tango en 2004.

Prochainement, il sera à l'affiche de The Last Full Measure de Todd Robinson, et Glad All Over de John Herzfeld.

Robert Duvall: "Un type m'a demandé un jour : -Mais comment peut-on être acteur et républicain ?- Je peux voter dans les deux cas, par contre je me questionne encore sur ce qu'on reproche à mon affiliation politique. Toutes les bavures sur les Noirs dans le Sud ont été commises par des shérifs démocrates".

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires