27 Mars 2012

Bon gars

"Regarde la situation avec ce niqueur de dromadaires en Irak. On peut pas se planquer derrière le pacifisme".
The big Lebowski)

Caricature de John Goodman (Simon Léturgie).

Dans Spoon & White - Tome 6 - "XXL" (Léturgie Père et fils, Isard, et Yann, Vents d'Ouest) Simon Léturgie (le fils) croque John Goodman et lui fait jouer le rôle d'un conducteur prenant en stop un fugitif poursuivit par Spoon et White.
(L'image est tirée de la page 37, case 8).

Avec ce clin d'œil, les auteurs rendent aussi hommage au film des frères Cohen The big Lebowski où il incarne Walter Sobchack un vétéran de la guerre du Viêt Nam, converti au judaïsme par son ex-femme, qui est le meilleur ami et le partenaire de bowling du Duc. Il a tendance à perdre très vite son sang-froid et n'hésite pas à menacer les gens ou à faire usage d'armes diverses pour régler des situations conflictuelles. Il mentionne la guerre du Viêt Nam dans toutes ses conversations et fait tout au long du film plusieurs commentaires sur la guerre du Golfe, les événements du film se déroulant en 1991.

 

John Goodman (1952) est un acteur américain. C'est à l'âge de vingt-trois ans qu'il renonce à l'idée de devenir footballeur professionnel après une blessure au genou, et quitte son Missouri natal pour entamer une carrière d'acteur à New York.

Il se produit dans des cafés-théâtres, apparaît dans quelques publicités et devient très populaire aux Etats-Unis dès la fin des années 1980 grâce à la série Roseanne. Après neuf années de succès, le feuilleton s'achève en 1997, mais le public américain continue d'apprécier le talent comique de Goodman à la télévision grâce aux sketches du Saturday Night Live, qu'il anime à douze reprises.

En 1987 il décroche un rôle dans Arizona Junior, le deuxième film des frères Coen et devient l'un de leurs acteurs fétiches. Il tourne par la suite dans quatre de leurs films: Barton Fink, The big Lebowski, O' Brother et Le grand saut. En 1994, il incarne le chef de La famille Pierrafeux dans l'adaptation au cinéma du célèbre dessin animé, avant de rejoindre Dan Aykroyd dans Blues Brothers 2000, la suite des Blues Brothers.

Connu pour ses rôles de -gros sympas-, Goodman aime également prêter sa voix aux productions Walt Disney: Kuzco, l'empereur mégalo et sa suite, Monstres & Cie, Cars ou encore La Princesse et la grenouille. Tout en continuant de tourner sous la direction de maîtres du cinéma comme Martin Scorsese dans A tombeau ouvert au côté de Nicolas Cage,  il revient à la télévision en 2007 pour quelques épisodes d'A la Maison blanche.

Devenu très populaire, bien que toujours dans des seconds rôles, il enchaîne des projets variés: le sportif Speed Racer des frères Wachowski en 2008, le -girly- Confessions d'une accro du shopping en 2009, l'envoûtant Dans la brume électrique de Bertrand Tavernier au côté de Tommy Lee Jones, ou encore le film muet de Michel Hazanavicius, -cocorico- The Artist en 2011.

John Goodman alias Walter Sobchack dans The big Lebowski: "Je n'aime pas le nihilistes, par contre on peut penser ce qu'on veut du national socialisme du point de vue éthique, c'est quand même une culture...".

Publié par Chelmi à 07:00am
Avec les catégories : #caricature , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires

franck 30/01/2016 15:04

petite erreur roseanne a 9 saisons (1988-1997) j'ai le coffret intégrale :)

Chelmi 30/01/2016 16:10

Merci, je corrige ça de suite. :)