23 Octobre 2006

Aldo la Classe !

"Ma, qu'est-ce qué tou dis là ?
Moi, zé ferais mêmé le domesticus dans cette lézion-là !"

Caricature de Aldo Maccione (Albert Uderzo).

Dans Astérix - Tome 29 - "La Rose et le Glaive" (Uderzo, Albert-René) Albert Uderzo croque Aldo Maccione est lui le rôle d'un légionnaire romain du camp retranché d'Aquarium. Une légion composée exclusivement de femmes a été envoyée en mission spéciale pour déloger les irréductibles Gaulois. Ça n'enchante pas les hommes qui sont relégués aux tâches ménagères, sauf Aldo bien sûr... ^^
(L'image est tirée de la page 34, case 3).

 

Aldo Maccione (1935) est un acteur italien. C'est dans les années 60 qu'il se fait remarquer pour la première fois dans un théâtre turinois en imitant les stars de cinéma. Venu travailler à Paris, il se produit dans le mythique Olympia où il assure les entractes. Le succès est au rendez-vous. Et en collaboration avec son groupe italien Les Brutos, un quatuor musical déjanté, il arpente désormais les quatre coins de la planète.

Mais ce n'est qu'une décennie plus tard qu'il décroche son premier rôle dans le cinéma français grâce à Claude Lelouch qui l'engage pour Le Voyou (1970). Deux ans plus tard, la paire remet le couvert pour la comédie L'aventure c'est l'aventure avec Lino Ventura, Charles Denner et Jacques Brel (J'adore ce film). C'est l'occasion pour le grand public de découvrir pour la première fois ce latin-lover à la démarche particulièrement chaloupée: Aldo la Classe.

Dès lors, Aldo va enchaîner les tournages dans l'hexagone et en Italie en participant à de nombreuses comédies d'aventure. En 1973, il tourne Mais où est donc passée la septième compagnie ? qui est un véritable succès populaire (Je n'ai d'ailleurs jamais compris pourquoi, il n'avait pas tourné dans les deux suivants). A la fin des années 70, il donne également la réplique à l'excellent Pierre Richard dans deux comédies, écrites et réalisées par ce dernier: Je suis timide, mais je me soigne et C'est pas moi, c'est lui ; et aussi à Jean-Paul Belmondo dans L'animal.

Ensuite, il enchaîne les comédies avec plus ou moins de succès en jouant l'éternel rital charmeur raté et gaffeur: Tais-toi quand tu parles !, Plus beau que moi tu meurs, Te marre pas, c'est pour rire !, Pizzaiolo et Mozzarel ...

Ayant définitivement raccroché sa tenue d'Aldo la Classe, il traverse un long passage à vide avant de tourner La Femme de chambre du Titanic. Puis dernièrement en 2005, pour ses 70 printemps, il revient à la comédie en étant l'une des têtes d'affiche de Travaux, on sait quand ça commence... aux côtés de Carole Bouquet.

PS: Le découpage de l'image ne permet pas de l'apprécier, mais Aldo Maccione est dans sa posture fétiche: la marche du séducteur. ^^

Publié par Chelmi à 10:04am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires