Comme d'habitude avec les publications Elvifrance, yeux chastes passer votre chemin. :-)

Diana Halprin dans Mayfair Diana Halprin selon Alessandro Biffignandi.
Photographie de Halprin pour Mayfair (1974)
et
Contes Malicieux - Tome 21 de Biffignandi (Couverture).
(Clique sur les images pour les voir en grand).

Diana Halprin dans Mayfair. Diana Halprin selon Alessandro Biffignandi.
Photographie de Halprin pour Mayfair (1974)
et
Contes Malicieux - Tome 22 de Biffignandi (Couverture).
(Clique sur les images pour les voir en grand).

Dans les fumettis Contes Malicieux - Tome 21 - "Le bois des enchantements" et le Tome 22 - "Piège pour Naga" (Elvifrance), Alessendro Biffigandi décalque deux photographies du magazine Mayfair volume 9 numéro 5, paru en mai 1974. Le modèle qui pose sur ces deux clichés est Diana Halprin, c'est aussi elle qui est en couverture de ce numéro. Ici, Diana est remplacée par Blanche-Neige (oui, Blanche-Neige, car la série des Contes Malicieux est une adaptation, disons libertine, des contes des frères Grimm). Les postures et les mensurations du corps sont identiques, seule la tête est remplacée.

Diana Halprin selon Alessandro Biffignandi. Diana Halprin selon Alessandro Biffignandi. Diana Halprin selon Alessandro Biffignandi.
(Clique sur les images pour les voir en grand).

Entre temps la censure a pointé le bout de son nez. Par exemple, pour la version espagnole de la première couverture, le postérieur Blancanieves est masqué par le logo "Pour les plus de 18 ans" et les tétons de la femme oiseau par des étoiles. Pour une réédition Elvifrance dans Les spéciaux EF - Requiem pour un orgasme, Blanche Neige revêt une petite rose légèrement transparente. Et pour la version espagnole, Blancanieves en enfile une complètement noire.

 

Mayfair est un mensuel masculin britannique lancé en 1966 par Brian Fisk en réponse aux magazines américain Playboy et Penthouse. Comme ces derniers, Mayfair, mêle photos de nue, nouvelles, et articles de fond. En 1990, Paul Raymond a racheté le magazine. Le contenu sérieux a progressivement disparu, les filles qui au départ étaient dites de type -Girl next door- racontant leur vie quotidienne (J'ai bien dit -dites- parce que je ne sais pas toi, mais moi, j'ai beau ouvrir toutes les portes possibles... ^^), sont remplacées par des modèles gonflés à l'hélium racontant leurs cascades sexuelles. Bref ce magazine de charme s'est transformé en bouquin de cul, et les chiffres de ventes ont augmenté.

PS: A noter que Raquel Welch a fait la couverture au lancement du premier numéro (Mayfair Volume 1 Numéro 1 en aout 1966). Raquel Welch, -Girl next door-, madame tout le monde derrière ma porte... mais bien sûr, et moi, je suis Brad Pitt !

Retour à l'accueil