28 Avril 2007

Le Capitan

"Ma vie est une énorme injustice: je suis trop heureux".

Caricature de Jean Marais (Albert Uderzo).

Dans Astérix - Tome 10 - "Astérix Légionnaire" (Uderzo et Goscinny, Hachette) Albert Uderzo croque Jean Marais et lui donne le rôle de Tragicomix, le fiancé de Falbala qui a été enrôlé de force dans la légion romaine.
(L'image est tirée de la page 48, case 2).

 

Jean Marais (1913-1998) était un acteur français. Adolescent, il est renvoyé successivement de plusieurs lycées, pour turbulence. Mais il sait déjà ce qu'il veut faire dans la vie : dessiner et jouer la comédie. Pour vivre, il fait divers petits métiers : retoucheur de photographie, cady de Golf. Refusé au concours d'entrée du Conservatoire, il décide de suivre les cours de Charles Dullin, en faisant de la figuration dans son théâtre pour les payer. Marcel l'Herbier lui procure également des petits rôles dans ses films L'épervier, Le scandale...

Sa rencontre avec Jean Cocteau en 1937 marque le véritable lancement de sa carrière. Le cinéaste tombe amoureux du jeune acteur. Marais joue un petit rôle dénué de texte dans la pièce de Cocteau, Oedipe Roi. Ce sera le coup de foudre immédiat. Cette -seconde naissance- comme Jean Marais se plait à l'appeler s'avère très vite fructueuse. Il joue ainsi dans L'Eternel retour de Jean Delannoy en 1943 et La Belle et la Bête de Jean Cocteau en 1945.

Sous la direction de son amant, il tourne aussi dans L'Aigle à deux têtes en 1947, Les Parents terribles en 1948 et Orphée en 1950. On le voit également aux côtés de Louis de Funès et Jeanne Moreau dans le Dortoir des grandes de Henri Decoin en 1953.

Vers 40 ans, Jean Marais étoffe son registre, passant des rôles de playboy à ceux de bras d'acier dans des films de capes et d'épée: Le Comte de Monte Cristo, Le Bossu et Le Capitan ; deux films d'André Hunebelle, Capitaine Fracasse en 1961 et Le Masque de fer en 1962. Il enfile également collants et jupette pour le péplum de Jean Delannoy, La Princesse de Clève en 1960.

Après la mort de Cocteau en 1963, Jean Marais passe sous la direction de Christian-Jaque dans Le Gentleman de Cocody en 1964. Il interprète ensuite Fandor/Fantômas dans la trilogie des Fantomas d'André Hunebelle au côté de De Funès. Et c'est finalement en roi dans Peau d'âne de Jacques Demy en 1970, que l'acteur retrouve un peu de l'oeuvre poétique et fantastique de son compagnon défunt.

PS : Plus qu'un acteur, Jean Marais était un artiste accompli dans d'autres disciplines: mise en scène, écriture, peinture, sculpture et poterie. Il était aussi un cascadeur reconnu.

Publié par Chelmi à 12:10pm
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires