23 Février 2007

Popeye

"J't'expliquerai !" ^^

Caricature de Thierry Lhermitte (Christophe Bec).

Dans Sanctuaire - Tome 2 - "Le puit des Abîmes" (Bec et Dorison, Les Humanoïdes Associés) Christophe Bec caricature Thierry Lhermitte et lui donne le rôle de Harris, un militaire américain appartenant à l'effectif du sous marin USS Nebraska.
(L'image est tirée de la planche 14, case 4).

 

Thierry Lhermitte (1952) est un acteur français. Avec ses amis du Lycée Pasteur de Neuilly, Michel Blanc, Gérard Jugnot, Christian Clavier..., il suit des cours d'art dramatique tout en poursuivant des études d'économie. Ils débutent ensemble au Café-théâtre, au Poteau, puis au Caté de la Gare où ils créent Le Graphique de Boscop. Ils fondent ensuite Le Splendid et connaissent leurs premiers succès. Pendant sept ans il joue, collabore à l'écriture et à la mise en scène de Ma tête est malade, Le pot de terre contre le pot de vin, Je vais craquer...

En 1978, leur pièce Amour, coquillages et crustacés est adaptée au cinéma sous le titre Les bronzés par Patrice Leconte. C'est le début du succès. L'année suivante, Patrice Leconte dirige la suite: Les bronzés font du skis. Jusqu'à cette date, le nom de Lhermitte est indissociable de la troupe du Splendid et l'acteur ne prend pas encore l'aventure cinématographique très au sérieux en dépit du fait qu'il ai tout de même déjà joué dans Que la fête commence (1974) et Des enfants gâtés (1977) sous la direction de Bertrand Tavernier.

Malgré la dissolution de la joyeuse équipe après les cartons du Père Noël est une ordure en 1982 et de Papy fait de la résistance en 1983 et ce jusqu'aux retrouvailles des Bronzés 3 amis pour la vie en 2006, Thierry prend plaisir, tout au long de sa carrière, à donner la réplique à ses éternels complices dont Josiane Balasko : Nuit d'ivresse, L'Ex femme de ma vie ; et Gérard Jugnot avec qui il formera les tandems de La Fiancée qui venait du froid, Les Rois du gag et Trafic d'influence.

Au début des années 80, il s'essaie au registre dramatique avec Stella et deux polars signés Serge Leroy: Légitime violence et L'Indic. Usant de son physique de playboy, il séduit Isabelle Adjani dans Clara et les chics types, joue les détectives privés dans Un été d'enfer et promet Le Mariage du siècle à Anémone en 1985.

Thierry Lhermitte accroît sa cote de popularité avec quelques comédies majeures comme la trilogie Les Ripoux (1984 - 1990 - 2003), La Totale en 1990, Un Indien dans la ville en 1994 ou encore Le Dîner de cons en 1998, l'adaptation de la célèbre pièce de Francis Veber qui attire en salles plus de 9 millions de spectateurs. Ces gros succès publics contrastent toutefois avec les échecs commerciaux rencontrés par Les Soeurs Soleil, Le Prince du Pacifique, Mauvais esprit et L'Américain.

Ces dernières années, la cinquantaine fringante, il ne perd rien de son pouvoir de séduction comme en témoignent ses prestations aux côtés de Claire Keim dans Le Roman de Lulu, Kate Hudson dans Le Divorce et Elsa Zylberstein dans Qui perd gagne !. Il se montre également surprenant en détective à la dérive dans les très noirs Une affaire privée et Cette femme-là de Guillaume Nicloux.

Prochainement, il sera à l'affiche de Nothing Sacred, La Clé, Starfuckers, Tous sans exception ...

Thierry Lhermitte: "Je ne cherche jamais à catégoriser un personnage comme s'il rentrait dans une catégorie prédéfinie, sinon je verserais dans le cliché".

Publié par Chelmi à 11:22am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires