6 Novembre 2006

Malococsis

Je te l'ai déjà dit mais si tu aimes ce genre de caricature, va faire un tour sur le blog de l'auteur.

Caricature de Jean Benguigui (Maëster).

Dans Sœur Marie-Thérèse - Tome 4 - "Sur la terre comme au ciel..." (Maëster, Fluide Glacial) Maëster croque Jean Benguigui en petit diablotin qui n'est en fait qu'une hallucination de notre bien chère sœur.
(L'image est tirée de la page 16, case 10).

 

Jean Benguigui (1944) est acteur français. Issu d'une famille pied-noir, il incarne le type même du personnage méditerranéen. Mais, paradoxalement, il apparaît pour la première fois à l'écran, en 1970, dans un film d'époque Les Camisards. En 1976, il retrouve son pays d'origine, dans La Question, un drame sur la guerre d'Algérie. En 1979, toujours dans une veine très dramatique, il incarne jean-Jean dans La Dérobade.

Il fait une première incursion vers un registre plus léger, avec Buffet froid, de Bertrand Blier, en 1979. Deux ans plus tard, commence une collaboration fidèle avec le réalisateur Alexandre Arcady: Le Grand Pardon, Le Grand Carnaval ... Jouant désormais de son physique, bonhomme, petit, rond et facilement indentifiable, il se fait plus présent dans les comédies: L'Africain, Les Fugitifs, Ripoux contre ripoux, La totale ...

Dans les années 90, il est le spécialiste de savoureux seconds rôles. Il apparaît dans le film policier Dr M. de Claude Chabrol. Il est Doga dans La Belle histoire de Claude Lelouch. Il incarne le voisin bougon de Josiane Balasko dans la satire Ma vie est un enfer.

En parallèle durant, les années 80 et 90, il apparaît aussi beaucoup à la télévision dans des téléfilms et des séries: Commissaire Moulin, Navarro, Julie Lescaut... Mais il tient surtout le rôle récurrent de l'adjudant Trouillet dans la série Imogène aux côtés de Dominique Lavanant, et celui de Biscuter dans un feuilleton d'Arte mettant en scène Pepe Carvalho le détective créé par Manuel Vázquez Montalbán.

Avec sa participation en 2000 à Astérix et Obélix : mission Cléopâtre, lui permet de séduire la jeune génération qui ne le connaissait pas vraiment. L'année suivante, il joue dans un autre film ambitieux (mais pas terrible): Le Boulet. En 2004, il est un doux père de famille pied noir, dans Au bout du monde à gauche de Avi Nesher. Dernièrement, il était à l'affiche de Nos jours heureux, une comédie de Eric Toledano et Olivier Nakache avec Jean-Paul Rouve.

PS : Ces dernières années, Jean Benguigui est aussi un chroniqueur récurrent de l'émission de Laurent Ruquier: On a tout essayé sur France 2.

Publié par Chelmi à 11:51am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires