(©Benoît Mouchart dans son ouvrage A l'ombre de la ligne claire: Jacques Van Melkebeke, le clandestin de la BD).

Caricature de Jacques Melkebeke (Hergé).

Dans Les aventures de Tintin et Milou - Tome 11 - "Le secret de la Licorne" (Hergé, Casterman), Hergé caricature son ami Jaques Van Melkebeke et lui fait jouer le rôle d'un passant faisant son marché.
(L'image est tirée de la page 2, case 14).

 

Jacques Van Melkebeke (1904-1983) était un journaliste, écrivain, et scénariste de bande dessinée belge. Ami d'Hergé, il participe de manière officieuse à l'élaboration de certains scénarios des aventures de Tintin, ajoutant nombre de références culturelles hé hé ! ^^. On lui doit la coécriture avec Hergé des pièces M. Boullock a disparu et Tintin aux Indes, le mystère du diamant bleu.

Il aurait également contribué à certains albums de Blake et Mortimer, bien qu'Edgar P. Jacobs, un autre de ses grands amis, ait contesté ce fait. Sa personnalité aurait été l'une des sources d'inspiration de Philip Mortimer.

Durant l'Occupation, il est responsable éditorial pour Le Soir Jeunesse, supplément du quotidien Le Soir. Un article publié dans Le Nouveau journal lui vaut une condamnation pour collaboration en 1945, bien qu'il y ait essentiellement publié des articles culturels. Pour cette même raison, Jacques Van Melkebeke ne peut conserver les fonctions de rédacteur en chef du journal de Tintin, qu'Hergé lui avait confiées.

Ce soupçon d'incivisme l'empêche de poursuivre une carrière régulière dans le journalisme. C'est pourquoi, il prend alors le pseudonyme de plume de Jacques Alexander.

Jacques Van Melkebeke est considéré comme l'homme de l'ombre de la bande dessinée franco-belge, aussi méconnu que son influence fut grande à une certaine époque.

Parmi sa bdgraphie, on peut compter: quelques albums de Corentin, Hassan et Kadour, et de nombreuses aventures de Samedi Jeunesse.

PS: On le retrouve aussi croqué en journaliste dans le Tome 2 - "Tintin au Congo" (Page 1, case 1) et en dignitaire dans la foule du palais de Klow dans le Tome 8 - "Le sceptre d'Ottokar" (Page 59, case 6).

Retour à l'accueil