Lucky Luke: - C' est une des villes préférées des hors-la-loi de tout poil ! On n'y fait que boire et se battre !
Remington: - Ça existe, un paradis pareil ?

Caricature de Frederick Remington (Morris).

Dans Lucky Luke - Tome 71 - "L'artiste peintre" (Morris et De Groot, Lucky Comics) Morris caricature Frederic Sackrider Remington et lui fait jouer son propre rôle de peintre que Luke accompagne pour assurer sa défense à travers l'ouest sauvage.
(L'image est tirée de la page 10, case 2).

A l'intérieur de l'album, les auteurs insèrent plusieurs de ses toiles tels que: Amis ou ennemis, L'attaque des chariots de provisions, ou encore Bagarre au saloon. Je ne te les montrerais pas dans la rubrique kesKifouLA?, vu que ce ne sont que de simples et réels copier coller, les tableaux ne sont pas adaptés ni mis en situation, bref ils ne rentrent pas dans le cadre (Oh joli ^^) du blog.

 

Frederic Sackrider Remington (1861-1909) était un peintre, dessinateur et sculpteur américain. Né à Canton, dans l'Etat de New York, il passe son enfance à chasser et monter les chevaux tout en commençant à réaliser quelques croquis et dessins. Sa famille déménage ensuite à Ogdensburg. Il suit des cours d'art à l'université de Yale tout en trouvant le football et la boxe plus intéressants que l'art.

Il fait rapidement son premier voyage dans l'ouest et devient hommes d'affaires à Kansas City. En 1884, il se marie avec Eva Caten et étudie à la Art Students League de New York. Rapidement, il fait publier ses illustrations et ses dessins dans des publications telles que le Collier's Weekly et Harper's Magazine.

Alors qu'il est devenu mondialement célèbre pour ses descriptions de la vie dans l'ouest américain, Remington n'a visité la région que brièvement, quelques mois seulement à chaque fois. Mais il est toujours là au bon moment, croquant des images de la vie des pionniers avant que le Far West ne soit mis en valeur et que ce genre de vie n'aie disparu.

En 1898, il est correspondant de guerre et illustrateur pendant la guerre hispano-américaine pour William Randolph Hearst. Même s'il s'ennuie très vite à cette tâche, il est présent pour assister à la Bataille de San Juan Hill avec l'assaut des forces américaines emmenées par Theodore Roosevelt.

Bon vivant, épicurien et sifflotteur, Frederic Remington décéde en 1909 après une appendicectomie d'urgence qui a engendré une péritonite très certainement dû à son obésité. Il pesait en effet 134 kilogrammes, et à l'époque, on disait de lui qu'il mangeait et buvait avec la même passion obsessionnelle que lorsqu'il peignait.

PS: Considéré comme un des plus grands peintres américains, il a lui-même été influencé par le peintre Monet, dont il avait pu voir l'œuvre lors d'une exposition de ce dernier à New York.

Retour à l'accueil