Y avait aussi -Cool Raoul- qui me plaisait bien... ^^

Caricature de Raoul Cauvin (Mac Hardy).

Dans Pierre Tombal - Tome 21 - "K.Os" (Hardy et Cauvin, Dupuis), Mac Hardy croque Raoul Cauvin son scénariste qui joue le rôle de ... Raoul Cauvin ^^. Ce dernier fait le tour des tombes de Greg, Gossiny, Chalier... et se voit désemparer lorsque Tombal, lui dit que: "Ce sont toujours les meilleurs qui partent".
(L'image est tirée de la page 13, case 1)

 

Raoul Cauvin (1938) est un scénariste de BDs belge. Il est l'une des rares personnes à avoir suivi pendant cinq ans des études de lithographie publicitaire à l'Institut Saint-Luc de Tournai, pour découvrir en entrant dans la vie active que cette profession n'existait plus ^^ ! Suivent toute une série de petits métiers et notamment un emploi dans une usine de boules de billard, qui développe chez lui une véritable passion pour ce jeu sur tapis vert où l'on ne mise guère plus qu'une tournée générale.

Cauvin entre en 1960 aux éditions Dupuis comme lettreur (tout comme Lambil), puis devient rapidement caméraman au département dessins animés où il restera 7 ans. Durant ces années, il se découvre une autre passion: le scénario. C'est Charles Dupuis lui-même qui lui offre sa chance. Cauvin fait ses premières armes avec des collaborateurs internes de la Maison: Ryssack, Gennaux, Degotte, Carlos, Roque, et Vittorio. A ses débuts, il travaille avec une jeune dessinatrice parisienne: Claire Bretécher. Leur collaboration donne naissance à une série intitulée Les Naufragés.

1969 est l'année clef. Cauvin et Salvérius lancent leur propre western: Les Tuniques Bleues, une bande dessinée d'humour sur fond de guerre de Sécession. A la mort du dessinateur, il propose la reprise de la série à Lambil, qui, selon moi, lui donnera ses véritables lettres de noblesse. Cette saga dépasse les 15 millions d'exemplaires.

Grâce à sa renommée grandissante, il se voit sollicité par tous les dessinateurs à court de scénario. Dès 1970, sa production s'accélère. Il crée successivement de nombreuses BD comme Mirliton avec Raymond Macherot, Le Vieux Bleu avec François Walthéry, Les Naufragés de l'Espace avec Guy Counhaye, L'Agent 212 avec Daniel Kox, Godaille et Godasse en collaboration avec Jacques Sandron, ou encore Boulouloum et Guiliguili avec Mazel. En 1981, il crée Les Femmes en Blanc chez Dupuis mais travaille également pour Casterman. En 1986 naît Cédric, en collaboration avec Laudec, ainsi que Pierre Tombal avec Hardy. Sans oublier CRS=Détresse, Les psy, Les paparazzi, etc... etc... (la liste est trop longue pour tout énumérer).

Cauvin livre toujours des découpages riches et très complets à ses dessinateurs (Pour apprécier sa façon de travailler, je vous conseille de lire le très instructif Les tuniques Bleues - Tome 47 bis - "Les nancy Hart L'album de l'album"). Jusqu'à présent, -Monsieur 40.000.000 albums- s'impose comme un des maîtres incontestés de la bande dessinée humoristique tout public.

Raoul Cauvin: "Le divan, c'est mon outil de travail. Dans presque toutes les pièces de la maison il y en un, ou quelque chose qui lui ressemble. D'ailleurs, je vous défie de penser les yeux ouverts !".

Retour à l'accueil