Son surnom car comme lui, il maîtrise la lumière te l'obscurité.

Caricature de Milton Caniff (Philippe Berthet).

Dans Pin-Up (Berthet et Yann, Dargaud) Philippe Berthet caricature Milton Caniff et lui fait jouer le rôle du dessinateur de strips nommé Milton.
(L'image est tiré du Tome 1, planche 28, case1).

Dans le premier cycle de Pin-Up, l'héroïne trouve un job de modèle au cours de la seconde guerre mondiale. Elle pose pour un dessinateur prénommé Milton qui crée le personnage de Poison Ivy pour un comic strip destiné à maintenir le moral des troupes. Toute ressemblance avec Milton Caniff et ses strips Male Call ne saurait être une véritable coïncidence… ;-)

Male Call (Milton Caniff).
Dernière case de Male Call (Milton Caniff) et les adieux de Poison Ivy (Philippe Berthet dans Pin-Up).

 

Milton Arthur Paul Caniff (1907-1988) était un dessinateur américain. A partir de 1922, il publie ses premières illustrations dans plusieurs journaux. Il obtient son diplôme des Beaux Arts à l'Université d'état de l'Ohio. Alors qu'il travaille pour le Colombus Dispatch, la crise de 1929 atteint son point extrême et il est remercié. Il créé ensuite sa propre agence artistique ... sans succès.

En 1932, il est embauché par Associated Press pour travailler sur la série Dickie Dare, qui sert de laboratoire à ses séries ultérieures. Dickie Dare conte les aventures d'un jeune garçon rêvant d'être un des héros de l'histoire ou de la littérature.

En 1934, il crée Terry et les pirates pour le New York Daily, où il s'illustre par la maîtrise du clair-obscur, transposition de l'atmosphère des films noirs des années 40. Le strip raconte les aventures de Terry et de son compagnon Pat Ryan évoluant en Chine, aux prises avec de dangereuses créatures aux charmes destructeurs.

De 1942 à 1946, pendant la guerre, il produit, de manière bénévole, une version spéciale de Terry et les Pirates, exclusivement destinée aux militaires, dont le personnage de Terry est absent et où évolue un personnage féminin. Le Miami Herald, qui paie aussi pour avoir le droit de publier Terry se plaint de l'existence de cette série parallèle qui est, du coup, renommée Male Call. Les strips mettent en scène une pin-up, Miss Lace, sensée remonter le moral des G.I. au front. Ces strips sont publiés dans les journaux militaires envoyés aux soldats.

En décembre 1946, il cesse de travailler sur Terry et les pirates dont il n'est pas propriétaire. Le mois suivant, il commence sa nouvelle série, Steve canyon dans le Chicago Sun qui raconte les aventures d'un ancien pilote de l'armée dirigeant une entreprise de transport aérien.

Tant au niveau graphique que narratif, Milton a imposé en quelques années sa propre définition de la bande dessinée. Il travaille souvent d'après des photos ou demande à des modèles de revêtir les costumes de ses héros et de poser pour certains mouvements ou attitudes. Sa technique basée sur l'opposition subtile entre l'ombre et la lumière, le noir et le blanc a influencé nombre d'auteurs dont Victor Hubinon et Hugo Pratt.

PS: Il a été le quatrième auteur à être ajouté au Will Eisner Award Hall of Fame en 1989.

Retour à l'accueil