24 Avril 2010

La belle aux yeux violets

"Si vous m'entendez un jour parler projets de mariage, giflez-moi !"

Caricature de Elizabeth Taylor (Achdé).

Dans Lucky Luke - Tome 74 - "La corde au cou" (Achdé et Gerra, Lucky Comics) Achdé caricature Elizabeth Taylor et lui donne le rôle de Liz, "la fille du tailleur, croqueuse d'hommes réputée...".
(L'image est tirée de la page 7, case 7).

En écrivant "croqueuse d'hommes réputée" et en l'imaginant par Ma Dalton en éventuelle prétendante pour un de ses bandits de fils, les auteurs font bien sûr allusion à ses nombreux mariages.
Dans la case, où apparait ce clin d'œil, Liz répond: "Je suis peut être une mégère mais on ne m'apprivoise pas comme ça !". Cette fois-ci, les auteurs font référence au film La Mégère apprivoisée de Franco Zeffirelli (adapté de la pièce de Shakespeare) où Taylor joue Katharina.

 

Elizabeth Taylor(1932) est une actrice américaine. Au début de la Seconde Guerre mondiale, elle quitte l'Angleterre pour aller vivre à Los Angeles avec ses parents. A l'âge de dix ans, elle débute au cinéma dans le film There's one born every minute. Deux ans plus tard, elle s'illustre comme partenaire de Lassie dans La fidèle Lassie et fille du docteur March dans Les quatre filles du Dr March. Elle obtient par la suite le premier rôle dans Le grand national aux côtés de Mickey Rooney. Le film est un succès, mais l'enfant-star continue tout de même ses études. Elle obtient son diplôme d'études secondaires et suit les cours de l'Actors Studio.

En 1950, elle joue dans Le Père de la mariée avec Spencer Tracy et sa suite, un an plus tard, Allons donc, papa !, deux comédies dirigées par Vincente Minnelli. Puis en 1956, elle tourne dans Géant, aux côtés de James Dean. La belle actrice devient ensuite Maggie au côté de Paul Newman dans La Chatte sur un toit brûlant en 1958 et Catherine dans Soudain l'été dernier en 1959, deux films adaptés de l'œuvre de Tennessee Williams.

Elle obtient l'Oscar de la meilleure actrice pour Vénus au vison en 1960 et six ans plus tard pour Qui a peur de Virginia Woolf ?. Elle accède au rang de vedette internationale en interprétant en 1963 la sublime Cléopâtre dans le film du même nom. Le film reste dans les annales à plusieurs titres: il est un des plus coûteux de l'histoire du cinéma, l'actrice touche un cachet d'un million de dollars, somme jamais atteinte jusqu'alors et elle entame une idylle avec son partenaire à l'écran, Richard Burton qu'elle épousera deux fois.

A partir des années 1970, Elizabeth disparaît progressivement des plateaux en raison de nombreux problèmes de santé. On la voit toutefois dans le rôle de Lise, une jeune femme torturée qu'elle incarne à merveille dans Identikit en 1974. Elle tourne dans des films de moins en moins nombreux et dont les critiques sont mitigées voir négatives, comme A little night music en 1978 ou La Famille Pierrafeu en 1993, et plus récemment en 2001 dans le téléfilm Drôles de retrouvailles.

En 1997, Elizabeth Taylor, qui se fait opérer d'une tumeur au cerveau, reçoit le Screen Actors Life Achievement Award pour l'ensemble de sa carrière.

PS : Elizabeth Taylor a consacré beaucoup de temps et d'énergie à la collecte de fonds pour la lutte contre le SIDA. Elle a aidé le lancement de l'American Foundation for AIDS Research (amfAR) en 1985, et en 1991, elle a fondé sa propre organisation The Elizabeth Taylor AIDS Foundation qui a pour but de recueillir des fonds pour lutter contre la maladie dans le monde entier.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires