4 Août 2008

Haaan ! Ton nid perd kins !

Oui, je sais ça ne veut rien dire ! 'Oo

Caricature d'Anthony Perkins (Simon Léturgie).

Dans Spoon & Withe - Tome 2 - "A gore et à cris" (Léturgie Père et fils, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) croque Anthony Perkins et lui donne le rôle du propriétaire du Motel Bates.
(L'image est tirée de la page 33 case 10).

En faisant ce clin d'œil à Perkins, les auteurs en profitent surtout pour parodier le film Psychose d'Alfred Hitchcock, je t'en dirai plis dans un futur article. ;-)

 

Anthony Perkins (1932-1992) était un acteur américain. Après de solides études dans les établissements huppés de la côte Est: Buckingham Browne and Nichols High School puis l'Université de Columbia, il commence sur les planches dans des spectacles amateurs.

Grâce aux relations de son père, Osgood Perkins comédien de théâtre d'une certaine notoriété à Broadway, il parvient à entrer à Hollywood et tourne son premier film en 1953, The Actress de George Cukor, où il incarne l'amoureux transi de Jean Simmons. L'année suivante cependant, ses ambitions sont revues à la baisse puisqu'il est évincé du casting d'A l'est d'Eden au profit de James Dean... Aussi retourne-t-il quelque temps à Broadway se produire dans des créations théâtrales.

En 1956, sa carrière est relancée avec le western de William Wyler, La Loi du seigneur, où il donne la réplique à Gary Cooper, ce qui lui vaut une mise en nomination aux Oscars pour le meilleur second rôle, puis Du sang dans le désert d'Anthony Mann jusqu'à ce qu'il soit choisi par Hitchcock pour incarner Norman Bates dans Psychose, le rôle de sa vie.

Le comédien est dès lors abonné aux rôles de jeunes hommes anxieux voire névrotiques et joue sous la direction de René Clément: Barrage contre le Pacifique et Paris brûle-t-il ? ; et Claude Chabrol: Le Scandale et La Décade prodigieuse.

Entre 1966 et 1972, Anthony Perkins fait surtout des apparitions comme gueststar dans des téléfilms à suspense.

Définitivement associé à la figure de Norman Bates, l'acteur joue dans Psychose 2 réalisé par Richard Franklin, puis passe derrière la caméra pour le troisième volet, et incarne Bates pour la dernière fois un an avant sa mort dans un téléfilm médiocre, Psychose 4.

Atteint d'une pneumonie, développée à cause de sa séropositivité, le comédien s'éteint à l'âge de 60 ans.

PS: Parallèlement à sa carrière d'acteur, vers le milieu des années 1950, Perkins commence à enregistrer ses premiers disques sur lesquels on découvre une belle voix de crooner de charme. Il grave ainsi plusieurs microsillons tendance jazzy et enregistre également quelques 45 tours en français, notamment sa version d'Il n'y a plus d'après de Guy Béart.

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires