25 Mai 2011

Georg Groß

de son vrais nom (car pour marquer son antinationaliste, il orthographie différemment son nom en enlevant sa connotation allemande).

Caricature de George Grosz (Laurent Verron).

Dans Odilon Verjus - Tome 4 - "Adolphe" (Verron et Yann, Le Lombard) Laurent Verron croque George Grosz, et lui fait jouer son propre rôle de peintre dans le Berlin de 1932.
(L'image est tirée de la planche 39, case 1).

 

George Grosz (1893-1959) était un peintre allemands. Fils de restaurateurs, il commence très tôt le dessin et entre à l'Académie royale des arts de Dresde en 1909. Ses premiers dessins sont publiés dès 1910 dans des journaux et revues. Il rejoint par la suite l'Ecole des arts et métiers de Berlin.

S'engageant comme volontaire dans l'armée en 1914, il est libéré pour raisons de santé après deux ans de service. Traumatisé par la guerre, il nourrit un sentiment antimilitariste et même antinationaliste. En 1919, Il adhère au Parti communiste allemand et s'engage dans le mouvement dadaïste et celui de la nouvelle objectivité à travers lequel il défend la révolution soviétique. Il collabore à la revue Der dada. L'art lui sert d'arme pour montrer la réalité du monde et il vise en particulier le pouvoir, la classe bourgeoise et la religion.

Il immigre aux Etats-Unis en 1933, étant l'un des premiers à qui le pouvoir allemand retire sa nationalité. Lors de l'exposition de 1937 sur l'art dégénéré organisée en Allemagne, les autorités nazies lui laissent une place de choix et ses œuvres sont retirées de tous les musées allemands. Il acquiert alors la nationalité américaine et enseigne à l'Art Students League de New York.

En 1959, il retourne à Berlin, où il est retrouvé mort le 6 juillet. George Grosz est l'un des peintres les plus importants du mouvement dadaïste et de la nouvelle objectivité. Certains voient en lui un visionnaire de l'Allemagne hitlérienne et ses dessins sont utilisés pour illustrer les dossiers, études et manuels scolaires traitant de l'Allemagne préhitlérienne. L'influence de George Grosz sur les caricaturistes est, paraît-il, certaine.

PS: George Grosz est condamné pour calomnie et atteinte portées aux institutions publiques et à l'Eglise à cause d'un recueil de dessins dans lequel il représente le christ crucifié avec des bottes allemandes et un masque à gaz avec pour légende "Taire sa gueule et continuer à servir".

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #peinture-gravure

Commentaires