15 Décembre 2006

C'est le Bouquet !

Facile sur ce coup là, surtout qu'on n'a jamais dû lui faire ! ^^

Caricature de Carole Bouquet (Philippe Delaby).

Dans Murena (Delaby et Dufaux, Dargaud) Philippe Delaby caricature Carole Bouquet et lui donne le rôle d'Agrippine la mère de l'empereur Neron.
(L'image est tirée du Tome 1, page 12, case 2).

 

Carole Bouquet (1957) est une actrice française. Fille d'un père ingénieur et d'une mère au foyer, elle aime déjà jouer la comédie lorsqu'elle fait ses études secondaires chez les Dominicaines. A 15 ans, elle passe son bac, s'inscrit à la Sorbonne en classe de philosophie et suit les cours au Conservatoire d'Art Dramatique. Aussi, lorsque Luis Buñuel la choisit pour jouer dans Cet obscur objet du désir, Carole Bouquet ne cache pas son inquiétude: "Au Conservatoire, déjà, j'étais paniquée, je jouais d'instinct, j'étais incapable de m'expliquer. Et tourner avec Buñuel a encore accru mes angoisses. Il ne disait rien, j'étais persuadée qu'il allait me renvoyer du jour au lendemain".

En 1978, au cours d'un séjour d'une année à New York, elle rencontre Bertrand Blier qui lui propose le rôle de la Mort dans Buffet froid. Après elle accède au statut de vedette internationale en devenant une James Bond Girl dans Rien que pour vos yeux.

En 1984, Philippe Labro lui donne l'occasion de prouver qu'elle peut être bien davantage qu'une beauté. En jouant la femme de Depardieu dans Rive droite, rive gauche, et elle obtient sa première nomination aux Césars dans la catégorie meilleur second rôle féminin.

Tant en France qu'à l'étranger, Carole Bouquet aborde la fin des années 80 avec une série de rôles secondaires qui lui valent d'incarner des personnages mettant surtout en valeur sa beauté et son élégance naturelles. Elle est ainsi comtesse dans Jenatsch et princesse dans New york Stories signé Francis Ford Coppola, puis mannequin amoureuse d'un play-boy joué par Christopher Walken dans D'une femme à l'autre.

C'est Bertrand Blier d'abord, Enki Bilal ensuite qui lui offrent la possibilité de jouer des personnages rompant avec son image de -beauté quelque peu glacée et distante- dans lesquels ses talents de comédienne peuvent enfin s'exprimer totalement. Le premier surtout, lui offre un total contre-emploi dans Trop belle pour toi ! où, inversant les rôles traditionnels, le réalisateur lui fait jouer une épouse délaissée, rayonnante de beauté mais trompée par son mari qui lui préfère une autre femme, beaucoup moins attirante. Le rôle lui vaut le César de la meilleure actrice. Cheveux roux coupés courts, elle est pour Enki Bilal adaptant, pour ses débuts derrière les caméras, sa bande dessinée Bunker Palace Hôtel, une rebelle en opposition au régime totalitaire en place dans une fable de science-fiction futuriste située après une guerre civile.

Elle joue aussi dans les comédies Grosse fatigue puis dans Tango. Dans Lucie Aubrac, elle est confrontée à un personnage qui a réellement existé et c'est l'une de ses compositions les plus émouvantes. Elle trouve encore de beaux rôles avec En plein cœur, et Un pont en tre deux rives.

Dans Blanche en 2002, elle joue une surprenante Anne d'Autriche qui profère les pires horreurs, dans Embrassez qui vous voudrez, elle passe, aux yeux de son mari pour une femme légère, et dans Les Fautes d'orthographe en 2004, pour une mère protectrice. En 2005, Travaux dans lequel elle campe une avocate au grand coeur fait en quelque sorte le parallèle à son combat pour la protection de l'enfant et à son association La Voix de l'Enfant. Elle est également porte-parole de Enfance et Partage.

Le petit écran, lui a aussi offert l'occasion de briller dans des adaptations de grands classiques de la littérature française comme Ruy Blas, Bérénice, Le Rouge et le noir, Phèdre ou encore Madame de... . Elle a même tourné dans un épisode de la série Sex and the City.

PS: Prochainement, elle sera en haut de l'affiche Des Hauts Murs et de Les français sont des gens formidables.

Publié par Chelmi à 11:29am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires