(Proverbe français).

Moonlight, Wolf de Frederic Remington.
Moonlight, Wolf de Remington exposé à l'Addison Gallery of American Art de Andover dans le Massachusetts.

Moonlight, Wolf selon Nicolas Kéramidas.
Luuna - Tome 1 de Kéramidas et Crisse (Page de garde).

Dans Luuna - Tome 1 - "La nuit des Totems" (Kéramidas et Crisse, Soleil) Nicolas Kéramidas pastiche la toile Moonlight, Wolf de Frederic Remington sur la page de garde de sa BD.

La symbolique de la dualité de la toile sied parfaitement à l'intrigue de cette bande dessinée. D'ailleurs les pages de garde de tous les albums de la série reprennent le même concept en remplaçant le loup par d'autres personnages de la BD.

 

Moonlight, Wolf, de Frederic Remington (1861-1909), date de1909. La composition du tableau est très simple. Les collines encadrent un ciel rempli d'étoiles. Le bord de la rive du lac partant du coin inférieur gauche au coin supérieur droit coupe la toile en deux. De face, debout sur le rivage, le loup gris occidental se reflète dans l'eau du lac. Ses yeux brillent comme s'ils reflétaient le feu. Cette fournaise dans le regard, le fait apparaitre comme puissant et menaçant.

La coupe transversale de la toile, me fait penser au symbole du yin et du yang. Le noir et le blanc, le bien et le mal, la complémentarité que l'on peut retrouver dans tous les aspects de la vie et de la nature.

Serge Bouchard: "L'homme est un loup pour l'homme, ce qui, vous en conviendrez, n'est pas très gentil pour le loup".

Retour à l'accueil