Merci à Pasukare de BDthèque pour m'avoir fait part de ce clin d'œil ! :-)

Relativity de Maurits Cornelis Escher.
Relativity de Escher exposé au musée des beaux-arts du Canada.

Relativity selon Hermann.
Nic - Tome 3 d’Hermann et Morphée (Dernière case page 34).

Dans Nic - Tome 3 - "Ça, c'est Filarmo, Nic !" (Hermann et Morphée, Dupuis) Hermann parodie la célèbre lithographie de Maurits Cornelis Escher, Relativity, sur une planche de sa BD. L’architecture est identique, seules, les personnages sont remplacés par des animaux.

 

Cette lithographie sur un papier vélin crème, du néerlandais Maurits Cornelis Escher (1898-1972), est imprimée pour la première fois en décembre 1953.

Elle dépeint un monde paradoxal dans lequel les lois de la gravité ne s'appliquent pas. Il existe trois sources de gravité, chacune étant orthogonale aux deux autres. Chaque habitant vit dans un des puits de gravité, où s'appliquent les lois de la physique. La confusion apparente de l’œuvre vient du fait que les trois sources de gravité sont décrites dans le même espace.

La structure dispose de trois cages d'escalier, et chaque escalier peut être utilisé par des personnes qui appartiennent à deux différentes sources de gravité. Cela crée des phénomènes intéressants, comme dans l'escalier du haut, où deux habitants utilisent le même chemin, dans la même direction, et sur le même côté, mais les marches de l’un deviennent les contremarches de l’autre et vis versa.

Je te laisse te prendre la tête sur les autres points déroutant de cette perspective ! ^^

Maurits Cornelis Escher: "Tout cela n'est rien comparé à ce que je vois dans ma tête !" ^^

Retour à l'accueil