1 Octobre 2011

Queen of Pin-Up

"Dieu approuve la nudité. Adam et Eve dans le jardin d’Eden étaient nus comme des vers".

Caricature de Bettie Page (Philippe Berthet).

Dans Pin-Up - Tome 3 - "Flying Dottie" (Berthet et Yann, Dargaud) Philippe Berthet caricature Bettie Page et lui donne le rôle de son héroïne Dottie.
(L'image est tirée de la planche 12, case 6).

Comme je l'avais déjà évoqué dans l'article sur Klaw, les auteurs ne se contentent pas simplement d'utiliser la plastique de Bettie Page pour donner vie à Dottie, ils s'approprient et romancent les origines de la célèbre Pin-Up. Dans les premiers tomes, Dottie est le modèle du dessinateur Milton Caniff qui crée le personnage de Poison Ivy pour un comic strip destiné à maintenir le moral des troupes (perso faisant référence à Male Call). Pour la petite histoire, Poison Ivy est aussi le patronyme d'une super vilaine de l'Univers DC Comics dont la première version du personnage est largement calqué sur le physique de Bettie Page. Fin de la parenthèse. Dans le tome 3, Dottie devient le model d'Irvin Klaw qui lui donne le pseudonyme de Betty. Et voilà comment nait la Betty de Berthet et Yann, et afin d'ancrer cette chimère dans la réalité, de nombreuses cases de la série s'inspirent de véritables clichés de Page par Klaw, dont voici quelques exemples:

Bettie Page.
(Planche 12, case 1).

Irving Klaw et Bettie Page.
(Planche 12, case 7).

Bettie Page.
(Planche 14, case 1).

Bettie Page.
(Planche 16, case 2).

Bettie Page.
(Planche 25, case 1).

 

Bettie (/Betty) Mae Page (1923-2008) était un mannequin américaine. Pin-up icône des années 1950, elle a préparé le terrain de la révolution sexuelle de la décennie suivante. Elle se fait connaître avec ses photographies dénudées parfois à tendance sadomasochistes et fétichistes.

En 1955, Bettie est l'une des premières playmates du mois du magazine Playboy qui lui offre une double page. D'abord secrétaire à New York, sa carrière de pin-up s'envole grâce aux clichés d'Irving Klaw. Ces photographies sont très controversées. Particulièrement celle où on la voit suspendue entre deux arbres, les bras en croix et les pieds pendants. Mais aussi celles qui évoquent la pratique du bondage. Elle devient rapidement l'étoile montante de l'érotisme underground des magazines comme Wink, Titter, Eyefull, Beauty Parade... tout un programme.

Elle tombe dans l'oubli dans les années 1960, se convertit au christianisme et devient missionnaire baptiste en Afrique. Puis elle travaille à plein temps au ministère de l'évangéliste Billy Graham. Dépressive et schizophrène, Page est internée en hôpital psychiatrique près de deux ans. Dans les années 1990, elle accorde quelques rares interviews mais refuse d'être prise en photo. Icône érotique à la vie tourmentée, Bettie Page reste un modèle de liberté et de sensualité.

PS: Maëster, lui rend aussi hommage sur son blog, »ici« et »là«.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #glamour

Commentaires

Thanagra 03/10/2011 10:00



Un article trés intéressant.



Chelmi 05/10/2011 22:10



:-)


... et un poil racoleur aussi ! ^^



Zaïtchick 01/10/2011 16:53



Et tu trouveras d'autres hommage à Betty Page dans Rocketeer de Dave Stevens.



Chelmi 01/10/2011 19:06



Je prends note... Merci. :-)