28 Août 2010

Welcome...

... à la gare de tris.

Ellis Island Immigrants Là où vont nos pères (Shaun Tan).
Photographie d'immigrants des archives de l'Ellis Island Museum
et
Là où vont nos pères de Tan (Planche 20, case 6).

Ellis Island Immigrants Là où vont nos pères (Shaun Tan).
Photographie d'immigrants des archives de l'Ellis Island Museum
et
Là où vont nos pères de Tan (Planche 21, case 1).

Dans Là où vont nos pères (Tan, Dargaud) Shaun Tan s'inspire de photographies des archives de l'Ellis Island Museum datant de 1907 à 1912. Le premier cliché montre les immigrés débarquant à Ellis Island et le second entrain de faire la queue dans le grand hall d'enregistrement.

 

Le centre d'immigration d'Ellis Island est aujourd'hui transformé en musée. C'est dans ce bâtiment que les nouveaux arrivants devaient laisser malles et bagages avant d'accomplir les formalités administratives. Ils devaient ensuite prendre les escaliers pour se rendre à la salle d'enregistrement, construite comme une salle à bestiaux (2e photos).

Des médecins, postés en haut des marches, faisaient un premier diagnostic en observant comment les immigrants montaient les marches. Ils signalaient ceux qui méritaient un contrôle en inscrivant à la craie des lettres sur leurs vêtements. Ceux qui échappaient à la visite pouvaient directement accomplir les formalités d'entrer sur le territoire américain.

Un escalier servait d'aiguillage final. Les 98% des personnes admises pouvaient se rendre à un bureau de change et au guichet des ferry-boats pour New Jersey ou Manhattan. Les exclus prenaient le couloir central qui les conduisait vers les dortoirs ou l'hôpital. Le système refoulera environ 250.000 personnes qui devaient embarqués sur les navires en partance. Sur les photos on peut voir les immigrants serrant entre les dents leurs cartes d'immatriculation, et d'autres ont leur billet de train  épinglé au revers du col.

22 millions de noms ont été extraits des listes d'arrivées de passagers entre janvier 1892 et décembre 1924, parmi lesquels des étrangers, des citoyens américains, des membres d'équipage, des étrangers non immigrants, des déportés, et des gens qui avaient raté le bateau. Ce travail recense 71% des arrivées aux Etats-Unis de 1892 à 1924.

PS: Le Centre d'histoire de l'immigration de la famille américaine Museum d'Ellis Island a constitué une base de données informatisée qui recense les personnes ayant transité sur l'île. Le travail d'archivage, accompli par 12.000 bénévoles de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, a commencé en 1993 et a pris fin en 2000. Il a nécessité 5,6 millions d'heures de travail.

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #photographie

Commentaires

Thanagra 31/08/2010 11:09



Il y a un problème chez moi avec la seconde illustration.


Tu comptes aller voir le spectacle de Grange / Tardi ?...



Chelmi 31/08/2010 14:40



Ça a l'air intéressant, mais je ne sais pas encore.


Pour le bug, c'est réparé. Ça venait d'Internet Explorer (caca ! ^^), et vu que j'utilise Firefox, c'était transparent pour moi. En tout cas merci de me l'avoir signalé. :-)



annielamarmotte 30/08/2010 10:12



bonjour ..... je reprend la communauté nos photo-montages de Clo l'ottomane!!!!au plaisir de vous y voir



Chelmi 30/08/2010 21:39



Ok, je prends note, mais pour l'instant je n'ai pas trop le temps de jouer avec 'toshop.