16 Avril 2007

Maître Panisse

Après César, Escartefigue, M. Brun ...

Caricature de Fernand Charpin (Albert Uderzo).

Dans Astérix - Tome 5 - "Le Tour de Gaule" (Uderzo et Goscinny, Hachette) Albert Uderzo croque Fernand Charpin et lui donne le rôle d'un client de la -Taverne des Navtes- de Masilia (=Marseille) tenu par César Labeldecadix.
(L'image est tirée de la page 32, case 9).

Les auteurs font référence au personnage de Panisse, incarné par Charpin, dans la trilogie de Pagnol.

 

Fernand Charpin (1887-1944) était un acteur français. Né à Marseille, il fait ses premiers pas sur la scène de l'Odéon dans la Troupe de Firmin Gémier après la Première Guerre mondiale, jouant très vite les classiques du répertoire (Cyrano...).

Son nom reste indissociable de ceux de Raimu et de Pagnol. Ce dernier, qui lui voue une profonde admiration, lui donne sa chance avec sa fameuse trilogie dont le premier volet, Marius, fut créé au théâtre en 1929. De son propre aveu, Pagnol avait écrit le rôle de César pour Charpin, mais c'est à cause de l'insistance de Raimu que la distribution fut inversée et que le rôle de maître Panisse lui échut.

Enormément sollicité après ses débuts au cinéma dans Marius, il demeure fidèle à Pagnol en reprenant son personnage de Panisse dans Fanny et César, puis en faisant des créations tout aussi inoubliables dans Le Schpountz avec Fernandel, La Femme du boulanger et La fille su puisatier.

Fier de ses origines méridionales, bénéficiant d'une très forte présence, il cultive avec allégresse son accent et donne à sa diction une certaine emphase, apportant parfois une tonalité très personnelle à des textes classiques.

Il est sympathique dans la plupart de ses films, qu'il soit simple militaire: Le train de 8H47, Ignace; commerçant: Chotard et compagnie, Le Schpountz ; gendarme: La belle équipe. Mais on n'oubliera pas l'autorité avec laquelle il compose le traître Régis aux côtés de Jean Gabin dans Pépé le Moko ni sa création du médecin retraité et intrigant du Secret de madame Clapain ou du gitan homme d'affaires du Camion blanc.

Malade du cœur, Charpin est mort à Paris le 6 novembre 1944 à l'âge de 57 ans. Ses trois derniers films furent distribués après sa disparition (dont La fiancée des ténèbres).

PS: Charpin avait aussi quelques dons pour le chant, qu'il a exploité dans l'opérette L'auberge du Cheval-Blanc, en 1932, où il tient le rôle de Napoléon Bistagne.

Publié par Chelmi à 07:44am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires

Anne 22/04/2007 09:34

Bonjour Chelmi. Je dirais même que Charpin a l'air bien plus sympathique que Raimu. Et quel jeu ! Ton blog est plein de trésors, merci de nous donner du bonheur ;-)

Chelmi 22/04/2007 13:44

D'après ce que j'ai lu en faisant mes recherches, il est surtout plus cool et moins arrogant... -arrogant- n'est peut être pas le bon terme, disons moins fier ou plutôt n'affichant pas son côté sûr de lui.Je ne développe pas trop ces aspects là dans mes articles en occultant volontairement le côté people, bien que ça ne soit pas toujours facile de trouver la juste frontière entre vie privée et personnalité.Merci pour les compliments, ça fait toujours plaisir. :-)

david 16/04/2007 15:16

Bel article, bien renseigné!
Bonne journée!

Chelmi 16/04/2007 16:15

Merci. :-)