Vie ta vie, oublie moi ! ^^

9 semaines 1/2 d'Adrian Lyne.
9 Semaines 1/2 de Lyne (1986).

9 semaines 1/2 selon Didier Crisse.
Les Sorcières de l'épée de cristal: Lorette et Harpye de Crisse et Goupil (Page 32, case 1).

Dans Les Sorcières de l'épée de cristal: Lorette et Harpye (Crisse et Goupil, Vents d'Ouest) Didier Crisse insère un plan du film 9 semaines 1/2 de Adrian Lyne dans une des planches de sa BD. Pour l'occasion la sorcière Lorette a pris l'apparence de Kim Basinger.

J'ai hésité à utiliser cette référence comme caricature à l'image de ce que j'ai fait pour Ursula Andress (dans le même gag), mais ici l'inclinaison de la tête ne permet de voir le visage correctement et de l'identifier aisément. C'est pour ça que je me contente de te la montrer dans kesKIfouLA?.

 

Ci-dessus la fameuse scène de Strip-tease du film sur fond de You can leave your hat on interprété pour l'occasion par Joe Cocker. A la base, c'est un morceau de Randy Newman sorti dans les bacs en 1972 sur l'album Sail Away. A l’origine, ce titre n’est pas le thème principal du film, mais I do what I do, interprété par John Taylor du groupe Duran Duran. La bande-originale comprend également des morceaux de Bryan Ferry, Devo ou encore Eurythmics. Depuis le film You can leave your hat on est irrémédiablement associé au thème du stip-tease dans l'inconscient collectif.

Pitch du film:

Un jour, Elizabeth (Kim Basinger), une séduisante jeune femme qui travaille dans une galerie d'art de New-York, rencontre un homme (Mickey Rourke) dans une épicerie. Dès leurs premiers regards, ils se sentent troublés et touchés. Plus tard, ils se rencontrent de nouveau sur le marché et John, l'homme en question, l'invite sur son bateau à quai. Leur deuxième rencontre marquera le début d'une liaison passionnée et orageuse. Leurs jeux érotiques se développent de plus en plus, surtout qu'Elizabeth est des plus passives. Jusqu'au jour où John dépasse les bornes...

Si le film a été un succès à l’international, l’accueil a été beaucoup plus mitigé dans le pays d’origine du film, les Etats-Unis. C'est un échec critique et public outre-atlantique: il a engrangé un box-office de 7 millions de dollars pour un budget de 17 et a été nommé aux razzies par trois fois (plus mauvais scénario, plus mauvaise actrice et plus mauvaise chanson). En France, 9 semaines 1/2 a attiré plus d’1,2 millions de cinéphiles dans les salles.

Le corps étranger est le nom du roman dont le film est l’adaptation. Ecrit par Elizabeth McNeill et paru en 1979, il est ressorti sous le nom 9 semaines ½ grâce à la popularité du film.

PS: Merci aux piliers de bar du forum BDThèque, qui m'ont aidé à trouver ce clin d'œil.
:-)

Retour à l'accueil