13 Novembre 2011

Nid douillet...

...s'intitulant en fait La chambre à coucher mais plus connu sous le nom de ...

La chambre de Van Gogh à Arles de Vincent Van Goth.
La chambre de Van Gogh à Arles de Van Gogh exposée au Rijksmuseum Vincent Van Gogh d'Amsterdam.

La chambre de Van Gogh à Arles selon Manu Larcenet.
strong>Une Aventure rocambolesque de... - Tome 2 de Larcenet (Page 5, case 2).

Dans Une Aventure rocambolesque de... - Tome 2 - "La ligne de front" (Larcenet, Dargaud) Manu Larcenet transpose le tableau de Vincent Van Gogh La chambre de Van Gogh à Arles dans une planche de sa BD. Et je te le donne en mille, ici, le tableau donne vie à la chambre de Van Gogh, toujours en vie, et caporal dans l'élite des "forces artistiques spéciales". C'est lui de dos en premier plan. Au milieu de a pièce, l'auteur rajoute aussi le général Morancet venu recruter Van Gogh comme reporter de guerre pour peindre l'âme de la Première Guerre mondiale au sein même des tranchées.

 

Extrait de la fiche du musée d'Orsay:

"Sur le thème de sa chambre, Van Gogh [(1853-1890)] réalise trois peintures presque identiques. La première, conservée au musée Van Gogh d'Amsterdam est exécutée en octobre 1888 et détériorée lors d'une inondation survenue pendant l'hospitalisation du peintre en Arles. Environ un an après, ce dernier entreprend donc d'en faire deux copies : l'une, de mêmes dimensions [a quelques centimètres près], est conservée aujourd'hui à l'Art Institute de Chicago ; l'autre, celle du musée d'Orsay, réalisée pour sa famille en Hollande, est de taille plus réduite. Dans une lettre adressée à son frère Théo, Vincent explique ce qui l'incite à peindre une telle œuvre: il veut exprimer la tranquillité et faire ressortir la simplicité de sa chambre au moyen du symbolisme des couleurs. Pour cela, il décrit: "les murs lilas pâle, le sol d'un rouge rompu et fané, les chaises et lit jaune de chrome, les oreillers et le drap citron vert très pâle, la couverture rouge sang, la table à toilette orangée, la cuvette bleue, la fenêtre verte", affirmant: "J'avais voulu exprimer un repos absolu par tous ces tons divers".

A travers ces différents tons, c'est au Japon, à ses crépons et à ses estampes que Van Gogh fait référence. Il se justifie ainsi: "Les Japonais ont vécu dans des intérieurs très simples et quels grands artistes ont vécu dans ce pays". Même si, aux yeux des Japonais, une chambre ornée de tableaux et de meubles ne semble pas véritablement simple, pour Vincent c'est "une chambre à coucher vide avec un lit en bois et deux chaises". Il atteint malgré tout un certain dépouillement par sa composition constituée presque uniquement de lignes droites et par une combinaison rigoureuse des surfaces colorées qui suppléent à l'instabilité de la perspective. [...]"

L'objet principal de la pièce est le lit: solide et simple, il suggère la chaleur, le confort et la sécurité. Les autres objets: les chaises, les coussins et les tableaux, sont représentés par paire. Cette représentation contribue à donner une impression de tranquillité, d'ordre et de calme, de nid douillet.

PS: Sur cette première version, au dessus du lit se trouvent le portrait du peintre Eugène Boch et son Portrait de Paul-Eugène Milliet. Sur les deux autres versions de cette toile les portraits changent.

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #peinture-gravure

Commentaires