13 Mars 2010

35 ans et encore toutes ses dents !

... mais "Le requin a toujours l'air aussi faux !".
(© Marty McFly dans Retour vers le futur II)

Les dents de la mer de Steven Spielberg.
Les dents de la mer de Spielberg (1975).

Les dents de la mer selon Jean Tabary.
Iznogoud - Tome 22 de Tabary et Goscinny (Couverture).

Dans Iznogoud - Tome 22 - "Les cauchemars d'Iznogoud (Tome 2)" (Tabary et Goscinny, Edition Tabary) Jean Tabary parodie l'affiche du film de Steven Spielberg, Les dents de la mer, sur la couverture de sa BD. L'actrice Susan Backlinie alias Christine Watkins (dite Chrissie), la première victime, est remplacée par Iznogoud.

 

Pitch du film:

A quelques jours du début de la saison estivale, les habitants de la petite station balnéaire d'Amity sont mis en émoi par la découverte sur le littoral du corps atrocement mutilé d'une jeune vacancière. Pour Martin Brody (Roy Scheider), le chef de la police, il ne fait aucun doute que la jeune fille a été victime d'un requin. Il décide alors d'interdire l'accès des plages mais se heurte à l'hostilité du maire (Murray Hamilton) uniquement intéressé par l'afflux des touristes. Pendant ce temps, le requin continue à semer la terreur le long des côtes et à dévorer les baigneurs...

Bob Mattey, le créateur de la pieuvre géante dans 20 000 lieues sous les mers, conçoit trois requins animatroniques en polyuréthane. Appelés Bruce, ces faux squales mesurent plus de huit mètres de long et pèsent chacun une tonne et demi. Compte tenu des difficultés de fonctionnement, Steven Spielberg est contraint de montrer le moins possible l'animal et d'avoir recours à des contre-plongées épousant son point de vue.

De plus, une grève annoncée des acteurs oblige Steven à filmer les premières scènes avant que le requin et le scénario ne soient terminés. Tout ça sans compter, de mauvaises conditions climatiques, une durée de tournage dépassant de loin les prévisions du plan, une multiplication du budget par trois...

Mais heureusement après trois mois d'exploitation, Les Dents de la mer totalise plus de 67 millions d'entrées aux Etats-Unis et détrône ainsi Le Parrain à la tête des plus gros succès cinématographiques. Il reste à cette place jusqu'en 1977. Le film remporte trois Oscars en 1976: celui du meilleur montage, de la meilleure musique, et du meilleur son. Dun coup trois suites beaucoup moins réussies voient le jour entre 1978 et 1987.

PS: Le film Piranhas de Joe Dante plagie aussi cette affiche (»Affiche américaine de Piranhas«).

Publié par Chelmi à 08:00am
Avec les catégories : #reference , #bd-franco-belge , #cinema-serie-tv

Commentaires

Thanagra 13/03/2010 10:46


Tu l'avais pas encore mis celle là ?....
Question bête
Pourquoi c'est écrit "Tome 2" sur cette couverture ?....
Bon week end presque pas enneigé !!!


Chelmi 14/03/2010 09:15


Ben non, puisqu'elle arrive seulement maintenant...

Tout simplement car c'est le Tome 2 des Cauchemars d'Iznogoud mais en réalité le Tome 22 des Aventures d'Iznogoud (Ces deux numérotations sont d'ailleurs bien présentent sur la
couverture ci-dessus).


Robert Mudas 13/03/2010 08:50


Pour la petite anecdote, Bruce était le nom du banquier de Spielberg, il me semble. Et dans le monde de Némo, le requin s'appelle Bruce.


Chelmi 14/03/2010 09:10


Exact. C'est un peu comme Morris qui caricaturait ses profs dans le rôle des crocs mort. ^^