10 Juin 2012

Filles dans le vent

Justine Frischmann: "Je suis prête à poser pour Playboy. Quand les femmes atteignent un certain point de célébrité, elles ne peuvent plus garder leurs vêtements".

Elastica d'Elastica.
Elastica d'Elestica (1992).

Elastica selon Jamie McKelvie.
Phonogram: Rue Britannia #1 de McKelvie et Gillen (Couverture).

Dans le comics book Phonogram: Rue Britannia #1 - "Without Your Permission" (McKelvie et Gillen, Image Comics) Jamie McKelvie parodie la pochette de l'album musical Elastica du groupe du même nom.

 

Né de la scission du groupe Suede, Elastica est un groupe de britpop féminin lorgnant même sur le punk. Groupe erratique qui connait des hauts et des bas entre 1993 et 2001 avec deux albums studio.

Leur premier, celui nous intéresse aujourd'hui, porte le même nom que le groupe: Elastica. Arriver en 1992 à débarquer quasiment de nulle part, se classer numéro 1 et renvoyer du même coup Oasis dans les choux, c'est un sacré coup de maître qui ne fut malheureusement au regard de la suite, qu'un coup d'épée dans l'eau.

Titres de l'album:

1 Line up
2 Annie
3 Connection
4 Car song
5 Smile
6 Hold me now
7 S.O.F.T.
8 Indian song
9 Blue
10 All-Nighter
11 Waking up
12 2:1
13 Vaseline
14 Never here
15 Stutter

Slutter, Connection, et Waking up sont les premiers singles qui annoncent cette furieuse galette pop-rock énervée, à la fois dans la veine de Suede, on ne se refait pas, mais aussi des Sex Pistols. Personnellement, ce groupe est arrivé jusqu'à mes oreilles grâce au film Trainspotting, où la chanson 2:1 faisait partie de l'excellente bande son.

PS: Le groupe annonce sa séparations en 2001, juste après la sortie de sa compilation Elastica radio one session. Lorsqu'on laisse un élastique tendu trop longtemps, il cède.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #reference , #comics , #musique

Commentaires