15 Septembre 2006

BB comme ...

... BlueBerry et comme BéBel.

Caricature de Jean-Paul Belmondo (Jean Giraud).

Dans la collection Blueberry (Giraud et Charlier, Dargaud) Jean Giraud s'inspire très fortement des traits de Jean-Paul Belmondo pour donner vie à son cow-boy Mike Steve Donovan, alias le Lieutenant Blueberry. La ressemblance est frappante au début de la série puis s'amenuise par la suite.
(L'image est tirée du tome 3, planche 31, case 3).

 

Jean-Paul Belmondo (1933) est un acteur français. Passionné de boxe à l'adolescence, il se destine à une carrière sportive mais il revoit son jugement et s'oriente vers le métier de comédien. Il est reçu au conservatoire en 1951 d'où il sera renvoyé à cause de son comportement (Ça rigole pas là bas ! ^^). Il joue alors dans une petite dizaine de films (Sois belle et tais-toi, Les tricheurs...), mais c'est en 1960, qu'il perce vraiment l'écran en tournant sous la direction de Godard (A bout de souffle) et Sautet (Classe tout risque). Il fait alors partie de se qu'on nomme la Nouvelle Vague, dirigé par les plus grands réalisateurs français qui ont à cette époque révolutionné et inspiré le cinéma du monde entier. Dès lors il étoffe son répertoire de personnages avec des films tels que Un singe en hiver, Cartouche, Pierrot le Fou, et il devient une vrai vedette grâce à L'homme de Rio, Paris brûle-t-il ?, Le Cerveau (avec David Niven), Borsalino ...

Au milieu des années 70 jusqu'à la fin des années 80, il multiplie les polars et les comédies. Il devient le -Bébel Tac Tac Boum Boum- où il se cantonne à un rôle de flic ou d'aventurier intrépide, cool et rebelle qui s'en sort toujours avec un bon mot et une pirouette: L'héritier, Peur sur la ville, L'alpagueur, Flic ou voyou, Le professionnel, L'As des As ("Das iste aïnen oursonne !". ^^ j'adore !), Le Marginal, Les Morfalous, Hold-Up... dans tous ces films d'action, il effectue lui-même ses cascades et pas des moindres.

Et puis avec l'âge notre Bébel national, baisse un peu le rythme avec des films plus calmes mais toujours de qualité tels que Itinéraire d'un enfant gâté et Les Misérables de Lelouch ou encore L'inconnu dans la maison de Lautner. En 1998, il retrouve Alain Delon, son compère de Borsalino, dans Une chance sur deux, film moyen, disons divertissant, mais qui a le mérite de réunir une seconde fois ces deux monstres du cinéma français.

PS: Une adaptation ciné de Blueberry avec Vincent Cassel est sortie en 2004. Mon avis est très mitigé. Je trouve que ça n'a rien à voir avec l'esprit de la BD.

Publié par Chelmi à 11:54am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires

bozel 02/01/2011 16:23



Bébel a aussi inspiré l'auteur du manga Cobra pour son héro.



Chelmi 03/01/2011 18:30



Oui, j'ai un article en cours d'écriture là dessus. Merci. :-)



christian 16/09/2006 16:35

Bonjour,
Surprenant ce blog ! Tu as l'oeil hi! hi!
 

Chelmi 16/09/2006 17:18

Eh Eh ! Bonjour Christian. :-)Pour l'instant toutes les caricatures que je vous ai montrées, je les ai trouvées par moi même lors de mes lectures. Mais dans les articles à venir, il y en a quelques unes que j'ai découvert grâce à certains ouvrages et aussi en fouinant sur le net. ;-)Merci pour ta visite et pour ce petit témoignage de sympathie. :-)