31 Janvier 2007

La fin donne faim !

Il y a peu, je t'avais demandé quelle toile pouvait on voir lors du voyage d'Astérix chez les belges, comme tu es mauvais, tu n'as pas trouvé ; voici donc la réponse en image ! ^^

Le repas de noces de Pieter Bruegel.
Le repas de noces de Bruegel exposé au Kunsthistorisches Museum de Vienne.

Le Reaps de noces selon Albert Uderzo.
Astérix - Tome 24 de Uderzo et Goscinny (Page 47, case 1).

Dans Astérix - Tome 24 - "Astérix chez les belges" (Uderzo et Goscinny, Hachette), Uderzo transpose le tableau de Pieter Bruegel Le repas de noces dans une des cases de sa BD. Ici, les noces sont remplacées par un banquet d'adieux entre gaulois et belges. Repas qui précède d'ailleurs de 5 cases le véritable banquet final très cher à Obélix.

 

Pieter Bruegel (~1525-1569) peint cette toile en 1568. Le repas de noces est organisé dans une vaste grange. Le décor de la pièce est presque inexistant. Seul le drap vert tendu derrière la mariée montre un souci d'ornement. La mariée est identifiable grâce à la couronne nuptiale. Les mains jointes, les yeux clos, elle semble en plein méditation : comme le veut la tradition, elle n'a pas le droit de manger et de parler.

Elle n'est pas véritablement au centre de l'attention des convives. Les visages sont plutôt tournés vers les serveurs, quand les invités ne sont pas engagés dans des discussions personnelles. Le repas est simple, à base de bouillie et de soupe. Les plats sont approchés de la table par deux serveurs qui utilisent comme plateau une porte sortie de ses gonds.

Les couleurs chaudes dominent largement le tableau. La composition est assez simple. Elle oppose l'espace très dense de la table, qui suit la ligne de fuite, vers la porte, à l'espace beaucoup moins occupé du premier plan.

PS: Sur ce, je vous laisse pour aller avaler mon assiette de choucroute. :-)

Publié par Chelmi à 11:30am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure

Commentaires