"De quoi vivrait l'Eglise, si ce n'est du péché de ses fidèles ?"

Caricature d'Adolf Hitler (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 4 - "Adolphe" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque Adolf Hitler, et lui fait jouer son propre rôle dans le Berlin de 1932.
(L'image est tirée de la planche 14, case 2).

 

Adolphe Hitler (1889-1945) était un homme politique allemand. Orphelin de père à 14 ans, il essuie dans sa jeunesse échecs sur échecs. Ses résultats étant médiocres à l'école, il abandonne ses études à 18 ans sans avoir son baccalauréat. Sans ce diplôme, il ne peut exercer sa passion, l'architecture. A Vienne, il se reporte sur la peinture et se présente au concours d'entrée de l'Académie des beaux-arts. Mais il échoue à deux reprises en 1907 et 1908.

Il commence à se forger une opinion politique en se convertissant au pangermanisme, à l'antisémitisme et à l'antiparlementarisme. Au début de la Première Guerre mondiale, il décide de s'engager dans l'armée, mais il est réformé par les autorités autrichiennes car jugé inapte. En 1914, il devient alors volontaire dans l'armée bavaroise. Refusant l'armistice, il s'engage dans la politique et entre en 1919 dans le parti ouvrier allemand, un groupe nationaliste d'extrême-droite. Il le renomme en 1920 Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP).

Il devient chancelier en 1933. Il dissout les partis et les syndicats, interdit aux Juifs l’accès au fonctionnariat et met en place la Gestapo. Durant la Seconde Guerre mondiale, le Führer programme la solution finale et extermine dans les camps de concentration et d’extermination plus de six millions de personnes dont des Juifs et des Tsiganes. Peu avant la capitulation de l’Allemagne en 1945, réfugié dans son bunker, Hitler se suicide avec sa femme Eva Braun en ingérant du cyanure.

Adolphe Hitler: "Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues".

Retour à l'accueil