21 Juin 2011

Le Renard du désert

ou 'Wüstenfuchs' en vo, son surnom après ces campagnes d'Afrique du nord.

Field Marshal Rommel Inspecting Sea Wall de la collection Bettmann.
Field Marshal Rommel Inspecting Sea Wall de la collection Bettmann (1944).

Field Marshal Rommel Inspecting Sea Wall selon Edgar Pierre Jacob.
Les aventures de Blake et Mortimer - Tome 1 de Jacob (Page 44).

Dans Les aventures de Blake et Mortimer - Tome 1 - "Le secret de l'Espadon" (Jacob, Dargaud) Edgar Pierre Jacob s'inspire d'une photographie de la collection Bettmann, Field Marshal Rommel Inspecting Sea Wall, sur une planche complète de sa BD. Ici, le général allemand Erwin Rommel est remplacé par le colonel Olrik, et les autres nazis par des soldats chinois.

Pour la petite histoire, cette planche faisait à l'origine la couverture du numéro 24 du magazine belge Tintin du 12 juin 1947 où une planche du Secret de l'Espadon était publiée chaque semaine.

Je ne sais pas si c'est un fait avéré, mais il est de notoriété publique dans le petit monde de la BD, que les traits de l'ennemis juré de Blake et Mortimer, le colonel Olrik, sont fortement inspirés du leader fasciste britannique Oswald Mosley. Ici sa dégaine et son pantalon bouffant renforcent encore cela.

 

Cette photographie de propagande nazi, Field Marshal Rommel Inspecting Sea Wall, a été prise le 28 mars 1944 en France sur la côte Atlantique. La légende d'origine qui l'accompagnait, est la suivante:


"3/28/1944-Gen. Erwin Rommel with staff as they inspect Atlantic Sea Wall installation in France. BPA 2 #5641".

Ce cliché appartient maintenant à la collection Bettman avec les droits ©Bettmann/CORBIS. On y voit le général Rommel inspectant le Mur de l'Atlantique durant la Seconde guerre mondiale. Ces fortifications s'étendaient de la frontière hispano-française jusqu'au nord de la Norvège. Elles étaient destiné à empêcher une invasion par les Alliés du continent depuis la Grande-Bretagne.

PS: N'ayant pas servi sur le front de l'est, Rommel est un des rares généraux allemands à n'avoir commis ni crime de guerre, ni crime contre l'humanité.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie , #militaire , #journalisme , #propagande

Commentaires

Zaïtchick 21/06/2011 10:23



D'où le cliché des films de guerre : officier de la wermacht = soldat loyal à son pays et se comportant avec honneur / officier SS = fanatique sanguinaire, vicieux et brutal.


Il est possible que Jacobs se soit inspiré du leader fasciste britannique pour Olrik, cependant il a toujours revendiqué s'être pris comme modèle. Il voulait qu'Olrik échappe au cliché du vilain
bôche d'après-guerre, d'où son patronyme n'évoquant aucune nationalité.



Chelmi 22/06/2011 22:26



C'est vrai que selon les albums, j'imaginai Olrik, soit nazi, soit soviétique.